La French aux States…

La French aux States...

Des nouvelles de la French dans Le Film Français. La sortie du film de Cédric Jimenez aux USA en janvier. J’ai hâte de voir une projection. La sortie France, à vu de nez, c’est plutôt pour la fin de l’année.

Pour ce qui est du Village, tout s’est bien terminé pour ma pomme. J’ai quitté mon Anselme un peu énervé contre les milices de Pétain. Je n’ai pas eu à puiser très profond pour trouver un peu de justesse.

L’actualité politique récente ne m’aide pas trop à sortir du personnage. Je vais donc faire peut-être un stage de golf pour me détendre, prendre ma carte au Modem ou m’occuper de récolter une cagnotte pour l’UMP.

Non parce que, pour jouer, t’es obligé de t’immerger dans l’histoire dans laquelle évolue ton personnage. Une histoire historique pas très ancienne. Et je dois dire qu’entre les nazis, la milice et la police Françaises, en sortant du tournage, j’ai du mal à comprendre que le Front National devienne aujourd’hui le premier parti de France et que tant de gens mettent tous leurs espoirs dans cette idéologie. Pour le petit humain que je suis, on a beau faire semblant, on vit dans notre corps, avec nos sens, ce que furent les horreurs de ce temps. Le trait d’union temporel est, je dois dire, très éprouvant.

On sait bien aujourd’hui qui étaient les méchants et qui étaient les gentils. L’historien a passé le stabilo. Mais au moment où l’histoire se vivait, les résistants étaient des terroristes, les juifs des gens nuisibles, comme les roms, les communistes… vous voyez, ce genre de pensée qui colle des étiquettes « nuisibles », « à neutraliser », « à expulser » puis « à éliminer », sur des groupes d’humains, au nom de la protection des Français de souche. Ça vous rappelle rien ? Oui ben moi, si et ça me déprime un peu.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La French aux States…

  1. Sarro Philippe dit :

    Quelques anagrammes Le Marechal petain donne Place à Hitler, Amen Quand à Marine Le pen elle Amène le pire Et Le Front national c’est l’entonoir fatal

  2. Bernard Blancan dit :

    Magnifique !!!!! Merci Philippe.

  3. serge barande dit :

    Oui… ce dernier satané verset rime avec "anal". Je n’y peux rien, c’est ainsi. Quant au reste… transposition des idées du passé (sac à milice) en notre médiocre actualité, il y a tant de porosité et de transpiration malodorantes, que j’en éprouve beaucoup de peine, ne serait-ce qu’envers feu mes grands-parents qui ont résisté aux noires idéologies, dans leur quotidienneté comme en leur philosophie, et bien longtemps après, jusqu’à leur décès. Bernard, évite le golf et tes autres projets "lolesques". Laisse faire l’UMP, vont lancer un "prend-tes-militants-pour-des-cons-copéthon" La French aux States… Ben mon cochon…! Une new moins merdique que le restant.

  4. Bernard Blancan dit :

    Je t’invite pour l’avant-première à Los Angeles. Prends ton maillot !

  5. Samuel Mares dit :

    fais toi embaucher par Bygmallion pour animer leur convention, tu sais, juste pour présenter leur intervenants. Et en plus je crois qu’ils paient plutôt bien et pas regardant à la dépense non plus.

  6. Bernard Blancan dit :

    T’as leur téléphone ?

  7. serge barande dit :

    T’es bien urbain, Lapin! Mais mes pauvres thunes (qui me restent, suis pas intermittent moi…!) se doivent d’aller vers des horizons moins superficiels (sans bien sûr t’offenser, Lapin!), plutôt versés vers la conservation de la Nature. Le peu que j’ai, j’ai soif à le partager avec mes lapins d’amour (ma petite-fille, ma fille et son homme, dont c’est l’anniv today!) plutôt que le Los-angeleciser, pour des gonzes qui ne savent même pas faire des routes planes… Tu vois la misère…?!

  8. Bernard Blancan dit :

    Là, tu confonds avec San Francisco… 😉

  9. Lydie dit :

    lors d’un tournage 39-45 je me souviens de l’émotion de personnes âgées spectatrices devant certaines scènes… et je pense à cette violence latente de nos jours… mais bon, le monde est guerroyeur 😦

Les commentaires sont fermés.