Fin d’aprem en Vallée d’Aspe

API-1185.jpg

Les Pyrénées, c’est toujours bien. Mais trop court. Retour demain…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Fin d’aprem en Vallée d’Aspe

  1. bordenave georges dit :

    CHAPEAU POUR TON LUTIN D’OR . Les « étrangers » commencent à s’apercevoir que s’est MAGNIFIQUE LES PYRENEES .   MEILLEURS VOEUX pour 2014 .          Le chauvin de service          JOJO

  2. serge barande dit :

    Trop balaise!!! Y’en a pas deux comme toi qui ont l’art de choper ainsi les volcans d’Auvergne (sont un peu pointus non?!!!) Moi je dis que des types de ta trempe, y devraient….. ch’sais pas moi…. au moins être photographes, voire acteurs, chanteurs, réalisateurs, musiciens, metteurs en scène, écrivains… Ou sourciers tè! (Putain… ! L’idée de génie pour toi qui me vient !!!) Un talent pas banal, quoi ! Pour niquer l’incrédulité d’autrui. Ou alors, magicien-illusionniste (que t’illusionnerai même les casteurs et producteurs, tous coffis de thunasse qu’ils sont, mais qui z’ont l’Oursin. Z’ont l’oursin au fond de la poche droite du Jean). Quoi… ? You have a dream ?…… Ben Artiste quoi!  Suis compliqué, mais c’était de cela dont il s’agissait ! Boh….. je dis pas Intermittent, hé, non plus…, je dis bien Artiste, j’suis un type sérieux. C’est bien mignon de photographier les Alpes d’Auvergne, la mise en scène est impec, certes. Les décors extérieurs bien choisis, aussi. Mais bon… le preneur de son… oui le grand maigre, là…, qui ressemble à sa perche (tourne-toi donc, il est à ta droite, planqué dans les cintres), oui… là. Ça y est, tu le vois ?! Ben lui, y laisse à désirer… Sais pas les autres, mais moi j’ai juste eu les photos de la neige sur les pics, pas le Son de la montagne (en plus, c’est même pas les volcans d’Auvergne.)   Quasi frustré le garenne que je suis, de ne pas entendre roucouler le vent sur les grandes cîmes. Tout pourri ton appareil ! Bon, on voit quand même le soleil ! Je te l’accorde.   Bien pour un début. Et c’est encourageant. Tu sais Bernard, nous tous, tes potos bloggeurs, on sera toujours là pour t’encourager. Si tu veux évoluer dans ta carrière, devenir photographe – mais ce n’est qu’un exemple – eh bien, on te proposera certains cadrages, on fera tout pour que la lumière te satisfasse (j’ai le 06 du Soleil, tu verras, chouette gonze. L’a connu un ponton, en l’an moins 100 millions avant notre ère. Mais je m’égare….).   Peut-être même que si tu nous fais signe (cygne…), on aura nos frontales. Ouais-ouais, nos frontales (Vieux Campeur, bonne qualité, je t’assure, garanties 10 ans, j’ai les papiers) ! Et sur place (de la balle, non !), on la fera la lumière qui te sied. Même, que le type de la photo, il en reviendra pas !   Putain ! Comment on te le donne le sacré vache de coup de main à ta carrière !!!   Quelle équipe !!!   Bon, tu m’excuses, mais faut que j’aille lasurer les piles du ponton. J’en profite, y fait encore nuit…. Parce que si le jour se lève avant que j’aie fini, les Vieux y vont encore me gueuler après. Tu sais comment y sont les Vieux. Y disent que c’est en pleine nuit qu’on doit faire ça, autrement ça porte malheur à la pêche. Et en plus, y z’aiment pas les acteurs de maintenant. Y préfèrent Bourvil, pi l’autre aussi qui conduit le camion, au risque que tout explose…. Ah oui, ça y est, je me souviens de son nom… Charles Vanel.   I hope that you sea what I mean… Bises de fin d’année, pour que la suivante soit encore plus Ban….., Prenante !!! (non mais oh… pour qui vous me prenez… !). Et bien content d’avoir déconné ainsi!

  3. Bernard Blancan dit :

    La République parle de Lutin d’or. Il s’agit simplement d’un lutin. Mais c’est bien quand même. J’espère que tu me mets pas dans les « étrangers » 😉 Meilleurs voeux 2014 ! Bises

  4. Bernard Blancan dit :

    Oui, alors, le bouquin, c’est quand ?

  5. serge barande dit :

    Quel bouquin??? J’en ai trois sur le gaz : un déjà fait, qu’il me faut retravailler, affiner, etc. : « Recherche » (un roman). Et deux en cours, plus technico : « Essai bibliographiqe sur l’historique des pantières » et « Histoire d’Organbidexka Col Libre ». Mais tout cela demande du temps, et je ne suis pas à la retraite… Quant à celui « éventuel », qui pourrait s’intituler : « Mes couillonnades en temps modernes », j’hésite encore……! Faire le con est un vrai métier. Ecrire des conneries, aussi. Même si j’adore ça, ça reste du domaine du loisir. Demain – enfin, tout à l’heure – je tonds le chien. Pas un bouquin, mais la réalité du début d’année 2014. Ecrire en tondant, me pose un souci, celui de n’avoir qu’un cerveau… et que deux mains. Et oui, je ne suis qu’un garçon…!

  6. Bernard Blancan dit :

    Bon, ben, qu’il en sorte un en 2014, alors !

Les commentaires sont fermés.