Ma vie, mon oeuvre…

le-comedien-bernard-blancan-fait-partie-de-la-distribution_.jpg

Ça vaut le coup de regarder Ogres Niais sur Histoires Courtes de France2. Je m’y livre après le film à un petit entretien qui peut éclairer le film sous un certain angle. C’est bien réalisé, avec extraits et tout et tout. Rediffusion le 31 mars. Je ferai un rappel. Il est facile d’enregistrer. Pour les distraits, il y aura ensuite un replay.

Un petit message de mon éditrice (Eyrolles) m’annonce que « Si j’étais guérisseur » est chez l’imprimeur et qu’il sera livré dans les prochains jours. Là aussi, je ferai un rappel.

Ça y est, j’ai filé « Catapulte », mon premier roman, dans les griffes rouges de Pascale. LN a déjà lu mais a le gros avantage de n’avoir pas eu à faire les corrections puisqu’elles incombaient à la seule Pascale.

Vous pourrez suivre ici toutes les étapes qui conduiront ou non à une édition. La phase de re-travail, l’envoi aux éditeurs, les réponses et, peut-être l’accord, etc… J’ai fait le choix de dire sur le blog, même si je n’ai pas l’assurance que les choses finiront par exister. Pour Retour aux sources, les bouquins, Ogres Niais, ça n’a pas nuit à la réalisation de ces projets. Je sais que d’autres préfèrent rester secrets tant que rien n’est certain. Pour ma part, il me plait de témoigner du cheminement. La lutte pour une réalisation est à mes yeux aussi importante que la réalisation elle-même. C’est le mouvement qui m’importe. Dans le théâtre, c’est le cycle de répétitions et de recherche qui m’éclate le plus.

L’écriture, en tout cas, c’est un domaine que je ne vais pas quitter de si tôt. J’y prends un immense plaisir. Inventer des histoires, scanner des personnages, des situations…

L’idée d’un roman qui s’appellerait « convention collective » m’a traversé l’esprit. Mais là, je ne suis pas certain que ce soit la meilleure idée…

À ceux qui se demandent comment je fais pour réaliser de multiples projets de front, dans des domaines différents, je répondrai que je suis né avec une soif d’expression peu commune. Peut-être pathologique. Chaque aventure artistique est une mise en danger. J’en aime la difficulté, la douleur et les plaisirs. J’y croise mes doutes et mes limites. J’apprends à m’y connaître et à y connaître les autres. J’essaie d’y comprendre le monde. Bref, c’est vital et passionnant. Je tire autant d’enseignements de mes échecs que des petites réussites. Ce sont les premiers qui génèrent d’autres aventures.

Tout ceci peut sembler manquer d’humilité, je le concède. Mais ceux qui lisent le blog savent aussi que je n’ai d’autre prétention que celle d’être un petit artisan bricoleur.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Ma vie, mon oeuvre…

  1. serge barande dit :

    Quel bel article! Ecrire avec l’âme est une fameuse encre. Et là encore plus qu’à l’habitude. Et je suis bien d’accord – parce que je le constate – que de parler de tes projets ne nuit pas. Quant au fondamental plaisir d’écrire et d’imaginer des paysages (des tableaux), des météos (écrire le vent et les nuages), des moments (écrire le bruit de la rue, l’odeur d’une marée montante, d’une fenaison de juin), puis y inscrire des êtres, et de mélanger tout cela en des situations entièrement choisies et décidées par soi-même, reste un luxe inestimable.   Bien content que tu aies l’intention de poursuivre… et que tu évites de romancer collectivement comme conventionnellement!

  2. LN dit :

    Ta soif d’expression est à la hauteur de ta curiosité insatiable,et ce sont de grandes qualités!J’ai lu, et j’ai beaucoup aimé ton livre  » Catapulte »…Je n’en dévoilerai pas la trame, mais je peux dire que tu sais ménager le suspense, et faire poser des questions au lecteur, après le mot  » Fin »…!! Jolie photo de l’Anselme, avec son béret, sinon….

  3. Bernard Blancan dit :

    Putain, je réalise la galère à venir : trouver un éditeur….

  4. Bernard Blancan dit :

    Merci LN !  Pour ce qui est de la photo, c’est pas Anselme. C’est le syndicaliste de Landes. Pas le même port de béret, pas rasé pareil…

  5. serge barande dit :

    J’ai le DVD de Landes. J’ai pas le DVD du béret. Quelle poissitude Royale!

  6. Bernard Blancan dit :

    T’as des DVD qui sont élus, d’autres dans les Landes… Et ton chien, tu l’as en DVD, aussi ?

  7. serge barande dit :

    Hé-hé… Non, pas en DVD mais en Karpette vidéo… C’est maintenant un vieux chien le Balourévitch, un chien de l’ancien temps…

  8. Bernard Blancan dit :

    Il a encore ses bandes bleues sur le dos ?

  9. serge barande dit :

    Ouais et quand tu cries « replay », il court en arrière!

  10. Bernard Blancan dit :

    C’est un bon !

Les commentaires sont fermés.