‘Font chier !

'Font chier !

Je sais. Le Proche-Orient, c’est hyper compliqué. Il n’y a pas les gentils et les méchants. Mais dans les périodes de guerre où la force meurtrière est dans un camp, j’ai comme la vague intuition que la solution de paix ne passe pas obligatoirement par des bombardements. Si je vivais dans un pays, enfermé dans une zone entourée d’un haut mur de béton avec des militaires qui te font chier chaque fois que tu dois aller bosser de l’autre côté, je ne suis pas certain que je n’aurais pas été un peu « terroriste », au bout d’un moment. Et quand des juifs intégristes aspergent d’essence un gamin et lui en font boire avant d’enflammer le tout, je ne suis pas certain non plus que ce soit la meilleure réponse à la mort de trois jeunes.

Ces démonstrations de force, de puissance, de domination ne font que nourrir ce putain d’antisémitisme pourri qui gangrène les têtes et vient grossir chaque jour les rangs des réseaux jihadistes. L’écrasante domination des uns ne peut que nourrir les haines irrationnelles des autres car la domination est elle-même irrationnelle.

Je ne suis pas en train de justifier les extrémismes religieux pétris de haine, d’intolérance et de sang. Je me pose simplement la question de la domination comme seule réponse. Suffit-il que les USA nettoient le terrorisme à coups de drones,  que la France envoie ses chars au Mali, qu’Israël bombarde les territoires Palestiniens ? Oui, ces solutions répondent à des urgences. Mais si elles ne sont pas accompagnées de réelles propositions de paix, de soutiens économiques désintéressés et équitables, on ne fait que graisser les rouages d’un engrenage mortifère. Enfin, il me semble…

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour ‘Font chier !

  1. serge barande dit :

    L’analyse est très juste. 18/20 Blancan ! Effectivement, dans ce conflit perpétuel et en dents-de-scie, il n’est question que de réponses aux urgences – ce qui n’est pas sans me rappeler la politique intérieure de Talonnette, de son poste de Ministre de l’intérieur comme lors de sa présidence : "le soldat du feu" – sans l’accompagnement socio-économique indispensable. Il n’est dispensé que de la violence, en réponse à la violence. Je n’entraperçois aucun terreau d’entente à court ou moyen terme. Et une fois de plus, en y bien regarder, tant que les religions, entre elles – alors que ça fait partie de ce qu’elles prônent à longueur d’homélies – n’auront pas de Geste de coïncidences en faveur d’une paix unifiée, nous assisterons à ces phénomènes répétitifs (dents-de-scie) de violence et d’assassinats, que Rien ne peut justifier. Comme tu le soulignes, il n’y a pas "les gentils et les méchants", juste une minorité de tristes connards de chaque côté du mur, dont l’objectif premier (et certainement larvé…) est la Conquête Suprême du Pouvoir (des porteurs de burnes, quoi). Et cette putain de minorité est celle, en général, qui est décisionnelle. Donc : pluie de roquettes et gosses qui crèvent. Rien, d’un côté comme de l’autre, n’est justifiable. Mais le zèle de certains à maintenir coûte que coûte la frontière fermée à une femme à l’aube de succomber lors d’un accouchement difficile, contre vents et marées médicaux, et qu’elle ne puisse pas atteindre la maternité nantie où sa prise en charge aurait sécurisé sa vie et celle du bébé, me reste insupportable à l’esprit. Je parle d’un "fait d’actualité", comme on dit (banalisant ainsi sa gravité) qui, je crois, s’est produit il y a deux ans de cela. Et l’on en revient au fameux phénomène "en dents-de-scie" qui, forcément, réveille la conscience. Je ne sais pas quand la série Engrenages reprend sur Canal +, mais je trouve le titre ad hoc.

  2. Anna dit :

    Comment se fait-il que c’est toujours contre Gaza qu’Israël tire? 47 années d’occupation militaire! et impunité totale pour l’état d’Israël? Non, la réduction à un conflit religieux ne me paraît juste. Mais ce soir, j’ai tellement mal au coeur que je trouve un peu vain d’essayer d’entrer dans une discussion, même si elle se veut constructive. Ce qui m’exaspère le plus, ce sont les faux-culs qui dénoncent "l’engrenage de la violence" : le mur et la colonisation ne sont-ils pas illégaux selon le droit international? Alors?

  3. Bernard Blancan dit :

    Merci pour la note, professeur. Tu me donnes mon bac pour Royan ?

  4. Bernard Blancan dit :

    Ok Anna ! 😉 J’ai voulu être plus soft mais on peut voir les choses comme ça…

Les commentaires sont fermés.