Quelque chose plutôt que rien

palme

Prix d’interprétation pour Indigènes de Rachid Bouchareb avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem et Sami Bouajila.

En ces heures de gloire relative, j’ai choisi de poser sur une discrète étagère du salon, ma petite palme.

Je l’avais remisée dans sa grosse boîte bleue, au fond d’une étagère haute de ce qui fût mon bureau. Personne ne pouvait la voir. Pas même moi.

L’autre jour, la fille d’amis qui étaient invités me demande si je peux la lui montrer. Ses parents ont dû lui en parler. Bien sûr, que je vais te la faire voir ! Je vais dans ce qui fût un bureau et sort la boite bleue. Je m’aperçois qu’elle est couverte de poussière et que le fond en cuir qui la recouvre, commence à se décoller et à moisir par un phénomène de condensation. Trop collée au mur. Je l’époussette discrètement, l’ouvre et offre la palme aux yeux émerveillés de l’enfant. Elle a vu une vraie palme en or ! Et là, je me suis dit que j’étais bien imbécile de la cacher comme un secret, un objet honteux. Voilà comment le bel objet a gagné sa place sur une étagère offerte à la vue des visiteurs.

Évidemment, je me suis senti obligé d’ajouter un petit décalage. Je l’ai mise devant une carte postale de ce qui n’était alors qu’un projet : Cosmodrama de Philippe Fernandez. «Quelque chose plutôt que rien», ça sonne bien dans la situation, non ?

Que la pierre magique en cristal de roche à laquelle s’accroche la petite palme en or puisse imprégner le film de toute la reconnaissance qu’il mérite !

Et pour La FRENCH, votre avis, c’est toujours ICI !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Quelque chose plutôt que rien

  1. serge barande dit :

    Ben tu vois, il y a fallu que ce soit une gamine, curieuse et probablement admirative, qui te dégage de tes pudeurs ! Sont balaises les Mômes de maintenant ! Ils gèrent même l’inconscient, voire le conscient…
    Mais sur le restant, la reconnaissance du travail, je suis bien sûr derechef ton avocat Radis…

  2. serge barande dit :

    Autre sujet… certes éloigné… Je n’en fait pas une fixette, je remarque juste qu’il me suit. Mais quand même, l’espèce de Gnafron hirsute… Oui, là… à gauche de mon patronyme, avec son bazar rougeoyant qui pendouille… C’est toi qui l’a choisi, vieil escroc d’acteur !?
    Ben Môsieur Blancan, je ne vous tire pas mon chapeau !
    (tant que ça me fait marrer… tout baigne dans les marais)

    • Blog Blancan dit :

      Hé hé hé 😉 Figure-toi que ces figurines sont le fruit d’un tirage aléatoire. Ne n’y suis pour rien, mais c’est amusant de voir comme le hasard… ok, je dis rien. 😉

      • serge barande dit :

        Tu vas voir… ! Si je le gaule « l’Aléatoire », je vais à grands coups de pied au cul (pas d’ « s » à « pied », sinon tu te casses la gueule en « les » donnant, et ça fout en l’air ta vengeance et ta crédibilité !) te lui signifier que depuis tout petit je porte une culotte !
        Ouais… « boxer » ou autre, qu’on dit maintenant, je sais… A cause de la disparition du kangourou en Landes girondines, je sais aussi.
        Je suis d’ailleurs, à ce propos, en train de potasser sur un sujet de thèse qui, peut-être, pourrait être soumis au prochain bac philo, selon la volonté du Rectorat, bien sûr… : « Du Marsupial au Slip. Quelles avancées pour l’Humanité au XXIème siècle ? ».
        A voir si ça peut faire barjoter les Mômes, les Clowns ?
        Ou faire se « détendre » les vieux profs d’Universités, parfois tout poussiéreux en leurs philosophies d’antan…
        Hé ! Je tente le coup moi ! Merde… !
        Dernière info AFP : y a le gars Schopenhauer qui vient d’accomplir, A L’INSTANT MÊME, Miracle…, un double saut périlleux !!! Le lieu de l’exploit sportif n’est cependant pas précisé…

        Pour conclure, ma figurine…….. n’est pas très bien coiffée !

  3. Lydie dit :

    Dans cet article, il semblerait que flotte comme un léger voile de tristesse… déchiré heureusement par une enfant qui vient à point nommé pour que tu lui offres un morceau de rêve en or et cristal ! 🙂
    L’art est un monde qui choisit, plus qu’on ne le choisit…
    Un monde ingrat où la reconnaissance sociale peut ne jamais venir même après un travail acharné… ou tomber soudainement sans qu’on y ait cru (et pas forcément beaucoup oeuvré !).
    Travailler dans le domaine de l’art, c’est accepter de se montrer vulnérable… ce qui demande finalement une très grande force pour y persévérer ! Ce que, de toute évidence, tu possèdes !
    Et ta constance en ce domaine, ta polyvalence, faite de hauts et de bas, de coups de coeur et de très jolis résultats montrent une humanité plus grande, à mon avis, que les têtes d’affiche qui attirent certes grand monde, mais qui pour certaines n’auraient peut-être pas grande valeur… sans l’affiche !
    La photo prise, avec le clin d’oeil en décalage me plaît beaucoup ; tu peux être fier de cette si jolie palme, de ce bibelot précieux… tout le monde n’obtient pas une telle récompense tout de même !
    Et si ta belle carrière ne s’apparente pas à un soleil qui en met plein les yeux mais plutôt à une lune qui est là même lorsqu’on ne la voit pas…
    … c’est peut-être parce qu’avec tes idées, ton caractère, ton originalité, ce rien rebelle qui transparaît…
    Il faudrait plaire au maximum de gens ?? Pour se sentir enfin reconnu ? Pour être heureux ?
    Et puis tu n’es peut-être pas fait pour la gloire permanente, tu es trop « humain »(posé un jour, bravache 😉 un autre, tu n’as pas l’air d’être celui qui domine, efface, éclabousse les autres !)… ça risquerait te « dénaturer » à la longue, cf : Gérard Klein ! (euh, pardon Gérard) 😉 http://www.telestar.fr/2014/articles/news/quest-devenu-gerard-klein-le-populaire-instit-27621

    Cependant, là où ça peut s’apparenter à une injustice, oui, c’est que la reconnaissance de ton travail n’est pas toujours au rendez-vous 😦
    Savoir se faire reconnaître… tout un autre art !! 😉
    … En tout cas nous, sur ce blog, qui suivons tes efforts, tes doutes, ton travail, ta passion, tes passions, même si on n’a pas grand « poids artistique »… on ne s’interroge pas sur ta valeur ! Tiens, on finit même par s’y habituer ! 😀

  4. Lydie dit :

    Ah, plains-toi Serge ! Tu as vu le drôle de petit personnage qui me précède ? Une bougie sur la tête, 2 ailes et j’peux même pas voler, fixée au sol par un pied vert, sorte de végétanimal-berk… Et puis les yeux, ils ont beau être bleus… ils sont globuleux !
    Dis Bernard, c’est quand que tu re-changes de blog ??

    • serge barande dit :

      Hé-Hé… Je gueule comme un putois! Mais c’est de la joke !
      Ça me fait grave marrer, pour tout avouer !
      Comme quoi, Bernard, quand il dit « qu’il ne dit rien sur ce hasard »… Il me connaît « un poil », à force. Il sait sûrement que Cavanna, Wolinski, Reiser, Choron, Cabu, Gotlib… et bien d’autres, et parfois plus jeunes (Charb Jul, Luz, Woz), puis aussi des davantage littéraires que crobardeux, vieux ou plus jeunes (Doris, Lamoureux, Desproges, Devos, Bedos….. Proust, etc.), et des « Anar-Libertaires » (Aguigui Mouna et son biclou, …), sont mes « papas de la couillonnade » !

      Alors, que ma figurine, juste quelque part, me procure allusion au récurrent personnage de « Gros Dégueulasse », (Reiser, tu veux une clope ?)… ben ça me fait marrer !!!
      Bon après… je précise que je me coiffe et m’habille les fesses…! Et ce, chaque jour.

      Finalement, bb, je l’adopte ma figurine hirsute et « pendouillante » ! Et je la défends par rapport à l’Humour sans contraintes que nous connaissions en ce passé et que nous avons souvent beaucoup de mal à retrouver en ses termes, en les temps actuels.
      L’Humour Libre. Le Mariage Gai !

  5. Pascale dit :

    Moi je me l’accrocherais au cou.

  6. Joël dit :

    A côté du cristal de roche ! Gemme bien…

Les commentaires sont fermés.