En librairie en fin d’année !

En librairie en fin d'année !

Allez, c’est parti pour Catapulte en roman ! Je l’avais envoyé à de grand éditeurs, puis à des plus petits, sous les conseils de gens qui savent. Là, je l’avais envoyé à un tout petit éditeur, appuyé par un copain. Eh bien, on m’a répondu que Catapulte n’entrait pas dans la ligne éditoriale. Tant pis pour eux ! Je vais le faire éditer chez un éditeur participatif dont je trouve qu’il fait du bon boulot (notamment en couvertures), qui a un service de presse, un distributeur et qui aime mon livre. Il m’en coûtera un peu, mais les droits d’auteur sont à la hauteur. Je vais leur montrer qu’il est lisible et vendable, Catapulte, moi ! Non mais…

12 réflexions sur « En librairie en fin d’année ! »

  1. Ben en voilà une nouvelle qu’elle est bonne ! Fait ben plaisir ! Ça change des choses horribles d’hier et de ce jour… Je vais économiser pour l’acheter. S’il y a souscription, je prends !…

    J'aime

  2. Saleté de riche bourgeois, va ! ("sourire", j’sais pas les mettre tes machins de bonhomme des temps modernes). Mais je suis bien heureux que tes batailles portent leurs fruits !

    J'aime

  3. Jusqu’ici tes écrits ont porté leurs fruits …alors pourquoi pas ? Ta décision, même si elle n’est pas des plus sages, est au moins pleine d’optimisme. Je croise les doigts et te dis Bravo!

    J'aime

  4. mais oui vas-y à moins de coucher avec un "président" ou du "Le Petit" il est difficile de se faire entendre, si ton éditeur à un service de diffusion fonce mon garçon amitiés François

    J'aime

  5. Au bout d’un moment l’impatience est plus grande que la sagesse. Mais ça fait un pari de plus. Je suis joueur… 😉

    J'aime

  6. Euhhhhh…. Je réitère un poil… Outre les aspects bouquinistes, je signale qu’à canal+Cinoche, dans moins de 15′, y a un chouette film qui est diffusé ce soir : LANDES. C’est "électrique", avec une très belle photo d’intérieurs et d’extérieurs, puis un truc de fond en plus qui cogne au cœur. Âmes sensibles, ne surtout pas s’abstenir ! Miou-miou, Marie Gillain, Jalil Lespert, Bernard Blancan… le disputent à la connerie humaine. Mais Tsilla Chelton lui dit bien à Marie… : "Méfie-toi de l’odeur du cigare". L’une des plus "coquines" phrases du film. C’est de l’intense et du lourd. A voir ! Bonne toile !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.