Votre avis m’intéresse…

votravis.jpg

J’éprouvais une certaine lassitude à jouer dans les spectacles de théââââtre. Je trouvais que ça se prenait au sérieux, que c’était un brin hautain, grave et élitiste. C’est ainsi qu’au début des années 90, j’embarquais Martine Pont dans un duo de café-théâtre. Je voulais juste exprimer que l’on pouvait dire des choses intéressantes dans des formes moins sacralisées. Ainsi naquit Ça va péter, j’te dis !, spectacle que j’ai sans doute le plus tourné de toute ma carrière de théâtreux.

Aujourd’hui, en dehors de quelques corrections et retouches, mon premier roman est terminé. J’avais annoncé clairement mon ambition : écrire un roman de gare ! Cela veut-il dire s’asseoir sur toute ambition littéraire ? À votre avis… Pour moi, un roman de gare est un roman court, plaisant, distrayant, facile à lire, qui ne donne pas envie de le quitter avant d’en connaître la suite, qui se lit dans le train ou à la plage. Voilà pour la forme. Pour ce qui est du fond, je fais partie de cette génération qui, quand elle choisit de s’exprimer, préfère que ce soit pour dire quelque-chose, aborder des thèmes sérieux ou qui tiennent à cœur. Il n’est pas utile pour cela de se la péter. Surtout quand on a conscience qu’on n’en a pas les moyens.

C’est sous ces auspices qu’est en train de naître Catapulte. Un polar métaphysique. Un roman de gare. Une approche fictionnelle des thèmes abordés dans Retour aux sources (mon docu), Secrets de sourcier et Si j’étais guérisseur. Une façon de boucler la boucle en allant plus loin, plus profond dans l’âme humaine, en interrogeant croyance et pathologie, imaginaire et réalité (d’où métaphysique), à partir d’univers que je connais bien, avec de l’amour et une enquête policière (d’où polar). Le héros est une fille. Un héroïne, donc. Une cartésienne qui se trouve chamboulée dans ses visions du réel.

Votre avis m’intéresse pour le titre d’abord : Catapulte ? Les preuves ? Les preuves de Marivaux (nom du capitaine de gendarmerie) ? Lapsus (titre trouvé par Pascale) ? Une autre idée ?

Par ailleurs, je m’interroge sur la signature : Mon nom ? Goup ?

Demain, j’ai quatre heures de train pour faire les corrections. Je vais à Francfort pour le festival de court-métrage dans lequel passe Ogres Niais (merci encore à Betty et Rainer de Contis !). Je ne rentre que dimanche soir. Ce qui veut dire que, comme moi aussi j’ai envie de donner mon avis, j’ai fait une procuration pour le deuxième tour des municipales. Je ne suis pas de ces gens de gauche qui s’abstiennent par… heu… je sais pas par quoi.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Votre avis m’intéresse…

  1. LN dit :

    Un polar métaphysique….Hé hé….C’est exactement ça…Un nouveau titre? » Une histoire so(u)rcière »… »  Grain de sable » ( celui qui change tout)…. Goup, comme signature de roman, c’est sympa…

  2. serge barande dit :

    J’ai bien : « Mais si, mais c’est…bien sûr ! », comme titre « métaphysique ». D’abord le doute, puis se persuader que… et enfin réaliser que c’est ça! Mais ce fut employé dans le temps par un vieil acteur prénommé Raymond (tiens-donc…). Après, sans plus savoir, Catapulte irait bien surtout si c’est ce titre auquel tu as pensé en cours d’écriture. Si c’est ton éditeur qui l’a trouvé, tous les choix te sont permis, même en Ch’timi : « Bin, c’est qui donc eul coupab ? » Parlant de ton ancien duo café-théâtre, le croisant avec ta procuration, ben le titre est toujours d’actu…! Quel PIF !!!   Passe un bon festival de Francfort! La projection d’ « Oger dumm » devrait plaire…, mais les non-francophones vont galérer!

  3. Lydie dit :

    « Catapulte », c’est percutant ! Mais pour Pascale qui l’a lu, « Lapsus » est peut-être plus approprié… ? J’aimerais bien le lire aussi , dans sa phase de préparation, c’est possible ou tu ne veux pas ? steuuuuplé !  

  4. Lydie dit :

    Euh… Pascale, éventuellement, je pourrai t’envoyer un truc pour que tu me dises aussi ce que tu en penses ?? … mais avec des gants hein, pour ne pas trop me désespérer !

  5. Lydie dit :

    … ton nom en signature, bien sûr, Bernard !! Goup, c’est rigolo, ça fait renard ! Alors… (blan)CAN ou GOUPIL ?

  6. serge barande dit :

    « GOUP »… ? Mon Dieu…! Et pourquoi pas SLURP, ou Ono matopé ? Non… Pour la signature, vise haut, sans jeunisme aucun, signe donc Jean d’Ormesson! NON! Assume donc et signe de ton nom. En plus, Campan et Sullivan, c’est déjà pris, alors…

  7. Bernard Blancan dit :

    Merci alors, aussi, pour les propositions, première lectrice !

  8. Bernard Blancan dit :

    C’est sous-titré en british…

  9. Bernard Blancan dit :

    Ben non, pasque j’ai pas fini les correcs et que je ne veux pas trop le faire circuler. Trop de lecteurs = trop d’avis. Pascale et LN, je les connais depuis la maternelle. Je pouvais prendre le risque  de décevoir…

  10. Bernard Blancan dit :

    Je suis pas sûr qu’elle soit la fille la plus dispo. Elle la fait pour moi en souvenir d’Annonay (je lui avais offert une bague en or).

  11. Bernard Blancan dit :

    Renard Goupil ?

  12. Bernard Blancan dit :

    Peut-être Cleps, alors ? « les bandes bleues » de Cleps. Ça sonne, non ?

  13. serge barande dit :

    Ça sonne mortel! Cleps, je parle. Parce que « les bandes bleues » faut voir si ça colle comme titre. Z’en ont pas les pandores des bandes bleues sur leur flutal ou leur veste du dimanche?

  14. Bernard Blancan dit :

    Les pandores ! En voilà, un titre.

Les commentaires sont fermés.