Que du plaisir à Libourne !

Que du plaisir à Libourne !

Quelques mots pour vous faire part d’une super projection d’Ogres Niais et de Cache-cache organisée pas les Cinéphiles du Libournais au Grand Écran, hier soir. Un accueil super chaleureux et sympathique. Je reviendrai !

Grand merci à la joyeuse équipe et tout particulièrement à Violaine Barret qui a été à l’origine de cette invitation. 

Très original ce partenariat entre un cinéma et une assiciation de cinéphiles. Collaboration intelligente dans laquelle le spectateur doit s'y retrouver.

 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Que du plaisir à Libourne !

  1. serge barande dit :

    Ben ça baigne !!! Une lueur bleuâtre, certes fugace, sur l’horizon grisâtre ambiant. J’ai appris que plusieurs collectifs d’intermittents, afin de rejoindre Lille pour ma

  2. serge barande dit :

    Je recommence, j’ai dû toucher un machin qu’il ne fallait pas… Je disais donc : ……… "J’ai appris" que plusieurs collectifs d’intermittents, afin de rejoindre Lille pour manifester au coté des grévistes SNCF, ne l’avaient pu pour cause… de grève de trains. Quant aux cheminots piquets de grève, z’ont pas pu hurler dans le micro pour cause……. de grève des intermittents. Je crois que je vais être obligé d’interpeler la Coordination rurale à ce sujet….! Hé-hé! Je rigole, mais peut-être que c’est arrivé à certains manifestants cette morsure de quenouille. En attendant, le dirlo des Francofolies y flippe grave sa race… "Aïe-aïe-aïe les billets en baisse". Quant à celui d’Avignon… comme Félicie : Aussi. [heu… j’ai pas d’infos sur celui de Juan-les-Pins…]. J’opterai bien pour un été sans festival (rock, jazz, théâtre), mais putain que certains Français vont s’emmerder (hors plagistes s’entend). Ce serait certainement un grand coup de pied dans la fourmilière des digressions "gouvernementales" ("gouverne", mais à peine… et "mentales", pas vraiment – encore un mot mal foutu!, pas inutile fondamentalement mais très mal construit). Je vais très égoïstement opter pour un été sans festoches. Le mien de festival, y fera jamais grève. Sans trop de coups de fusil, le ciel lui est offert, de jour comme de nuit. Je vais assister au Festival des Migrateurs. Ça dure quatre mois, pas besoin de matériel. Et le transport est gratuit, dis-donc. Personne n’est plumé à la fin ! Allez… becs et serres en avant. Et que cette putain de convention soit brûlée en place publique!

  3. serge barande dit :

    Et en plus, je viens d’entendre à l’instant à la radio que la commission Bidule a rendu un avis favorable à la convention telle qu’elle est. Ça va barder dans les cintres ! S’ils pédalaient aussi vite qu’ils sont couillons, seraient déjà rendus à Avignon.

  4. Bernard Blancan dit :

    Bon, c’est signé. On va voir ce qu’on va voir…

Les commentaires sont fermés.