CATAPULTE

Ça y est, c'est en ligne ! J'ai lancé provisoirement cette édition en ligne, en attendant une édition papier. C'est à la fois un test et l'occasion d'avoir quelques retours. Si vous êtes curieux, n'hésitez pas !

Léda part écrire son mémoire de master de psycho dans une maison familiale du Sud-Gironde destinée à servir de gîte rural. Son jeune voisin Ludo devient vite envahissant et cherche à la séduire en lui transmettant ses talents de sourcier. Puis un mort. Une enquête policière.

Une espèce de polar métaphysique tenu qui bouscule le réel et les croyances sans se prendre au sérieux.

Mon ambition littéraire était d'écrire un roman de gare, sans mépris pour le genre : un bouquin qui se lit facilement, donne envie tout au long de connaître la suite. Raconter une histoire qui se tient.

Cette histoire est aussi le moyen de faire connaître mes découvertes sourcières comme je l'avais déjà fait en film dans Retour aux sources ou en bouquin d'initiation avec Secrets de sourcier. La fiction permet d'aborder le thème de façon plus psychologique et métaphysique, parfois burlesque, tout en se glissant de façon ludique dans différents canevas narratifs. Le lecteur se retrouve face à ses propres convictions, dans un réel aux contours mal définis.

Bref, un roman qui se veut une distraction plaisante, sans prétention, mais pensée. Une façon pour moi de boucler la boucle.

Dernières nouvelles : c'est plus en ligne. J'attends un éditeur pour un format papier…

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour CATAPULTE

  1. serge barande dit :

    Catapulte… Y aurait pas un risque de se prendre le bouquin dans les dents en cliquant sur l’image ???

  2. Bernard Blancan dit :

    Y a des chances… 😉

  3. serge barande dit :

    AÏE!!!! On avait dit "pas les lunettes", quand même….

  4. LN dit :

    Pliée de rire, j’imagine la scène…Tu cliques et vlan! ;)))

  5. anderson dit :

    Bjr Bernard, ca y’est, la catapulte est dans la tablette… J’commence ce soir, en plus, comme y’a foot, j’louperai rien… A Bientôt. PS / Visiblement, ca a marché les "ogres" à Libourne… C’est cool.

Les commentaires sont fermés.