Second trimestre

003907-full

Ce matin, j’avais une séance de postsynchronisation pour Un Village Français. Anselme est tellement énervé que pour coller mes paroles sur celles de la prise de son direct, ça n’a pas été simple. Ar-ti-cu-le ! Et respire… Je pense que vous ne serez pas déçus par la demi-saison que vous verrez à la rentrée. On démarre le tournage de la saison 7 (la dernière) au printemps prochain. Je sais déjà pas mal de choses de l’histoire et du sort d’Anselme, mais je ne parlerai qu’en présence de mon avocat.

Sinon, mes prochaines activités d’acteur, ça sera aux alentours du 18 pour un court-métrage tourné à Limoges, puis en mai-juin, le tournage de Toril, le premier long-métrage de Laurent Teyssier.

Entre temps, j’ai bien avancé sur mon documentaire autour du monde du livre. Mais ça sera long. Comme toujours.

Pour ce qui est d’un documentaire politique, rien n’est vraiment fait. Je sais juste que l’idée me tient à cœur. Mais je n’irai au bout que si je trouve l’axe juste qui fasse naître de l’espoir. Aucune envie de faire un film de plus qui se contente de dénoncer ce qui ne marche pas. L’heure est venue de faire naître une petite lueur d’espoir qui ne ressemble pas à une flamme rouge et bleue.

Sinon, je suis toujours à la recherche d’une production susceptible de me suivre sur une version télé de Catapulte. Dieu que c’est long, là aussi. Faire lire à ceux qui m’aideront à faire lire aux producteurs possiblement intéressés. Ça en fait des cafés et des déjeuners…

Et puis il y a toujours une histoire un peu fofolle que j’ai largement commencé à écrire. Un rendez-vous que j’ai demain m’aidera à me décider sur le choix d’en faire un bouquin ou un film de cinéma. Affaire à suivre.

Je crois que vous savez tout de ma vie professionnelle du trimestre en cours. J’espère bien faire l’acteur dans les mois qui suivent. Parce qu’il n’y a rien de plus déprimant que de dire qu’on écrit un projet sans producteur ni financement. Une somme de travail gratuit qui peut tout aussi bien ressembler à une forme de mythomanie.

C’est pourtant du vrai travail. Mais un vrai travail, il est payé. Comme je ne suis plus intermittent depuis plusieurs mois, ces questions se posent car je ne peux pas faire bouillir la marmite avec mes seuls salaires de premiers longs ou de court-métrage. Heureusement que je ne crame pas ce que je gagne quand je travaille pour de vrai…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Second trimestre

  1. hetre dit :

    On voit bien sur la photo qui précède ton « Déclic » que tu ne crames pas tout. Ton pécule est même impressionnant.
    Ceci dit, je ne m’imaginais pas la somme de travail qu’il te faut déployer avant de faire quelque chose, moi qui pendant 44 ans ai été payé à l’heure.
    Acteur c’est un peu le joueur de casino professionnel.
    Bonne fortune à toi.

  2. serge barande dit :

    Un Homme azerty en vaut deux, disait Jean-Christophe (quasi éponyme).
    C’est déjà ça de pris !
    Hé…. après… tu peux causer de l’Anselme. Ton avocat radis il est là, à l’écoute et à l’écrit.
    Et malgré toutes ces histoires de chèvres, puis de vaches aussi, qui traînent en ces jours-ci.
    Ce blog devient une ferme !
    Personne a un lapin nain au moins ?
    Non… Je dis cela car il serait ensuite tentant de métaphorer politique…

    Et tu n’es plus intermittent…… Ô combien de Luttes ouvrières échappent à ton escarcelle !
    T’as pas choisi non plus le taf le plus fastoche. C’est pas un reproche, c’est juste un constat depuis déjà longtemps intégré.
    Et comme on se régale assez souvent de ton taf difficile… nous, à distance, on croise nos doigts afin que tu croises des financeurs croisant leurs finances afin de croiser tes objectifs.
    Car créer, malheureusement, rapporte souvent très peu. Alors que produire rapporte davantage. D’où le métier de « producteur »… Hé-hé-hé !
    Euh… (ah oui, quand même)… Sauf pour les fruits et légumes. Puis les volailles, aussi. Puis tout le reste aussi…
    Mais c’est une autre histoire…
    Salut Anselme Azerty !

  3. Joël dit :

    Aors tu vas venir dealer dans le sud de la France !
    Je croyais que c’était un film sur les toros bravos…

    • Blog Blancan dit :

      Oui, alors, c’est pas moi qui deale…. C’est un dénommé Croco 😉 (tu croyais pas que j’allais tout balancer, si ?!)

Les commentaires sont fermés.