Les ânes ont soif. Il est où, le sourcier ?

operation-correa-anes-soif-e1420385923630

Hier soir, j’étais à la projection de Les Ânes Ont Soif de Pierre Carles (au Saint-André des Arts). Le propos du film : pourquoi la presse française ignore la présence de Corréa (président de l’Équateur) en France alors qu’il est socialiste tendance rouge, s’exprime en français, qu’il a une économie qui marche, qu’il a annulé la dette d’autorité, refusé tout soutien et mise aux normes du FMI, fait de grandes réformes sociétales, mis en place quelques idées qui pourraient inspirer nos politiques. C’est une occasion de voir une nouvelle fois à quel point le point de vue d’une économie libérale est le seul qui prévaut dans nos médias.

Le débat qui a suivi était aussi très intéressant. On se doute bien que Corréa, avec son beau sourire de matador, n’est pas un ange non plus. On a assisté à une joute entre les partisans d’une ultra gauche qui traite Corréa de Valls et une vieille garde de gauche qui soutenait la démarche de ce petit pays. Un monsieur plus très jeune a eu un mot assez juste : l’extrême gauche a souvent les mêmes ennemis que les capitalistes. C’est ce qui a valu à Allende (Chili 73) d’être renversé dans le sang par le fasciste Pinochet. Alliance inconsciente de deux extrêmes qui conduit à la mise en place de pouvoirs de droite dure. Ça m’a rappelé quelque chose. Et n’allez pas me sortir que je suis un pro Valls, ça m’évitera de dire quelques conneries supplémentaires.

Rien à voir avec les ânes, si ce n’est une possibilité de les abreuver. Pour une fois qu’il y a un sourcier à l’écran, je vais aller voir La Promesse d’Une Vie de Russel Crowe. Il n’est pas sûr que le film soit un chef-d’œuvre, mais je n’ai pas le droit de passer à côté. Le titre anglais était The Water Diviner (le sourcier). Dommage qu’ils ne l’aient pas gardé en Français (mal vu ici, ces choses pas assez rationnelles).

 

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Les ânes ont soif. Il est où, le sourcier ?

  1. Sarro Philippe dit :

    « Dis rien à l’intérieur. Je répète, dis rien à l’intérieur… »

    Sait tu que le 1er mari de Marie Stuart, le roi de France François II, est mort d’une infection à l’interieur de l’oreille ?

  2. Iris Lagrange dit :

    ‘Water Diviner’ … c’est vrai, c’est très beau.

  3. serge barande dit :

    Ben personne n’en parle de Corréa, vu qu’avec les « grandes oreilles » qui poussent… Pof, un coup de vent arrière et elles finissent devant les yeux.
    Paradoxe que de vouloir mieux « écouter »… Et ne plus rien Voir.
    Je connaissais un cocker… Mais lui, ce n’était pas une volonté.

    • Blog Blancan dit :

      Je sais pas si tu aurais vraiment dû tailler les oreilles de Balou, quand même…

      • serge barande dit :

        Déconne pas, pour une fois qu’il n’y est pour rien ! …
        L’indigence de l’écoute et du savoir n’est pas sienne. Je te rappelle que c’est un (fin) Limier.
        Et que sa morsure est sûre et dure !
        Un PRO mon kiki Balou !
        En attendant, à cette heure, il en écrase ferme « le Pro »…
        Heureusement qu’on n’est pas en temps de guerre, sinon on l’aurait dans le fion (d’écran) !

Les commentaires sont fermés.