Merci !

fullsize-manoel-de-oliveira

Respects à Manoel De Oliveira qui, jusqu’à 106 ans a su inventer son cinéma.

Juste une anecdote à la première personne pour agacer ceux qui me reprochent mon nombrilisme légendaire. C’était au festival de Pau. J’y étais jury. Une nuit, je rêve une situation particulière dont je me souviens avec précision au matin. M’interrogeant sur le sens de ces images fortes, je me dis que je vais être attentif à ce qui pourrait y ressembler. Et dans la journée, je revois mon image. Elle est sur l’écran. Projection d’un film de Manoel De Oliveira. On pourrait y lire l’effet d’une prémonition. Mais, plus rationnellement, j’y vois la puissance d’une écriture cinématographique qui joue d’un symbolisme fort, du temps d’un regard profond sur l’âme humaine en lien avec l’univers qui l’entoure. Comme un rêve.

Pour la petite histoire, son film avait été celui que j’avais préféré. Mais nous avions primé un film qui, lui, s’était retrouvé aux Oscars l’année suivante.

Que son âme virevolte encore longtemps dans des mondes imagés !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Merci !

  1. hetre dit :

    Beau parcours en effet.
    Mais si tu veux l’imiter il te reste encore 50 balais à galérer avec tes boulots gratuits.

  2. solle dit :

    dans légende il y a leg….ça te fait une belle jambe non?

  3. serge barande dit :

    « Nombrilisme légendaire »… Si c’était le cas, Lapin…
    Ça ferait bien longtemps, que tu aurais oublié « Les Tiens d’Avant » !
    Or, ce n’est pas le cas ! Hein !???…
    Et c’est CE Cas-ci, dont il est utile à porter à connaissance…
    ……………… S.

Les commentaires sont fermés.