La French, histoire d’un buzz

affichefrench

Pendant le tournage de La French, j’ai dit à Cédric Jimenez et à d’autres que je sentais un truc incroyable, du genre Indigènes. Pourquoi ? Parce que du réalisateur, de chaque acteur, chaque technicien, il y avait une sorte de foi qui irradiait, une énergie particulière, de celles qui rendent invincible. C’était plus une équipe de cinéma mais l’OM en finale de la coupe d’Europe. Jimenez entraineur, Dujardin capitaine, Lellouche buteur… et Jimenez de rassembler toute l’équipe au vestiaire « Les gars, on y croit et on joue collectif ! »

Et puis, la responsabilité d’incarner des personnages qui ont vécu ou vivent encore…

Le film terminé, une fois que je l’ai vu, moi aussi, j’ai continué à y croire. J’aurais voulu qu’il sorte le lendemain. Fébrilité. À l’avant première parisienne de mardi, la réaction de la salle abondait dans le sens d’un succès à venir.

Mon fils Paul m’avait accompagné. Son verdict à la sortie : « Énorme ! Ça va cartonner parce que c’est à la fois un film populaire et intelligent. »

Hier avait lieu la sortie du film à Marseille, sans presse nationale, sans télé. Résultat : le film est numéro 1, devant Astérix et tout le reste.

Un signe objectif de ce buzz : j’ai posté la photo de l’équipe hier vers 16 heures. Mon blog qui d’habitude rassemble entre 50 et 100 visiteurs quotidiens dépassait les 1000 à 23:00. Ce matin, à 08:45 on pouvait déjà voir plus de 300 visites venant de plein de pays.

Comment dire… Cédric Jimenez, grand sorcier du cinéma, on est avec toi ! (ce mec est jeune et c’est à peine son second film)

Mais restons concentrés. Le match, c’est mercredi prochain.

stats2611
Statistiques du blog hier à 23:00
Stats27:11
Statistiques ce matin à 08:45

Qui c’est, ce Blancan ? (cliquez ici)

15 réflexions sur « La French, histoire d’un buzz »

    1. Les énergies collectives, à part le sport, t’as le militaire, le religieux, le révolutionnaire. Choisis ce qui convient le mieux ou trouve-moi autre chose 😉

      J'aime

  1. Il y a l’intelligence collective, tu peux aussi employer « L’individuation psychique et collective » du philosophe Gilbert Simondon
    .

    Aimé par 1 personne

  2. Ben, comme « énergie particulière », collective et fédératrice, j’oserai bien le terme « Résistant » ou « Maquisard ».
    Et comme c’est un groupe composé d’individualités qui se regroupent et « tirent » dans le même sens, qui sont parfois onze, quinze ou davantage (on sait pas trop)… Ça me va bien.
    Des « Camille » en quelque sorte…

    Mais tu me vois très heureux de l’engouement que l’actuelle « non sortie » procure déjà !
    Vais aller au cinoche, moi…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.