Pin-chman

Pin-chman

C'était un peu la soirée Blancan, hier à Pissos. Initiation aux baguettes de sourcier à l'apéro (pas mal de personnes ont pu éprouver pour la première fois le fameux signal sourcier). Pour le dessert, un petit Ogres Niais, suivi de Landes de François-Xavier Vives. J'y ai croisé la même joyeuse équipe. 15 ans plus tôt, j'avais fabriqué chaque jour des petits films qui venaient en première partie de la soirée cinéma.
Il faut avouer que Landes projeté en plein air au milieu des pins, ça avait de la gueule.

Demain, à cause du perchman, je me paye une séance de post-synchro pour Le Village Français. Michel reviens ! Je déconne ! Pfff, ce qu'ils peuvent être susceptibles ces techniciens conventionnés…
 

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Pin-chman

  1. serge barande dit :

    Ouf ! Y a donc pas eu orage !

  2. LN dit :

    Non, mais y’avait un serrurier ( pas l’oiseau) qui a disparu, et nos comms avec…;-)

  3. C’est moi qui l’ai viré…

  4. serge barande dit :

    Dans la série "les vieux métiers qui se perdent", Vireur d’Orages n’est pas mal. J’en toucherai deux mots à Mister Pernaut, car c’est chamanesque.

  5. J’adore les chamans l’eau

Les commentaires sont fermés.