Pas mal, la fréquentation…

Pas mal, la fréquentation...

Demain, je cours inscrire Ogres Niais à la SACD. Oui, la SACEM, c’est fait. Mais avec une diffusion télé, ‘faut pas rigoler !

Encore en train de retoucher mon petit roman avant de le balancer chez les éditeurs. Un copain éditeur, justement, m’a dit : envoie-moi les 20 premières pages et je te dirai où tu peux l’envoyer. Manque de bol, il ne m’a jamais répondu. Bon, pendant ce temps, je peaufine en attendant de le confier de nouveau au regard critique d’un ou deux lecteurs avisés.

Vous aurez constaté que l’accès aux commentaires a légèrement été modifié. En effet, j’ai fait une mise à jour vers la nouvelle plateforme. En regardant les stats, je vois que depuis le début, j’ai plus de 300.000 lecteurs uniques et plus d’un million de pages vues. C’est de l’ordre de la grosse manif, ce blog.

Pour le reste, je pense que je ne tourne pas assez, finalement. Il va falloir que j’envisage des mesures drastiques. Non mais…

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Pas mal, la fréquentation…

  1. serge barande dit :

    Et si tu scénarisais ton blog… dans le titre initial "Journal d’un Comédien"? Où les tribulations d’un gars à tout faire. J’ai aussi "Poète inventeur et démerdard" à te proposer comme titre. Ou encore, "Des racines à la Palme, mais encore…". Ou bien "Ah les Cons!", mais c’est davantage militant, du Cavanna quoi! Et les prod, y vont faire la gueule. J’ai plein d’idées, sérieuses ou moins. Mais quand le délire s’échappe de l’esprit (tes Ogres ou mon ponton récurrent), en quelque domaine qu’il soit, j’ai la subite impression qu’on prend quelques siècles de vieillots dans la panse. Pas trop bat pour les décennies qu’ils nous restent à patiemment consumer. Puis ce blog est beaucoup vu-lu. Très bien! Il s’y tient très souvent des propos déconnants, ou parfois pas, mais s’ils le sont ils reposent toujours sur un fonds, dont en général tu es l’initiateur – qu’il s’agisse des intermittents, d’une critique de film ou d’une Convention à chier. Parler des choses éminemment sérieuses, via des saillies dissonantes, relève de la mémoire d’Alphonse Allais, de Quenau, de Prévert, de Jean Yanne et de tant d’autres, axées sur les chimères tissées au travers du verbe de chacun. Et c’est un vrai espace de Libertés partagées, dont tu pilotes de ta quotidienneté, parfois banale mais c’est logique – la vie n’est pas tous les jours "youp-la-boum-sur-le-pain-d’épices" – nos réflexions partagées… Justement. Et sans te balancer des roses au nez (aïe, ça pique!), peu de types de ton acabit ont la propension à cette ouverture sur un métier "un peu secret", où tout écart de communication est prétexte à reproches de tout poil. Toi, tu préfères l’honnêteté intellectuelle et créative à tout autre subterfuge pseudo-professionnel – et parfois tu en pus de mordiller les bouts de doigts. Tu aurais peut-être dû vivre en une autre époque, celle des Lumières… Mais poursuis ainsi, à illuminer les réflexions de chacun. Je suis absolument certain que c’est toi qui a raison de réagir et faire ainsi, en tous les sens évoqués et partagés tout au long de ces années blogueuses. Cette honnêteté intellectuelle et tes engagements de toute sorte, sont une charpente incontestable. Ils sont, qui tu es. Et aucun doute n’est permis, en termes d’Homme comme en termes d’Artistes. Et il y a longtemps que tu es comme ça, même si à l’époque les aventures de la vie ne mettaient pas en exergue tout cela. Besos Mec!

  2. LN dit :

    Ah ben Serge a tout dit…Je valide et je signe….;))

  3. Bernard Blancan dit :

    Ça, c’est un pote ! 😉

  4. Bernard Blancan dit :

    Et ça, c’est est une ! 😉

  5. Lydie dit :

    … LN a dit que Serge a tout dit… qu’ajouter ? Qu’ils ont bien raison ! 😉

Les commentaires sont fermés.