Mes ditations du lundi

J’avais vu un oiseau utiliser un couvercle de bocal de confiture pour faire de la luge sur un toit enneigé. Celui-ci imagine une technique sophistiquée pour fournir son plumage. Tant qu’il n’a pas compris qu’il faudrait de la colle, on garde de l’avance. Ouf…

N’empêche que, dans leur tête d’oiseau, ils ont la faculté de mettre en branle des stratégies intelligentes au seul service de leur plaisir à jouer ou à des fins esthétiques. Imagination. Rêve. Art. Nous sommes donc des oiseaux.

Enfin, pas tous… 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Mes ditations du lundi

  1. hetre dit :

    C’est un inséparable. Ils font tous la même chose que ce soit avec des brindilles ou du papier. J’en ai eu un qui nous avait adoptés et qui vivait en liberté dans la véranda. Il venait souvent sur ma tête pour me lisser les cheveux. Il ne supportait pas que l’on écrive sur un bloc et venait nous piquer les doigts lorsque ça arrivait. Il est parti au bout d’un an comme il était venu.

  2. Bernard Blancan dit :

    Ben je connaissais pas ces bestioles. Du moins je n’imaginais pas qu’elles fessent ce type de conneries.

  3. serge barande dit :

    Ma belle-sœur, elle met des faux-cils… Ben, les inséparables, ils se parent car y a un bal organisé pour qu’ils ne soient pas séparés. On ne sait jamais, l’inséparable est un oiseau prudent, par nature. Et par obligation. Pas de gisquette, pas d’œufs. Et pas de descendance. Et ça devient le foutoir dans le monde de l’espèce Inséparable. Ehhhh… Anthropomorphisme de merde, certes, mais pas tant que ça. Y a pléthore de piafs qui usent de stratagèmes incroyables pour conquérir leur Prochaine (danses, offrandes, parades insensées que même dans Greese, le sciento n’aurait pas osé). Alors nous, avec nos déo, nos parfums, nos cravates et pompes à l’italienne, on passe ornithologiquement pour des cons ! N’empêche, le piouf il a niqué une serviette en papier (non recyclé). Pas écolo pour un rond le piouf ! Hé…. Psssit… tu crois que ça peut vivre en cage, placé dans une autre cage, plus grande, et fréquentée par un homme de taille modeste… ? Non… parce que si c’est le cas, ça pourrait être utile. Parce que l’Oiseau vole, justement, hein Loulou ? Tu sais, quand on peut aider, apporter sérénité et réconfort à autrui, je serai toujours là. J’aime les bêtes !

  4. Lydie dit :

    Alors comme ça t’es un oiseau, dis-tu ?! … eeeh bé, si tu fais ça avec ta page d’écriture… !! ;D

  5. LN dit :

    Aaaah, Serge, le retour!! ;)) Y’a un mec, qui s’appelle Chaval, et qui a fait un petit film sur les oiseaux….( hummm )Tu te souviens, du titre, Bernard?

  6. Bernard Blancan dit :

    Content de te lire, Sergio ! Quoi ? En plus, ça vole ? Putain, on est complètement dépassés…

  7. Bernard Blancan dit :

    Salut les filles ! Oui, LN, c’est "les oiseaux sont des cons"

  8. Lydie dit :

    C… , enfin, pas tant que ça, ou alors nous autant qu’eux : j’ai vu aujourd’hui des rapaces planer, c’est quand même moins fatiguant que battre des ailes ! Epi nous, on attend les trains, les bus, les bateaux, les zavions (Bon, bien sûr, si on veut aller à Bourrrrideys, ça va pas marcher !) 😉

  9. serge barande dit :

    Bourrrrrideys??? Oum mey, avant t’y allais à pieds par la lande (pour les plus petits, à dos d’écureuil). Ensuite t’y allais en autostop, quand une 2 CV voulait bien s’arrêter…. Maintenant, t’y vas en ULM, en Kitesurf, en deltaplane et même en drone ! Bourrrrideys, c’est bien desservi de nos jours.

  10. serge barande dit :

    Je confirme. Ça vole… (jet privé, hélico, yacht de mes fesses, et quelques deniers, aussi!)

  11. Bernard Blancan dit :

    J’aimerais tant voler de mes propres ailes…

Les commentaires sont fermés.