Projection de meurtres (à Carcassonne)

meutres-carcassonne-660x250

Hier soir, j’étais à la projection de Meurtres à Carcassonne, réalisé par Julien Despaux avec Bruno Wolkowitch et Rebecca Hampton (super camarades de jeu). J’y joue un beau personnage.

Ce qui m’avait séduit d’abord dans ce projet, c’est l’intrigue de Laurent Vivier sur fond de trésor des templiers. Un polar bien ficelé qui n’a d’autre ambition de nous faire un polar familial pour la télé, un peu comme j’écris Catapulte avec celle d’en faire un roman de gare. Rien de péjoratif. Juste une façon de situer un genre sans a priori.

J’avais relaté ici aussi le plaisir que j’avais eu au tournage de ce téléfilm, sous la direction amusée de Julien Despaux, dans une atmosphère des plus sympathiques et ludiques. Au final, je suis très heureux du résultat. J’espère que vous le serez à sa diffusion qui devrait avoir lieu dans le courant du mois de mai.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Projection de meurtres (à Carcassonne)

  1. Pascale dit :

    MDR Bruno Wolkovitch, celui qui est invité dans tous les festivals (Public system :-)) et qui sourit avec ses copains et qui fait la tronche quand des fans l’abordent (si, si y’en a !)

  2. hetre dit :

    Ce n’est pas loin le mois de Mai…presque le mois prochain…mais vivement.

  3. Iris Lagrange dit :

    C’est vrai que Bruno Wolkovich, ça fonctionne à tous les coups … mais il reste Wolkovitch, aussi, à tous les coups. Alors que toi, Bernard Blancan, non seulement ça fonctionne, mais surtout, tu sais te faire oublier. Le véritable comédien, c’est celui-là, celui qui ne laisse vivre que son personnage, ou presque 😉 …

    • Blog Blancan dit :

      Oui ben, en fait, moi, on me prend pour emprunter les traits d’un personnage alors que lui, pour la télé, on écrit des personnages qui collent à l’image qu’on lui connait. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne soit capable que de ça… 😉

  4. Tomaticha dit :

    En attendant impatiemment la diffusion de ce polar, j’ai eu le plaisir de vous voir il y a quelques jours dans le rôle d’un patron de journal dans un film sur Louise Michel diffusé sur LCP . Très convaincant !

  5. serge barande dit :

    Putain ! Rien qu’au titre de ton article, j’ai flippé ! Mais je suis « sensib » moi, tu sais… L’âge, peut-être..
    Après, Wolko et toi, c’est différent. Lui, il ne sait pas manipuler les clémentines à distance… Quant aux citrons… Je le dis même pas… (Allo quoi)
    Et l’eau qu’il trouve, elle est dans une bouteille ! Lui (re-allo quoi)
    Par ailleurs, « en tant que fille », j’aime bien sa voix, chaude et réconfortante.
    Et pour référer vers Pascale : « ben lui au moins il articule ! » Mon côté Crapaud aimant…
    Bref, vous êtes aussi comparables qu’une serviette à orteils l’est avec une rose de mai.
    Euh… Je ne confie aucun rôle à chacun… Je dissertai, juste.

    • Blog Blancan dit :

      Bon, Wolko, d’abord, lui aussi il sait faire des choses aux clémentines, à distance. Alors pouet, pouet camembert ! 😉 On croit connaître les gens mais, derrière le masque…

      • serge barande dit :

        Les clémentines à distance… Ben mon colon, j’ai un coin de tout bouché !
        Y a que moi qui suis couillon à ne savoir les manger que de près !

  6. Christine dit :

    Vous êtes un acteur fantastique ..Quant à Bruno wolkowitch, c’est un acteur merveilleux, incisif, charismatique que j’adore depuis toujours..2 styles différents car un artiste par définition est unique..Vous avez un point commun, on ne vous voit pas si souvent… la place semble être laissée au médiocre…

Les commentaires sont fermés.