J’vais prendre l’air, tiens !

Photo : © Laurent Denis - FTV

Photo : © Laurent Denis – FTV

Reçu ce matin des phots du Village à valider pour la presse. J’ai validé, pardi.

À force de passer du bouquin au projet cinéma, me sont venues des envies de modifications du premier. Du coup, je vais bientôt le retirer d’Amazon. Les lecteurs qui l’ont acheté et voudraient lire le texte modifié n’auront qu’à me faire signe. Je leur enverrai un texte au format Kindle une fois modifié. Me contacter via le blog. En fait, j’attendais des retours critiques, mais, vu le nombre de lecteurs… je me critique tout seul. Et je ne suis pas toujours tendre.

Allez, je retourne au travail. À moins que l’envie l’aller marcher l’emporte. Il fait doux.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour J’vais prendre l’air, tiens !

  1. serge barande dit :

    T’as bien fait de valider, t’as la gueule de l’emploi !

  2. serge barande dit :

    Je viens de faire une lessive… Intéressant, non ?!… Eh bien d’autres "lavent leur linge sale en famille"… "Cha-Chie", comme dit le Rural Auvergnat. Et suite à la première expression de base, une autre vient, celle de l’étalement en place publique (où là-même la potence d’antan était disposée) des conflits politico-familiaux. Ma fille, petite, avait une expression : "tout pourri" qu’elle disait, pour tout et n’importe quoi. Maintenant qu’elle a grandi, elle cible un peu plus… Et sans rapport aucun, a priori, le "In" est menacé. Justement, là-bas où les urnes se remplissent de bulletins stériles. Et la mise en rapport des deux faits, naturellement, se passera peut-être dans la rue des Lavandiers, où le ruisseau enverra vers l’aval la chieuse convention et lavera tous ces élans de conneries. Qu’ils partent donc se noyer dans la Méditerranée, en compagnie de la convention pourrie. Et d’une pierre, deux coups ! Allez, je ne râle plus. Enfin… pour ce soir.

  3. Claude dit :

    T’énerve donc pas, mon gars. Je viens d’enregistrer ton roman sur Kindle Amazon. Passé deux heures à trouver le truc pour y parvenir. Je devrais pas le dire, je vais encore passer pour un con. Mais dame tant pis…

  4. Bernard Blancan dit :

    Ouais mais, putain, ça me vieillit…

  5. Bernard Blancan dit :

    Merci de ton soutien, camarade !

  6. Bernard Blancan dit :

    Oh putain ! Ne le lis pas !!!!!! Tu auras lu l’article du jour… S’il y en a un qui doit passer pour un con, je suis candidat !

  7. serge barande dit :

    Meuh non ça te vieillit pas…… T’as juste l’air sévèrement buriné ! C’est le maquis, ça. Le soleil la journée… l’air humide des nuits passées à traquer les salauds… La bise glaciale qui creuse les rides et durcit les traits… De la nourriture quand y en a… Et du mauvais pinard ! Oh putain ! le mauvais pinard… C’est le pire. Résultat : BURINÉ !!!

  8. Lydie dit :

    il fait doux !?? t’as pas 30°C toi ?? Au passage, beau portrait effectué par Laurent Denis ; on voit que tu ne vas lâcher la proie pour l’ombre 😉

  9. Bernard Blancan dit :

    Je lâche pas l’affaire, moi…

  10. Lydie dit :

    Buriné ! 🙂 Ah, il n’y va pas avec le dos de la cuillère Serge, il te taille des compliments sur mesure ! Allez, console-toi, t’as un chic fou avec tes 3 ou 4 cols élimés entassés les uns par-dessus les autres ! … C’est le dernier cri ?

Les commentaires sont fermés.