C’est court !

C'est court !

Court week-end. En tournage hier pour Un Village Français et retour demain à Limoges pour une autre journée. C’est prenant, un tel personnage. Impossible de faire autre chose en dehors de quelques procrastinations. Tout entier à votre service. Les saisons avancent et jamais de lassitude. Le spectateur sera encore tenu par une histoire prenante, incarnée par des personnages devant chaque jour se positionner et se débattre dans celle avec un grand H. La nation se faisant avec des individus parfois en lutte avec eux-mêmes.

Dans mes procrastinations virtuelles, justement, je suis allé visionner des extraits du meeting de Sarkozy à Paris. Sa musique est toujours la même. Très proche de la bleue marine. C’est toujours ce discours populiste qui surfe sur le fantasme d’ordre et d’autorité, sur la peur de l’étranger, sur le rejet de l’assistanat (ces fainéants parasites qui vivent sur le dos d’aides sociales). On ne construit pas un programme en criant contre la burqa, quoi qu’on en pense par ailleurs. Toujours les mêmes fautifs qui sont visés : les chômeurs, les colorés, les rouges. Reporté à l’Histoire, on connaît l’inspiration de cette parole autoritaire nationaliste. Allez, je vais bosser mon texte, tiens !

Cet article a été publié dans blancan, Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour C’est court !

  1. hetre dit :

    Tu devrais postuler non pas au prix du roman de gare mais à l’académie française. "La procrastination" … à la deuxième fois que tu utilises ce mot j’ai été obligé de prendre mon dictionnaire. Avec mon bac moins cinq j’ai de plus en plus de difficultés à te suivre. Enfin pourvu qu’Anselme soit plus terre à terre parce lui je le comprends et je l’estime beaucoup. Je déconne; mais étudie quand même ton texte et avec ton humour je t’autorise même à le déborder.

  2. LN dit :

    Moi aussi, j’estime beaucoup l’Anselme…Avec son beret et son blouson de cuir…Droit dans ses guêtres , il traverse l’Histoire….Un très beau rôle..

  3. Lydie dit :

    Ah c’est vrai ça, tu pourrais étudier un peu ton texte ! 😉

  4. Joël dit :

    Toi, tu peux bien faire quelques procrastinations. Mais, une éphémère peut-elle procrastiner ?

  5. serge barande dit :

    Ben tout pareil té ! Je voulais procrastiner dès maintenant, eh bé je ferai ça demain, moi. Puisque c’est férié, je fais rien. Il l’a bien dit "talonnettes", c’est la faute aux feignants ! Surtout à ceux qui sont Rouges, Noirs, adhérents au D.A.L., de surcroît manifestants à NDDL et à Sivens, et en plus pour le mariage pour tous ! Salauds de gauchos !!! Talonnettes, il rêve à une foule vêtue de pantalons blancs bien repassés, de polos Lacoste rosâtres surmontés d’un petit pull nonchalamment disposé sur les épaules, le tout dominant soquettes blanches et vernis bien cirés… Mais forcément, pour faire bouffer la France, tu vas pas aller labourer Terre nourricière ainsi très lisse et endimanché à la con ! Même mon chien, y se marre quand il le voit à l’écran ! Alors, je le lui fous en boucle et il est pété de rire durant des heures. Le retour de Sarko… ??? A diffuser largement dans toutes les SPA. Au moins, l’avantage – et c’est bien le seul – ça fait rire les bêtes. En revanche, ça attriste les Femmes et les Hommes de conscience. Un peu de latin approximatif pour conclure… Talonetum errare politicum marinum. Fangium societum enfoncerare. Merdae profondis spiritum. Ouais… c’est bon… je sais que j’ai eu "moins zéro" à l’exam !

  6. Bernard Blancan dit :

    Hêtre, j’avais déjà fait le coup de la procrastination (qui devient un mot à la mode). Je pensais pas que t’aurais besoin de reprendre le dico 😉

  7. Bernard Blancan dit :

    Oui, madame l’instit… 😉

  8. Bernard Blancan dit :

    Je sens que ça contrepète, mais je suis mauvais…

  9. Bernard Blancan dit :

    Putain, je savais pas que t’étais aussi bon en latin. J’en perds le mien…

  10. serge barande dit :

    Mouais… Suis surtout bon en "latin" aux deux moutardes. Ça c’est pas de la couillonnade !

  11. Bernard Blancan dit :

    Tu me prends pour un lièvre ou quoi ? Comme si je savais pas que c’était de la couillonnade…

  12. Joel dit :

    Non, pour une fois ça contrepète pas !

  13. Joel dit :

    Punaise ! J’ai pas répondu au bon endroit… Non, pour une fois ça contrepète pas !

  14. Bernard Blancan dit :

    Je suis déçu…

  15. Bernard Blancan dit :

    Je suis déçu…

  16. Lydie dit :

    tu blagues, tu blagues, et après on va refaire une prise parce que tu auras oublié une virgule tiens !

  17. Lydie dit :

    Il est déçu…

  18. Lydie dit :

    Jolie, et même poétique cette remarque (qui suit !), Joël ! Mais "éphémère" est du masculin 😉

  19. Lydie dit :

    Il est vraiment très déçu…

Les commentaires sont fermés.