Elle a beaucoup changé…

IMG_2052

BB et Gilles Lafaye

Désolé, chers lecteurs, mais je n’ai pas voulu emmerder votre star Hortense avec un selfie. En revanche, j’ai demandé à Gilles, un des figurants avec qui je fais l’andouille à l’occasion. Il a accepté. Donc, maintenant, vous me ferez plaisir d’attarder un peu votre regard sur la figuration. Dans le village, il a pu arriver qu’un figurant se voie confier un rôle, qu’un rôle secondaire se développe. Normal, les auteurs regardent.

J’avais plaisanté avec l’un d’eux dont je voyais qu’il se plaçait toujours à des endroits où il risquait de se retrouver hors champ. À un moment, Anselme devait partir avec un groupe de maquisards. Je lui ai dit : « tu viens et tu marches à côté de moi ! ». Certains ont compris le truc depuis longtemps. Les scènes de groupe font souvent se réveiller le projet que j’avais de faire un documentaire sur la figuration.

Qu’on le veuille ou non, il y a toujours de grandes différences entre rôles et figurants. Mais il y en a de plus petites, qui passeraient presque inaperçues. Je me suis amusé à remarquer que, pour les scènes extérieures par temps froid, les figurants se protègent avec un plaid en polaire. Ils sont tous avec leur espèce de cape rouge posée sur les épaules. Les comédiens eux, je veux dire ceux qui ont un rôle (car il y a des comédiens parmi les figurants), se contentent d’une écharpe ou ont une doudoune.

Hier, j’avais pris le déguisement figurant en mettant la cape rouge. En arrivant à la cantine, un copain me dit : « toi, tu manges là ! » en me désignant la cantine figuration. De même que les figurants Allemands et résistants se regroupent naturellement par costumes, sans se mélanger. La vie en société dans le cinéma est régie d’une multitude de codes (y compris chez les techniciens) qui répondent le plus souvent à des nécessités pratiques, mais aussi à des phénomènes d’appartenance à des catégories (ou des classes ?). Ce qui fait dire à Gilles, par exemple : « c’est bien la première fois qu’un comédien me demande de faire un selfie. D’habitude, c’est l’inverse. »

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Elle a beaucoup changé…

  1. Lafaye Gilles dit :

    Très joli billet, pour lequel je te remercie humblement. Moi le comédien qui doit me contenter de quelques figurations pour ce qui est des emplois payés, et qui décroche quelques rôles, petits ou grands, dans des courts métrages. Merci pour ce regard humble et attentionné que tu as sur nous, signe d’une âme pure et d’un grand coeur.

  2. Iris Lagrange dit :

    Je le disais à Gilles, il y a quelques heures, toute la beauté et la bonté du monde, dans vos regards … Merci à vous pour cet instant 😉

  3. LN dit :

    Vous allez faire une blague là…On sent le fou rire qui pointe…Et je préfère ce selfie avec Gilles, que celui prévu avec Hortense! 😉

  4. serge barande dit :

    Enfin un chouette selfie !
    Dis-donc, qui est-ce le type, là, à gauche de l’acteur à belle gueule, habillé en résistant communiste landais ?
    L’ai déjà vu quelque part, mais j’arrive plus à situer où.
    L’âge, sans doute…

  5. serge barande dit :

    Pour la cantoche, si je me pointe habillé en marcel, caleçon à fleurs et bottes en caoutchouc, où crois-tu que je vais pouvoir becqueter ???

  6. Lasnon Laurent dit :

    Tellement vrai.

  7. Pascale dit :

    Demande zi à la Hortense,
    elle se fera un plaisir de faire le clown je suis sûre !

  8. LN dit :

    ça sent le roussi, non? ( Pour Hortense…)

Les commentaires sont fermés.