Clhouellebecq

IMG_2031

La gangrène fasciste répand son terreau avec application. Elle ne se nourrit pas uniquement des idées frontales (ou frontistes) des partis d’extrême droite, mais des interventions plus ou moins maîtrisées de beaux parleurs cyniques et egocentriques qui puisent dans leur intime médiocrité le venin qui fera se braquer sur eux caméras et micros. L’écrivaillon génial des particules élémentaires, exilé fiscal en Irlande, n’a rien à foutre de la portée nauséeuse de l’hypothèse de départ de son bouquin (État islamique en France en 2022). Il sait bien, car il n’est pas idiot, qu’il endosse la responsabilité de nourrir l’islamophobie européenne qui s’exprime chaque jour davantage. Il sait le danger de désigner au peuple une race, une culture, une religion. Il connaît l’histoire. Mais il n’en a rien à foutre de l’histoire, de la société, de vers où va le monde. Ce qui lui importe davantage c’est sa gueule, sa fortune personnelle, d’être le point convergeant de toutes les discussions. En 2010, en recevant le Goncourt, il disait juste qu’il était temps qu’il le reçoive parce que ses lecteurs commençaient à s’impatienter. Ça situe la modestie de la bête. Il n’a rien à foutre de rejoindre les Zemmour, Guéant, Lepen, Sarkozy sur ce terrain glissant, pourvu qu’il reste au centre le temps de gagner quelques nouveaux millions.

Bien sûr il y a les fondus de l’État Islamique, Boco Haram et autres islamistes radicaux qui détournent l’Islam pour rêver d’un pouvoir totalitaire. Qui peut fermer les yeux devant ces mouvements ? Bien sûr il y a ce mec des citées qui fait hurler son rap haineux à travers les vitres fumées de sa voiture grand luxe payée cash avec pognon de la came. Ça peut énerver le mec avec sa baguette et son camembert. Mais que représentent-ils en nombre ? Les premiers par rapport à la population musulmane. Les seconds par rapport à la population française, ou même par rapport à celle issue de l’immigration. Suffisent-ils à laisser dire qu’il faut lutter contre la liberté religieuse ? À rejeter les immigrés dans leur ensemble ? Aujourd’hui, les prisons sont pleines de blacks, beurs et roms. Il y a un siècle, elles étaient pleines de ritals. Tout connement parce que quand t’es immigré, voué aux travaux de merde payés à la petite cuillère à cause de la couleur de ta peau ou de tes origines, t’as plus de chances de traficoter, d’entrer dans l’économie parallèle beaucoup plus généreuse.

Les flux migratoires sont inéluctables, se lisent sur un planisphère. Pas sur la carte de France. On en connaît les raisons. Elles sont évidentes. Depuis toujours, quand tu vis la misère ici, tu vas voir là-bas. Mais pas que. Quand t’es pété de tunes ici, tu vas chercher de la main d’œuvre là-bas, tu vas coloniser. C’est l’histoire de l’humanité.

Va-t-on dire que parce que le Président des Etats-Unis prête serment sur la Bible que les chrétiens dominent le monde ? Va-t-on dire au regard de quelques sionistes que les juifs dominent le monde ? C’est aussi con que d’imaginer un état islamiste en France en 2022. C’est nourrir les espoirs de guerres religieuses, ouvrir les portes aux populistes complotistes de toutes couleurs, de toutes religions. C’est créer les conditions de la mise en place de pouvoirs totalitaires et guerriers.

La connerie est universelle. Et elle adore se bâfrer de la caution de quelques pseudo intellos mégalomanes.

Pardonnez-moi d’ouvrir ma petite gueule d’acteur pour donner un avis sans en avoir peut-être tous les moyens.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

31 commentaires pour Clhouellebecq

  1. Lafaye Gilles dit :

    Belle analyse. Tellement vrai, ce genre de bouquin propagandiste est autant responsable de la peur grandissante d’une certaine partie de la population que les extrémistes religieux eux-même. Bien sûr, il y a des brebis galeuses, tu les cite, Boco Haram, Daesh, certains petits dur de banlieu, Al Qaëda (tient on n’en entend plus parler d’eux), mais comme tu le signal, que représentent-t-ils en nombre. A côté de ceux là, combien de pratiquants calmes et pacifique ? des milliers, des millions. La minorité fait plus de bruit que la majorité, c’est le cas partout (regardez, la Frigide et son combat rocambolesque contre le mariage pour tous et la tolérance), mais il ne faut pas oublier cette majorité, qui souffre autant que les autres de l’image que donne la minorité.

  2. mgoffice dit :

    Ce qui m’effraie moi c’est que quelques personnalités du monde du spectacle que je ne citerai pas, fricotent et s’affichent avec ce mec….

  3. Claire Desplat dit :

    Rien que sa tronche, je ne risque pas de l’acheter !
    Un provocateur qui veut qu’on parle de lui et se sert de l’actualité pour faire peur !

  4. Iris Lagrange dit :

    A Bernard et Gilles Lafaye … Continuez d’ouvrir vos petites gueules d’acteurs, parce que ça fait un bien fou ! J’ouvre bien la mienne, sur le sujet, depuis hier, et je ne suis même pas actrice, c’est vous dire :/ … Aussi longtemps que les Hommes feront de leurs croyances, des religions, ce genre d’individus malsains et nombrilistes se serviront de la religiosité pour satisfaire leur désir de chaos, … aussi longtemps que la masse se laissera vampiriser par cette minorité de gourous en puissance, … qu’ils se prétendent intellos, religieux, demi-dieux ou rois du monde …, c’est tout notre ‘Uni-Vers’ qui coure à sa perte. Alors bordel, réagissons !

  5. Sarro Philippe dit :

    A propos de ce qui vient d’être dit ici, pour ceux qui veulent écouter ou voir l’émission Les matins de France Culture avec Jean Rolin auteur du roman « Les évènement »s et le cineaste Jean-Paul Civeyrac auteur du film « Mon amie Victoria » c’est ici

    http://www.franceculture.fr/emission-les-matins-voyage-au-bout-d%E2%80%99une-france-en-guerre-avec-jean-rolin-2015-01-05

  6. Tomaticha dit :

    Mais surtout qu’elle continue à s’ouvrir, cette petite gueule d’acteur ! Ce qui en sort fait du bien. Je dirais même plus, ça console.

  7. LE LAY Fabien dit :

    Le résultat d’une banalisation des mots, des faits. On me parle de liberté d’expression, on leur ouvre les journaux. Rien ne peut nous empêcher de réagir avec autant de violence à ces appels à la haine. Nos journaux télévisés n’ont rien à envier à ceux qui vivent de racontars, bobards montés de toutes pièces, l’important est de faire le buzz, de l’actualité spectacle sans jamais se poser la question des retombées.

  8. Alain Pavard-Doisneau dit :

    Les Romanciers mêmes provocateurs ne feront jamais changer le cours de l’histoire !

  9. Ping : Horreur !!!! | blog blancan

  10. Pascale dit :

    Le bouquin sort aujourd’hui !!!
    Vous l’avez lu ?
    Seuls 40 journalistes l’ont lu…
    Peut-être un peu plus parce qu’il sort AUJOURD’HUI !!!
    C’est surtout ça qui m’énerve.
    VOUS NE L’AVEZ PAS LU putain !

    Moi je sais que je ne le lirai pas alors que je lis tous les jours et que j’ai toujours un bouquin en route. Mais Houellebecque (putain je sais pas comment ça s’écrit), j’ai jamais pu dépasser le fait qu’il ait dit un jour « une femme, c’est un trou avec du poil autour ». Oui je sais, je ne suis qu’une pauvre femme !

    Et puis une fois, comme j’écoutais Guillaume Gallienne sur France Inter et qu’il consacrait son émission « ça peut pas faire de mal » à Houellebeck (je sais toujours pas comment ça s’écrit), je me suis dit « youpi, je vais écouter, je voudrais pas passer à côté d’un super écrivain, d’un génie, d’un chef d’œuvre ». Et bien j’ai écouté. Et dieu sait si Gallienne sait lire (il m’a fait marrer en lisant du Proust, c’est dire le niveau du mec)… Ben je me suis fait chier 100 sous de l’heure. Et j’ai pas trouvé ça particulièrement mal écrit. Donc, j’ai dit : je ne rate rien et j’en suis parfaitement satisfaite.

    Le bouquin de Houellebaik (-et merde !!!) ne vous plaît pas ?
    Ne l’achetez pas ! Voilà.

    Mais sur la couverture du livre il est écrit ROMAN.
    Et on a jamais vu un parti se fonder à partir des écrits d’un romancier.
    Et puis putain si les gens lisaient ça se saurait !

    Alors voilà quoi !
    Ce qui s’est passé à Charlie, ça c’est dramatique mais pas le futur succès de Houelbek (putain, mais ça s’écrit comment ?).

    • Blog Blancan dit :

      Scuze, madame, mais j’ai écrit l’article avant ce qu’il s’est passé. En même temps, même. Et si j’ai ramené ma fraise sur Houellebecq sans avoir lu, c’est la situation de départ du roman (2022 état islamiste en France) est déjà une hideuse provocation à la haine qui court de tous les bords. Et oui, Charlie, c’est plus qu’un drame, c’est un terrible choc qui enterre tous les scribouillards.

      • Pascale dit :

        T’énerve pas gros, je sais que tu l’as écrit avant le drame.
        Je disais juste que ce qui s’est passé à Charlie est plus dramatique et que le roman de PueDuBec n’aurait sans doute aucune incidence sur quoi que ce soit.
        C’est sûr, beaucoup s’en serviront et c’est ce qui m’agace. En parler sans l’avoir lu.
        Et lui faire toute cette promo c’est lui faire beaucoup d’honneur et c’est ce qu’il attend en roi de la provoc qu’il est.
        Mais une chose est sûre, aujourd’hui Charlie lui pique la vedette et sa journée du 7 janvier 2015 fera pschiiiitttt !
        Je le répète, je ne le lirai pas donc je n’ai pas d’avis sur le bouquin.

  11. Iris Lagrange dit :

    Le ‘Hasard’ n’est jamais là par hasard, Pascale. Ces deux évènements sont intimement liés. Pas nécessaire d’avoir lu ‘Soumission’ pour ressentir colère et peur. L’important est de transcender ces sensations sombres en mises en garde, en rappels utiles. Ensuite, à chacun de prendre … ou pas.

    • Pascale dit :

      Euh… ces deux événements n’ont strictement rien à voir l’un avec l’autre.
      Et Soumission ne me fait pas peur, mais alors pas peur du tout !

      • Iris Lagrange dit :

        Je parle de ‘ressenti’, Pascale … J’aurais dû le préciser davantage et je comprends que cette ‘vision’ des choses ne soit pas partagée. Mais oui, j’ai peur. Même de ‘Soumission’. Je veux faire de cette peur, une force, mais j’ai peur.

  12. serge barande dit :

    Je suis dans le doute… Dois-je le lire pour le mieux conchier, ou dès lors le chier, con, sans le lire ?
    La trogne même de l’auteur, peu à peu se « ferdinand-céliniaïsant » au fil des ans,ne peocure pas grande invite à la lecture. Mais je ne vais pas non plus être le dit d’un certain délit de faciès, d’autres « grands écrivains » furent bien plus laids que le cul de ma mémé – si faciès il y a…

    Le contenu… dont je ne connais que ce que j’en ai entendu – au travers des médias qui s’en paluchent le talk-show – reste très divers. Il y a les tenants du « Oh putain… LE Génie Prémonitoire », et d’autres dont je résume sciemment « étroitement » la pensée philosophique « Oh le Fiéfait Con ».

    Dans ce méli-mélo d’avis intello, la douce bourrique que je reste – peu intellectualisée, cause études buissonnières – n’en reste cependant pas ignare sur l’avis.
    Ce roman put le rance ! Comme ces vieux habits abandonnés au grenier, dans la vilaine humidité de quelque passif sulfureux – et leurs non-dits, et leurs secrets.
    Comme une impression ressentie lorsque l’on tourne les pages d’un vieux livre, dont l’odeur fétide nous rappelle de si mauvais souvenirs, qu’illico a minima, on le remise, l’espérant au fil du temps rongé par les rats.
    De sorte que je n’en ferai pas mon livre de chevet !
    Et ne nourrirai pas ainsi sa bourse irlandaise défiscalisée.

    Il serait assez élémentaire qu’il rassemble ses particules cérébraux. Ou nous devrons, Nous, Peuple de France, le condamner à ENFIN écrire Un Livre !

    Moi je préfère depuis bien longtemps Philippe Djian à Ouais-le-Bec (ah ben, j’sais pas l’écrire non plus, dis donc)

  13. Lydie dit :

    Un bien bel article que tu nous écris ce 7 janvier.

  14. Lydie dit :

    acteur… réalisateur… romancier…
    humaniste

  15. Alain Pavard-Doisneau dit :

    Entièrement d’accord avec Pascale !

  16. Blog Blancan dit :

    Merci pour les commentaires ! Et, Pascale, je ne m’énerve pas et, surtout, je ne suis pas GROS ! non mais, c’est vrai, ça m’énerve à la fin… 😉

  17. Pascale dit :

    Tu vois gros que tu t’énerves !
    Et vends pas mon 06 pour si peu gros !
    Merde quoi !

  18. Sylvie dit :

    Bel article!
    Moi non plus je n’ai pas lu le bouquin en question. Son auteur a du talent mais est terriblement provocateur , calculateur, opportuniste. D’ailleurs il paraît que depuis ces terribles événements, il aurait quitté Paris et renoncé à la promo de son dernier  » ramasse dollars »…
    Quoi qu’il en soit et plus que jamais, continuons à ouvrir nos gueules, à nous indigner contre la barbarie, à combattre toute forme de racisme, xénophobie et amalgames en tous genres. Bravo de persister !

  19. boissonot dit :

    Ne retire aucune virgule, aucun point, ce commentaire nous sommes des millions à le partager !!!

  20. Blog Blancan dit :

    Ben, ça me rassure ! 😉

Les commentaires sont fermés.