Sacré Momo !

IMG_1925

Alors, Pour Michelle Ferrière qui a regardé hier soir, je précise que Un Village Français, c’est ce soir que ça commence, 20:45 sur France 3.

On ne compte plus les articles positifs qui sont sortis dans la presse pour l’occasion. Aujourd’hui-même, une double page dans Libé (photo). L’express, Le Figaro, l’Obs, Télérama…Ben ouais, c’est super intéressant comme période. Et de l’avis de tous, c’est une super série. La libération. Trouble à souhait. Passionnant. Vous verrez.

Bon, pour la famille et les amis, je rappelle que le Village est une série chorale et qu’Anselme n’est qu’un personnage parmi beaucoup d’autres (même s’il n’est pas des moindres). Par conséquent, ne vous attendez pas à ce que mon nom ou celui de mon personnage soit évoqué dans le moindre article, ni sous une quelconque photo publiée. Mais il y a une autre raison à cela.

Je vous explique. En fait, depuis quelques années, j’utilise les services rémunérés d’un détaché de presse. C’est quoi, un détaché de presse ? Ben c’est l’inverse d’un attaché de presse, si vous voulez. Il s’appelle Maurice Legros. Mais je l’appelle Momo. Grâce à lui, je devrais conserver encore plus longtemps une certaine forme d’anonymat. Ce qui est en soi la garantie d’une liberté indéniable. Et putain, il est sacrément efficace, le Momo. Après Indigènes, j’avais peur d’être emmerdé par la presse, mais ouf. La seule presse que j’ai eue, c’est pour mes bouquins (ouais, la littérature plus ou moins ésotérique, c’est pas son rayon, à Momo). Mais putain, depuis que je bosse avec lui, je peux vous dire que ma vie n’a pas changé. Quel régal. Et pourtant, j’en ai tourné, des films et des films !

Là où il est fort, Momo, c’est qu’il est stratège. Par exemple, pour le Village, il m’a dit « Tu vois, mon Bernard (il met toujours « mon » avant les prénoms), ce qu’on va faire, c’est que je vais m’arranger pour que tu ne sois pas à la source ! » La source ? Ben, il voulait parler du site de la série sur celui de France Télévision. Comme ça, s’il prenait à un putain de journaliste de faire son boulot, quoi qu’il arrive, il a que-pouic à se mettre sous la dent, le journaliste. C’est vrai que Momo s’était démerdé, par exemple, pour qu’aucune fiche de Ogres Niais ne figure sur les pages d’Histoires Courtes quand il a été diffusé à la télé. Incognito ! Chapeau Momo ! Et là, sur la double page de Libé, non seulement il n’y a pas mon nom en référence à la photo, mais dans l’article, le journaliste cite une phrase d’Anselme. Mais au lieu d’écrire Anselme, il écrit « un autre ». Putain de Momo. Un or-fèvre, dans son métier. La vieille école. Des comme lui, on en fait plus.

Là je lui ai dit : « Tu vois Momo, si pour les épisodes qu’on est en train de tourner tu pré-serves encore mon anonymat, je double tes honoraires ! » Ça ne sera pas évident pour lui car, dans cette seconde moitié de saison 6, Anselme, c’est une personnage à part entière. Mal barré pour le Momo. Mais le connaissant, ça ne m’étonnerait pas qu’il réussisse encore son coup.

Pour ceux que ça intéresse, Momo vit dans la Creuse, mais il sous-loue un bureau à Paris tous les premiers jeudi du mois (sauf vacances d’hiver, juillet et août).

C’était un article en hommage à tous les proches qui épluchent le programme télé et appellent toute la famille lorsque par hasard mon nom y figure.

Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Sacré Momo !

  1. Lili69 dit :

    Bonsoir! Alors à chaud les acteurs sont géniaux ! Bravo pour vos scènes avec mes « chouchous » nade Dieu et thierry Godard 😉 le seul petit bémol tout cela va mal finir… Bonne fin de soirée

  2. Ping : Avertissement à Momo | blog blancan

  3. LN dit :

    Et le rôle d’Anselme prend petit à petit toute sa puissance…Ceci dit, un grand , un énorme bravo à toute l’équipe..
    Ne le dis pas à Momo, mais j’ai aperçu ton nom au générique…;)

  4. pascale265 dit :

    Un génie ce Momo !!!

  5. Blog Blancan dit :

    Il cherche d’autres clients… 😉

  6. pascale265 dit :

    J’imagine…
    Là, il a trouvé le pigeon !

  7. ravail dit :

    le MOMO y fait pas dans la littérature? je l’aurai bien pris pour rester illustre inconnu allez te fait pas mal avec ton flingue on sait jamais

  8. ravail dit :

    oups lire « te fais »

  9. Blog Blancan dit :

    T’inquiète, je suis né avec… 😉

  10. LN dit :

    Et la moustache aussi ? 😉

  11. Blog Blancan dit :

    Non, la moustache, elle est amovible 😉

  12. serge baerande dit :

    A peu près Huit ou neuf « Momo » de cités contre seulement quatre « putains ».
    Analyse originale de ton texte, s’il en est… Mais j’aime bien relever cela dans ton texte. Ben ça me fait marrer… Tout simplement !
    Après… Qui te suit… Qui te connaît… Ou a l’impression de te connaître… perçoit quelque paradoxe – ou ambiguïté, parfois, en le Domaine de « Momo ».
    Car que préfèrerais-tu, finalement ? La reconnaissance, dont tu peux absolument et d’ailleurs tenir droits, eu égard à tes rôles « engagés » ?…
    Ou ‘l’anonymat absolu ?…
    Si tu optes, vers l’absolu, sur le second choix, quelle sera ou serait ta lisibilité future d’acteur. Et de là, ton futur d’acteur ? …
    Ton positionnement professionnel, via Le MOMO, devra tenir compte de tout ceci.
    D’une ligne de conduite, en quelque sorte. Où sont tes horizons professionnels ? Que souhaites-tu, in fine ?
    Apparaître ? Paraître ? Ou peut-être, si tu ne t’en méfies pas suffisamment, disparaître ?…
    Le grand dilemme de ta profession peut, aussi, se résumer à ceci. Et ton cas personnel, circonvenir en tout cela.
    La chose reste très délicate à apprécier, selon les vents, selon les lunes, zlon les instants et impressions de la « profession ».
    Je sens bien les risques, les dangers, les mouvances… L’aspect aléatoire de tout ceci, mais je serai bien ballot, de manière péremptoire, de t’indiquer le « Joli Chemin »………
    Je laisse volontiers ce chemin à Monsieur Mollo !!!!!!!

  13. Blog Blancan dit :

    Pour répondre sérieusement, dans ce boulot, si tu n’as pas de visibilité, tu disparais, tout bêtement. Après, il y a la question de la lisibilité. Et ça, c’est une autre histoire…
    Content de te voir dans le nouvel appart ! 😉

  14. serge barande dit :

    Si nouveau que je n’ai même pas su bien écrire mon nom de famille ! C’est comme ça, quand c’est nouveau, t’es un peu perdu. Je sais même pas où est la cuisine ! un comble !!!

  15. Ping : Pour ceux qui ne sont pas arrivés ici par Facebook… | blog blancan

  16. Ping : Il assure Momo !!!!! | blog blancan

  17. Laeti dit :

    Ah je comprends mieux;)

Les commentaires sont fermés.