Allant vert

Allant vert

A Eurock Écologie les verts, samedi, j’ai apporté mon soutien aux écolos. J’ai accepté l’invitation de Marie Bové que j’avais soutenue avec mon copain Lionel Chollon (Parti de Gauche) lors d’élections locales. Car oui, pour moi l’écologie doit rimer avec un nouveau modèle économique qui ne rêve pas que de croissance et de profits.

J’ai même fait un court message au micro qui disait en gros :

1 – N’oublions pas que je suis plus rouge que vert.

2 – Le droit de vote est trop essentiel pour choisir de s’abstenir.

3 – le système économique qui régit le monde n’est pas très solidaire et plutôt injuste.

4 – L’écologie m’amusait quand elle appartenait aux post-soixante-huitards babacools mais tout nous montre aujourd’hui que l’écologie doit concerner absolument chacun et tout le monde. Les signaux d’alerte se multiplient.

En conséquence, moi, le rouge, j’apportais pour ces élections européennes mon soutien à José Bové pour que les questions d’une écologie sociale et solidaire soient représentées dans le nouveau parlement européen. Tout ça était assez cohérent.

Sauf que… Parce qu’il y a un sauf que. Je ne me suis pas complètement reconnu dans le discours de clôture de José :

Sa façon de parler de l’Ukraine en oubliant que des mecs d’extrême droite sont au gouvernement, en suivant le sillage des européens, Hollande et Merkel, j’ai eu du mal. Je me suis longuement exprimé sur le sujet il y a peu.

Sauf qu’il a viré d’un revers de main les anti-européens en mettant les populistes de droite et de gauche dans le même sac. Mettre FN et Front de Gauche dans le même panier, c’est ce que font à longueur de temps les mauvais journaleux, qui ne se souviennent plus de l’histoire de France. Quand ces deux idéologies étaient au pouvoir, chez les uns, on faisait travailler la SNCF destination les camps, chez les autres, on se battait pour les congés payés, la retraite, la sécurité sociale. Ok, les belles idées généreuses passées par les mains de Staline, ça a donné ce qu’on sait, mais les communistes français, ceux qui ont cru, ont milité, se sont battus contre les injustices, ils n’ont pas de sang sur les mains. Leur idéologie n’est pas raciste, violente, homophobe, nationaliste. Elle est le contraire.

Néanmoins, j’ai passé une super journée, avec de la super musique. Détroit, c’est impressionnant.  Et je ne retire pas mon soutien qui, de toute façon, n'a pas grande valeur si ce n'est celle d'un engagement, à un moment donné. J’ai revu aussi pas mal de copains bordelais à l’occasion.

Là, me revient en mémoire (pardon de radoter) qu’en 2002 j’avais voté Chirac de force, qu’en 2005, j’avais voté contre l’Europe telle qu’on nous la fabriquait (carcan technocratique autoritaire) et que mon vote, on l’avait jeté à la poubelle.

Bref, dimanche, je vais voter, parce que je ne veux pas passer à côté de ce droit essentiel, même si je sais à l’avance (et encore plus parce que je le sais) que mes compatriotes français et européens vont mettre en place la droite et l’extrême droite.

Vert et rouge sont des couleurs complémentaires. Et les idées sont belles.

Et moi, je suis d’une naïveté révoltante et révoltée.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Allant vert

  1. Samuel Marès dit :

    Le front de gauche et plus particulièrement le parti de gauche n’a rien avoir comme tu le dis avec le FN. C’est des conneries de journalistes pensée unique. Et je connais des gens qui n’ont pas une grande culture politique, ou culture tout court ( surtout du syndicalisme), qui gobent ces conneries et forcément dans l’urne on voit se que cela peut donner. Il y avait aussi la fête de l’huma à Villenave ce week end et vendredi soir JLM. j’y suis pas allé mais j’ai hésité. tu t’es peut etre trompé de réunion-conférence (quoique elles sont moins nombreuses qu’à l’UMP)

  2. Bernard Blancan dit :

    😉

  3. dit :

    100% d accord avec toi. bizz

  4. Anna dit :

    José Bové dans son livre "Hold-up à Bruxelles" écrit : "A la surprise de beaucoup de mes camarades, je m’érige donc en gardien des traités européens. Je suis un pragmatique : il faut pousser le principe libéral de "concurrence libre et non faussée" jusqu’au bout, car un acteur économique ne devient dominant qu’en faussant les règles de la concurrence." La naïveté a ses limites. Tu aimes bien les couleuvres, dis donc, on dirait? C’est désolant.

  5. serge barande dit :

    Le vert et le rouge vont bien ensemble. J’ai la preuve : le temps des cerises est là.

  6. Bernard Blancan dit :

    Ouais, il fallait que je me fasse mordre une fois. Il n’y a pas mort d’homme ni haute trahison 😉

  7. Anna dit :

    Bien entendu, pas mort d’homme. C’est ce qu’on se dit à chaque renoncement. Nobody is perfect, c’est sûr!

  8. Bernard Blancan dit :

    Elle lâche rien, Anna… Si vous avez lu l’article, je vous trouve bien dure. Et puis ce blog, c’est l’histoire de choses justes, réussies, mais aussi d’erreurs et d’échecs. J’ai la chance de ne pas être Robocop.

  9. Anna dit :

    "Salut José, tu permets que je te tutoie?" http://lartetlamaniere.wordpress.com/2014/05/23/adresse-a-jose-bove/comment-page-1/ Ps : je ne connais pas Robocop.

  10. Bernard Blancan dit :

    Oui, oui, je l’ai vu ! Pas mal du tout. Mais j’ai l’impression que vous n’avez toujours pas lu mon article pour insister de la sorte. Ou bien vous ne l’avez pas compris. Ou bien, je sais pas, moi…

  11. Anna dit :

    Lectrice fidèle et attentive, il me semble avoir bien lu l’article. J’ai compris que Bernard Blancan soutenait José Bové et était intervenu publiquement pour le faire. Pour moi, tout engagement a un sens. Pardon si mon "insistance" a été mal vécue. Je ne m’exprimerai donc plus sur le sujet.

Les commentaires sont fermés.