En grève

en_greve

Quand hier soir j’ai commencé à mettre en page le début d’un futur roman. Mon organisme m’a regardé et m’a dit : «Ho, tu vas me laisser tranquille deux minutes, oui ?!». J’ai dû répondre par un vague mouvement d’épaule. Quelque chose qui laissait entendre que c’était parti pour le prochain chantier. Et là, tout s’est mis en grève. Grève générale. Crève générale. Des oreilles aux sinus, jusqu’aux bronches en passant par la gorge. Au moins deux jours de plumard en perspective. Je suis en vacances du Village Français jusqu’à fin janvier, La FRENCH n’a plus rien à attendre de moi pour vivre sa vie qui commence très bien. Repos forcé et fiévreux.

C’est vrai que si l’on regarde le blog de ce dernier mois, on se demande s’il s’agit de la même personne ou du Padre Pio qui fait de la bilocation.

En conséquence, après une courte négociation avec moi-même, je consens de la mettre (enfin) en veilleuse.

À bientôt pour un article détente sur les bienfaits des huîtres du Bassin d’Arcachon !

18 réflexions sur « En grève »

  1. « Les Six Nusses !?… Allo… ? Ça l’est ?…
    Grasse ô huit tres du bas sein d’Art Cachon, la rue Meuh sans Ira. »

    Putain ! Y a un Djeun’s qui vient de me balancer ce sms… J’avoue que c’est du noir & blanc, digne du « Petit Train de Maurice Bruno ». Je te laisse entrevoir une éventuelle posologie…

    Allez… le docteur Sergio il arrête de déconner et il te prescrit : Suppo, cataplasme à la moutarde, fumigations, rinçage nasal à l’eau de mer (tiens donc !), ventouses, sangsues…
    (« Non ! Pas de lavement te dis-je! ». Désolé Bernard, c’est mon stagiaire-toubib qui veut faire son intéressant prescriptif !).
    Le tout, bien arrosé d’un bon verre d’huile de foie de morue, et pour faire passer le goût, d’un verre d’hypocras. (je te prépare la feuille de soins, t’auras plus qu’à la transmettre à « ton assureur des Acteurs »).

    Et après ce régime de Mérens, tu vas nous péter le feu !

    PS : pour l’aspect psychologique, ou l’effet placébo… (?), te faire offrir un stylo neuf un peu original. Ou alors, compter sur une amélioration globale de la socio-politiquo-climatico mondiale dans les jours qui suivent (c’est Noël !!!) ???

    Bon………. Ben, comme c’est pas le Pérou tout ça, on va plutôt miser sur un joli stylo !?

    J'aime

      1. Ben oui, le docteur y comprend… Mais toi aussi, si tu fais de l’auto-médication à la mors-moi… Si tu suis pas ma poso, voilà ce qui arrive.
        Hé ! … D’ici que t’enfantes de quelque chose, toi, y a qu’un pas. A bouffer des cataplasmes, on peut s’auto-catapulter de sacrés emmerdes de santé littéraire.
        Le docteur, y te dit de quand même faire gaffe. C’est un coup à recevoir une caisse de paperasse dans les gencives ! Et j’évite de lire dans les boules sombres de marc de cristal.
        Mais quand même, y-a-mon petit-doigt-qui-m’a-dit-que-tu-écris-encore (dégage Carla!).

        J'aime

    1. Ben heureusement ! Bonjour le mélange !!!
      Et la réactivité physico-chimique ! TRES GROS Tremblement de Terre. Et le bb, il (im)explose (j’hésite à diagnostiquer, mais l’image – et le bruit, surtout – font très peur. Ben oui, le tout assorti d’hypocras et d’huile de foie de morue, le ‘doute est à repirer’)… Et là té qui va nous le ressortir le chapitre sur l’intermittence, une fois le fondement posé sur quelque planète éloignée !
      Non, sans déc, bb, bouffe pas les deux le même soir!!! Intermitte un peu ! Sinon, moi, je pose le tablier ! Je t’avertis, j’abandonne le patient et sa posologie.
      (bb, pas de feuille de soins à remplir ce soir, c’était l’ami qui conseillait, pas le toubib qui obligeait. Tu t’en sors bien).

      J'aime

Les commentaires sont fermés.