Printemps, intermittents, Cosmodrama, Village…

fleur2.JPG

J’y suis pas allé. C’était à 18:30 et j’avais une projection à l’autre bout de Paris à 20:00. Oui, je parle de l’AG des intermittents. Bon, de toute façon, j’ai mon cotta (Michèle) de participations. Depuis les années 90, j’ai été de tous les combats sur le sujet. J’ai le droit de souffler un peu ? Ok, ok, je serai à la manif du 13 mars. 

Tiens, en passant, ceux qui veulent jeter un œil sur un aperçu de Cosmodrama, c’est ici : http://vimeo.com/86111947

Un premier montage est en train d’être terminé. J’imagine que ça a de quoi décoiffer les plus laqués…

Demain, premier jour de tournage dans la saison 6 du Village Français.

Aujourd’hui, ça ressemble à s’y méprendre au printemps.

 

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Printemps, intermittents, Cosmodrama, Village…

  1. serge barande dit :

    T’as même pas besoin de mot d’absence pour l’AG… Bon… je viens de regarder l’extrait. C’est impec, ça ressemble à rien! Sauf à des décors qu’on voyait dans les premiers postes couleur de chez Radiola. J’ai quand même aperçu Monzon. Dis-donc, je savais pas qu’il avait remis les gants le bestiau! Quant à la photo… le gros machin jaune, c’est pour écouter les 78 T. de Georgette Plana et Rina Kiti. C’est bat! Les papillons volètent, les piafs gazouillent et les chenilles processionnaires processionnent au pied des grands pins. Le soleil est là. Puis tout cela, plus la victoire de l’équipe de foot, va même faire oublier au bon peuple les enregistrements sauvages et les relants de lisier élyséens. C’est-y pas beau tout ça ?… On n’est pas bien, là, décontractés du G…. ?!

  2. Sarro Philippe dit :

    C’est hologramma qui l’aurait du s’appeler le film. Car pour Gérard ‘t Hooft et Leonard Susskind le monde serait une sorte d’hologramme et l’on vivrait à la surface d’un trou noir d’après John Wheeler et Bekenstein. Le problème c’est qu’un trou noir ça s’évapore pour Stephen Hawkins, tu parle d’une information. Non c’est pas mediumnique mais entropique.

  3. serge barande dit :

    Crois-tu qu’en ces temps médiumniques, correspondance était possible par des voies interstellaires et quelques moyens qualifiés de « modernes » aujourd’hui ? Oh… Je sens un savant mélange de futurisme, couplé aux techniques ancestrales de constructeurs de pyramides. Comme un anachronisme dans lequel on s’égarerait. Presque un trou noir, en quelque sorte. En tout cas, moi je balance mon mobile, pour rester en actualité. Et pas trop à l' »écoute »… pour ne pas me faire couillonnement pincer pour trafic de poissons, lors d’inondations passagères en berge de Garonne. Même si je me mare de tout ça, je vois bien où se dépose « le miel » électoral… Ça craint du machin! En attendant, le Village tourne, tè! Ça au moins, c’est du concret. Et à l’époque, il y en avait des « trous noirs »…

  4. serge barande dit :

    D’ailleurs, pour certaines chemises malencontreusement historiques, dit-on « trounoireux » ou « trounoiresques » ? La subtilité m’échappe…

  5. Guytounet au bagne de St Laurent du Maroni dit :

    Bien tout lu ce soir 19h 40 ici. Je rentre comme prévu le 15 mars… Bien à toi Le Guy

  6. hetre dit :

    Je croyais aux 4 saisons jusqu’ici. Si la 6ème est celle que l’on vient de passer…c’est de la M… Il n’empêche que ton rôle de Marcel Cerdan dans Cosmodrama est très réaliste alors évite de prendre l’avion.

  7. Bernard Blancan dit :

    C’était pas Monzon ! C’était Bronson !

  8. Bernard Blancan dit :

    Putain, ça va te plaire, Cosmodrama !

  9. Bernard Blancan dit :

    On peut dire aussi trouduc…

  10. Bernard Blancan dit :

    Profite, profite !

  11. Bernard Blancan dit :

    En fait, ça se voit pas, mais je suis journaliste…

  12. serge barande dit :

    Je n’osais pas…..

  13. serge barande dit :

    Qoui!!!??? Je viens d’apercevoir que Guy avait rejoint le « bagne » , Ben non! Pour un type « free-mob », c’est pas cool. Qu’il nous revienne surtout…

  14. hetre dit :

    Je ne me doutais un Serge si pudique et ça me fait tout drôle de l’imaginer tout rouge en écrivant : « je n’osais pas ».

  15. Pascale dit :

    J’suis impressionnée par ta collection de ptits sous pulls multicolores.

  16. Bernard Blancan dit :

    C’est un menteur. Il ose toujours !

  17. Bernard Blancan dit :

    Putain, si c’est ce que tu retiens du film, on est mal barrés…

  18. Bernard Blancan dit :

    V’la qu’elle veut plâtrer mon Anselme, l’aut’…

  19. Pascale dit :

    Si y’a fissure, je colmate.

  20. Bernard Blancan dit :

Les commentaires sont fermés.