Il fait encore beau, ici…

MOMO

En train de me prendre la tête en réécrivant mon film en tenant compte de certains retours de lecture. Comme tous les mecs qui écrivent un film et qui tiennent compte des avis obligatoires, je me demande si le film que j’écris désormais est encore le mien. J’ai beau savoir que c’est une étape aussi normale que celle qui fait que le patient fait un transfert sur son psychanalyste, c’est assez pénible comme sentiment.

Cet après-midi, je vais répondre à une interview en relation avec Cannes. J’espère que Momo (mon détaché de presse) va prolonger son arrêt maladie.

14 réflexions sur « Il fait encore beau, ici… »

  1. … et si tu soumettais, parallèlement, tes écris, à quelques avis pas obligatoires ? Encore plus prise de tête ? …’k, j’ai rien dit 🙂

    J'aime

      1. ne me dis pas cela où je ne vais plus faire gaffe du tout 🙂 … Je ne me situais pas parmi ces lecteurs lambda mais ce serait un honneur et un plaisir. Fais toi confiance surtout. Prends quelques avis, pro ou pas, mais reste maître à bord 😉

        J'aime

  2. Ola Ombre !

    « Comme tous les mecs qui écrivent un film et qui tiennent compte des avis obligatoires, je me demande si le film que j’écris désormais est encore le mien ».

    Le temps de la Dépouille…

    T’écris un petit bazar, te semblant pile-poil pas dégueu., HÉ!? ..

    Pi t’as le « comité de lecture / re-lecture, qui t’arrive sur le dos… :
     » Alors ceci, Bernard, ça va trop formulé comme ceci, ou comme cela. Vaudrait mieux peut-être ceci ou cela… ». Etc.
    Alors je comprends bien, que ce soit assez pénible comme sentiment…
    Mais bon… Tu es assez convaincant quant il faut l’être (autrement Ogres Niais, walou-zobi…! Projet quand même, « sur la normalité cinématographique « un peu « à part »…).
    Donc, j’ai confiance !

    Par ailleurs, Momo… Outre son arrêt maladie… (factice, hein ? On les connaît les lascars, les tire-au-flanc), l’est pas décédé celui-ci !?
    HUMOOOUUUR… !

    On ne joue pas avec la mort d’autrui.

    Quoiqu’il me reste quelques cibles, mais « frontalement », je ne puis les évoquer tout de go.

    Donc sur ce blog, Espace de liberté et d’échanges, je te souhaite une excellente finalisation d’écriture.

    Et sans ratures aucunes…

    (Hé……………………
    Même s’il y en a., des ratures…… Boooh, rien de grave, te casse pas… Ceci demeure en une ouverture vers nos Libertés. Ah toi donc de raturer ainsi, à bon escient la suite de tes aventures…!).

    Et l’affaire est dans le sac, comme on dit !

    J'aime

      1. Façon de « reboucler ». Et le tour est joué.
        Mes réflexions de ce soir tournent en rond. Jeu de l’oie ? Monopoly ?
        Ou bobine de film qui se rembobine toute seule ?
        Je t’avoue que je continue de tourner en rond, façon chiot qui essaie de se mordiller la queue. Tu vois l’image ? Puisqu’il est quand même question d’images dans ce blog !
        Pas « queue » mais quand même !

        J'aime

  3. L’important surtout, c’est que les « avis obligatoires » ne dénaturent pas complètement ton film !

    C’est ton oeuvre, et ce que tu exprimes me fait un peu penser aux parents qui veulent éduquer leur(s) enfant(s) sans que des tiers viennent trop donner leur avis (j’en suis !)… Pourtant, ils devront composer pour, parfois, constater que certains avis extérieurs peuvent finalement ajouter quelque chose de bénéfique… (Mince alors, tu écris des trucs qui me font réfléchir !!)

    J'aime

  4. Sans rapport avec ce qui précède, mon fils m’a « messagé » de Nancy qu’il t’a vu dans le film… que tu avais tourné à Nancy !
    😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.