Retour au pays

IMG_1996

Amsterdam. À la sortie d’un parc, trois grands portails sont ouverts, l’un à côté de l’autre. Une trentaine de cyclistes sont rangés devant le portail central et attendent que le feu passe au vert pour s’engager sur la piste cyclable qui démarre à cet endroit. C’est ça la Hollande. En France, ceux de derrière auraient sonné, voire lancé quelque insulte, d’autres se seraient précipité vers les portails réservés aux piétons.

En Hollande, ça ne klaxonne pas, ça n’insulte pas. Les gens semblent vivre dans un grand respect mutuel, une application des règles qui permettent la douceur de vivre. On devine que chacun est responsable. Tu croises un mec qui râle dans la rue. Cherche pas. C’est un Français. Jamais content le Français.

Les commerçants, c’est pareil. Ils n’oublient jamais que le client qui entre dans la boutique ou le café vient apporter quelques sous. Alors on est sympa avec lui. On dit bonjour, au revoir, avec le sourire.

À chaque fois que je vais dans un pays nordique, je me dis que la France est un pays impossible à gouverner. Une patrie d’égos qui cherchent toujours à désigner un fautif.

Bref. Retour au pays. Il faudra un jour que je me fasse à l’idée que je suis Français. Pas trop d’inquiétude quand même. En bon Français, présentement, je ne me prive pas de désigner un responsable : les Français. C’est sans doute que j’en suis…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Retour au pays

  1. serge barande dit :

    Si je puis apporter quelque bémol à l’idylisme cycliste dont tu fais part, et je pense que tu as lecture aussi en le fond – et parfois la lie – des urnes bataves…
    Oh certes, quelques cyclistes cools ne tintinnabulent pas trop du timbre à vélo, mais cette part Humaine de Société – qui garde de bien grandes valeurs – me semble cependant rester minoritaire et très urbaine, voire confinée.
    Quand je regarde les derniers résultats issus de urnes, en terme de démocratie en ce pays, je ne vois que poindre accents de xénophobie.
    Et parmi les « pays nordiques », celui-ci n’est pas de ceux que je soutiens ni n’admire en particulier.
    Il est, de par certains côtés de sa politique, assez conjointement lié à quelque extrémisme directement en phase avec la frange la plus radicale de la Flamande Belgique.
    Je ne suis pas donc prompt à aller câliner quelque tulipe.
    Mais je puis aussi consentir en tes instants que ce tu as observé, ai pu te rasséréner.
    C’est juste que j’ai « un peu de mal » avec la politique gouvernementale des Pays-Bas.
    Je ne le trouve pas si cool que ça, ce pays-là.
    Il me faudrait davantage remonter vers la Scandinavie pour, qui sait, trouver quelque exemplarité. Et encore, je n’en suis pas très bien certain.
    A vivre pour s’en faire une opinion… Mais je sais déjà que « là-haut », camembert et vin rouge sont hors de prix !
    Tu vois pourquoi, je ne voyage pas…!
    Attend…j’suis pas rotechilde moi !…

    • Blog Blancan dit :

      Tu as sans doute raison, vieux sage. Mais, par exemple, je n’ai pas vu la couleur d’un flic (je te rappelle que je vis à Paris). Non, je mens; Les deux flic que j’ai vus, c’était pour escorter une ambulance à Edam. Un mec avait fait une crise cardiaque au restau. Alors, si je ne me permettrais pas de vanter la politique du pays, je peux dire qu’on semble y vivre très paisiblement. C’est déjà beaucoup, je trouve… 😉

  2. mano dit :

    Tu viens de m’ôter toute envie d’aller en Hollande Bernard! ça fait froid dans le dos ce que tu racontes! heureusement qu’il y a quelques français courageux (ou inconscients) qui s’aventurent là-bas pour gueuler un peu dans la rue! Le camembert est plus goûteux que l’edam, va savoir, ça a peut être un lien…

  3. hetre dit :

    Mais non La Hollande c’est un pays normal avec un comportement normal des cyclistes.
    Seulement (ton blog le confirme), 17% de Français l’aiment et on se demande pourquoi.

  4. Blog Blancan dit :

    Je pense que c’est une histoire de football 😉

  5. Pascale dit :

    Pour te faire une VRAIE idée du français ronchon, mal embouché, désagréable, jamais content…
    surtout les commerçants que tu as TOUJOURS l’impression de déranger même si tu fais chauffer la carte bleue, viens en Lorraine !

  6. Lydie dit :

    Rassure-moi… tu n’es pas lorraine Pascale ? Parce que ce n’est jamais toi, ça, « ronchonne, mal embouchée, désagréable, jamais contente… » !! 😉

    La vérité, la Lorraine, si on y va le moins possible, c’est parce qu’il y fait un temps trop rude ! 😦

  7. Blog Blancan dit :

    Oups, je faisais une blague troisième degré antiraciste du type « j’ai un très bon ami juif (ou noir ou arabe) ». J’ai plusieurs amis Lorrains, Bourguignons, Girondins, Basques, Corses, Marseillais, Bretons, etc…

  8. Lydie dit :

    Ah bé v’là que tu nous embrouilles ! Faut prévenir quand tu dépasses le second degré !!

Les commentaires sont fermés.