Pleine lune

Pleine lune

De toute façon, c’est sûr que je vais encore le perdre ! Je parle de mon statut d’intermittent. Qu’est-ce que je vais faire de ma vie si je ne tourne plus ? J’ai une idée. Je vais monter une boîte de com pour travailler avec l’UMP. En y réfléchissant, je trouve que Copé est un mec super bien. Vingt millions d’euros… Quel talent ! C’est comme le mec du MEDEF, là, celui qui veut encore niquer les intermittents et baisser le SMIC. C’est combien son salaire annuel, déjà ? 400.000 ? Quel talent ! Et c’est comme l’autre, là, le Président de la République qui fait le programme économique de l’UMP, il est quoi, déjà ? Socialiste ? Socialiste, ça veut dire quoi, déjà ? Heu… attendez… social… Ah oui, je vois !

Bon, hé bé, si les socialistes signent l’accord MEDEF-CFDT pour le régime des intermittents, de ma vie, plus jamais je ne leur donnerai ma voix pour un second tour électoral. Ce qui correspond à peu près à renoncer à un quelconque second tour. Me souviens encore d’avoir été « obligé » de voter Chirac en 2002.

Qui a dit que la pleine lune n’influait pas sur l’humeur, déjà ?

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Pleine lune

  1. hetre dit :

    Moi c’est pareil je n’était pas content de mon maire, je le lui ai dit avant l’élection, j’ai voté blanc et il est passé quand même. On est vraiment 2 incompris.

  2. anita dit :

    j’suis à peu près sûre que ce n’est pas Steiner, … Rudolph de son petit nom.

  3. anita dit :

    … ni Maria Thun.

  4. anita dit :

    … pareil c’est Pierrot en essayant de baratiner Colombine !

  5. Bernard Blancan dit :

    Je vote blanc quand… ça me chante. Maintenant, ça va compter !

  6. Bernard Blancan dit :

    Sacré Pierrot !

Les commentaires sont fermés.