Une certaine absence

IMG_2123

Je ne sais pas où il est passé, ni entre quelles mains il se trouve, mais je puis affirmer que Momo ne travaille pas pour Claude Lucas. Une double page dans le Libé du jour pour son nouveau roman « une-certaine-absence@gmel.ie » chez P.O.L. ! Claude Lucas, j’ai ai parlé dans ces colonnes quand j’ai eu à interpréter ce personnage dans l’adaptation de son roman Suerte. Nous sommes devenus amis. J’avais aussi parlé de son roman précédent, Ti Kreiz. Celui-ci, je n’en dis pas encore grand chose car je suis en train de le lire. Je peux juste dire que j’adore. Une écriture ciselée et habilement distanciée pour une espèce de pastiche de polar. Le type de bouquin qui sort franchement du lot tout en vous amusant, voire en vous faisant éclater de rire. Mais attention, derrière le masque, c’est du sérieux, de la méchante écriture, du précis, de l’orfèvrerie, du désespéré. J’avais fait l’expérience, juste avant, d’un auteur à succès, genre jeune parisien branché. J’ai du mal à me souvenir de quoi parlait le livre. Il est passé comme ça. Un Claude Lucas, ça vous imprègne. Pas de la marchandise. De l’art. Du rare. Bref, j’oblige personne. Mais bon…

Ce matin, j’avais rendez-vous pour parler d’Entre Deux, mon projet de documentaire, avec ma productrice. C’est pas trop mal parti, cette affaire !

Demain, je serai médecin pour le premier long-métrage de Sylvain Desclous. Content de faire l’acteur pour un film qui me plait.

Reçu ce matin deux autres avis de lecteurs de Catapulte. Hélène et André (bon, ok, pas très objectifs puisque ce sont mes beaux-parents). On peut les lire ICI.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Une certaine absence

  1. serge barande dit :

    Heureusement que tu n’en dis pas grand chose… Mais ce que tu en dis déjà, incite à le lire !

    • Blog Blancan dit :

      Alors, à toi, c’est pas compliqué : je te le recommande vivement 😉

      • serge barande dit :

        Ben je m’en doutais, figure-toi. J’ai d’ailleurs inscrit ce bouquin à mes futurs achats ! J’aime tant les écrits ciselés et nerveux (j’adore Djian, pour cela, et depuis 50 contre Un, bien avant 37,2° le matin, titre reflétant la T°C corporelle où Elle va devenir Mère).

        Mais outre ceci (ce bouquin de C. Lucas), ce soir tu me vois heureux, très heureux… (!!!)
        La France a réussi à fourguer 24 Rafales à l’Égypte… Je pense donc que la Paix est en bonne marche…
        Les cons… !

      • Blog Blancan dit :

        Si tu traites Claude de Djian, tu risques t’en ramasser une sur le coin de la gueule… 😉

  2. Claude dit :

    Momo, je sais pas, mais de B.B., qui m’a l’air très doué, je m’attends au pire. La première de couv du Who’ s Who, quelque chose comme ça. L’angoisse…

  3. serge barande dit :

    Addendum existentiel…

    Momo a-t-il vraiment existé ? Ou existe-t-il ?…
    Si j’en crois Libé et Bernard… La réponse est Non!

    Bon nombre de chercheurs patentés ont ainsi planché, durant des siècles – et même continuent encore aujourd’hui – sur la Vie de Jésus… Ont donc analysé les textes qu’ils considéraient comme les plus pertinents, les plus incontestables, les plus à-mêmes de constituer LA Vérité, si tant est que quelques textes probants s’offraient à leur lecture et leur compréhension.

    Tout ceci ne concerne « pas directement » LE Momo, mais l’image rend bien compte de l’incertitude de l’existence d’autrui. Ou pas…

    LE Momo peut être juste « un Concept ». Concept de comm, ou bien… bien être existant mais ne pas fournir ce que l’on attendrait de Lui (tiens, ça me rappelle le Christianisme, et le béniouiouisme).

    En tout cas, faudra qu’on débriffe avec exactitude, sur ce cas précis, au-delà de l’alerte enlèvement…

Les commentaires sont fermés.