Preuve de la nocivité du wifi ?

cresson-wifi.jpg

L’an dernier, le Danemark a attribué le prix « jeunes chercheurs » à un groupe de lycéennes qui a prouvé que le wifi nuisait à la germination de graines de cresson (leur photo ci-dessus). Une assiette près du wifi, une autre dans une autre pièce soumise aux mêmes conditions de température et de lumière, mais sans wifi. Et ça donne l’image que vous voyez. Leur expérience ayant été diffusée sur le web, des chercheurs anglais et suédois s’y sont intéressés.

Mais. Car il y a un mais. Pour les besoins de mes recherches personnelles et mon documentaire « des salades », je m’intéresse de près et depuis plusieurs mois à la germination. Et en voyant ce résultat, je me dis qu’il y a embrouille. Je pourrais soupçonner les lycéennes d’avoir triché, tant le résultat est caricatural. Cependant, je préfère leur faire une confiance aveugle et avancer une toute autre hypothèse : elles étaient tellement persuadées que le wifi était mauvais, qu’elles ont transmis inconsciemment cette donnée aux graines. Et les graines, elles ont bien écouté et ont été agressées par les ondes. Farfelu, comme idée ?

Pour nous départager, je viens de lancer une expérience identique avec le souci de démontrer que le wifi n’a que peu d’incidence sur la germination de graines. Pour se faire, j’ai placé un lot de graines sur un haut-parleur (très grosse perturbation électromagnétique), à moins de 30 cm de la boite wifi et de l’ensemble chaine hifi, lecteur DVD, téléviseur. Bref, tout ce qui est connu pour générer des ondes « nocives ». L’autre lot, je l’ai placé bien gentiment sur un comptoir de bois, entre deux plantes qui surplombent la table de la cuisine. Même pièce, même température, lumière qui avantage légèrement les plantes du comptoir.

Au bout de deux jours, je ne note pas de différences notoires. Les deux lots sont très contents et germent très bien. Haut-parleur pourri = joli comptoir fleuri (photo ci-dessous)

expewifi.jpg

Je donnerai le résultat définitif dans quelques jours.

La leçon que je tire de cette expérience, c’est que les chercheurs, dans une approche scientifique, peuvent produire de la bio-psychokinèse, action de l’intention sur le vivant, sans le savoir. Ce n’est pas l’apanage des parapsychologues. Par ailleurs, ce serait la preuve que les idées reçues peuvent avoir des effets dévastateurs sur le réel.

Cher lecteur, ne t’es-tu pas aperçu que quand tu es en compagnie de quelqu’un qui te prend pour un gros con, tu te comportes malgré toi comme un con ? Ben, c’est peut-être pareil. Ce sera la méditation dominicale.

Lien vers l’article sur l’expérience originale : en cliquant ICI

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Preuve de la nocivité du wifi ?

  1. serge barande dit :

    Belle démo. Prenons-en de la graine, ça peut toujours servir en société. En exemple : là, à mon bureau, je suis assis à proximité de la wifi. Et tout à coup, une idée germe… Non, je ne vous la dirai pas, c’est sûrement une idée à la con!

  2. J2L dit :

    si ta théorie tient la route, ça remet en cause un max de trucs !!!

  3. hetre dit :

    Belle expérience. Tu devrais en faire profiter tes salades. Hum ! je parle de celles qui vont servir à ton documentaire.

  4. Bernard Blancan dit :

    et c’est pas fini…

  5. Bernard Blancan dit :

    Heu… ma théorie, elle n’est pas prouvée…

  6. Bernard Blancan dit :

    C’est pour les salades, que je travaille, Monsieur! Rien que pour les salades…

Les commentaires sont fermés.