L’esprit Basque

L'esprit Basque

Nous sommes encore dans les mixtes : 16 heures / 01 heure. C’est évidemment le rythme le plus fatigant.  Mais tout cela se passe dans une ambiance relativement cool. Et puis il faut bien avouer qu’il y a pire comme décor que le col d’Osquich.

Ce Lucien-là est un sacré bavard. Ce qui veut dire concrètement que j’ai beaucoup, beaucoup de texte. Et comme j’enchaine avec un autre tournage, il m’était difficile d’intégrer en même temps les deux univers. Ce qui veut dire que, présentement, je me lève tôt pour ingurgiter ces tartines de mots. Peu le loisir de faire du tourisme. Tout juste ai-je fait un saut du côté d’Oloron pour boire un café chez ma mère.

J’avoue me réjouir de la perspective de 2 semaines pépère dans la pollution de la capitale. Car oui, pour moi, la campagne s’inscrit souvent dans un emploi du temps de travail. Fatalement, on en profite moins.

 

L'esprit Basque
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour L’esprit Basque

  1. serge barande dit :

    Col d’Osquich… T’as dû voir le site des pantières… et les ânes et ânons qui y paissent en toute paisibilité. Je ne te parle pas du resto.

  2. Bernard Blancan dit :

    Ne m’en parle pas du restau. Je m’y suis régalé !

  3. serge barande dit :

    Suis content! Ce lieu (globalement) est magnifique.

Les commentaires sont fermés.