Comme un lundi

Comme un lundi

Ce matin, je me suis payé une parenthèse automnale, loin du quotidien. J’allais déposer mon dossier d’aide à l’écriture dans le XVIème. Je ne vais jamais, dans le XVIème. C’était dépaysant. Paris déserté par le gros des touristes, tandis que les parisiens retardent au maximum leur retour. Très provincial, Paris, ce lundi matin. Aucune difficulté pour trouver une place assise dans le métro. J’ai pu bouquiner pépère. Bref, tout allait bien jusqu’à ce que je rentre chez moi. Voilà que le gouvernement démissionne parce que deux ministres ont dit des choses que je pense. On peut pas être tranquille deux minutes ?

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Comme un lundi

  1. Samuel mares dit :

    Moi comme un lundi de reprise de travail après 3 semaine de congés payés bien gagnés : les boullles !!!

  2. hetre dit :

    Non seulement tu le penses mais en plus tu l’écris. Pour les ministres c’est différent…eux ils se font hara-kiri. Ne te plains pas ils t’ouvrent une porte immense et je pense qu’avec ta maturité politique tu as des chances d’être élu. Mais fais gaffe ça a couté la vie à Colluche.

  3. Bernard Blancan dit :

    Bonne reprise, alors !

  4. Bernard Blancan dit :

    Oupela, pas envie de me présenter, moi ! 🙂

Les commentaires sont fermés.