Rêve d’acteur

23130b748e9d9d8464b36e6d8a0a257a_large

Tournage de nuit. Beaucoup de figurants. Dans le décor gigantesque, sombre et labyrinthique, le réalisateur et le chef-opérateur s’affairent d’un endroit à l’autre, l’air inquiet. J’attends. De temps à autres, le premier assistant, un grand bonhomme mâle et mathématique, vient donner les nouvelles qu’il ne parvient pas à vraiment avoir. Et puis soudain, il faut y aller. Moteur, on tourne ! J’y vais. Je ne sais pas trop ce qu’il faut faire, quelle est la scène que nous tournons. Je fais juste les déplacements que je comprends devoir faire. Coupez !

Puis c’est de nouveau l’attente, le réalisateur et le chef-opérateur qui cherchent dans tous les coins, moi qui poireaute, jusqu’à ce qu’on vienne nous chercher. Au bout du cinquième plan tourné, le réalisateur ne m’a toujours pas adressé la parole. C’est le chef-opérateur qui répond à ma question qui consiste à savoir où l’on en est. Ben, on tourne, mais on n’a rien de bon. Tout est nul. Il ne se passe rien, quand vous jouez. Merde. J’ai comme l’impression que le réalisateur voulait Brad Pitt et qu’on lui a refourgué Blancan. Ça ne le fait pas. Il n’arrive à rien. Je sens que je vais me faire virer du film. Il faut que j’appelle mon agent et que je sorte de ce putain de tournage dans lequel je n’ai pas de place. Et je me réveille.

C’était juste un cauchemar. Un cauchemar d’acteur qui me rappelle que, quand j’écris, hier, « j’aime mon boulot », mon inconscient vient me rappeler qu’il n’est pas toujours aussi rose que je voudrais le croire ou le faire croire.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Rêve d’acteur

  1. Claude dit :

    Super, la saynète. J’y ai cru ! J’étais sur le point d’appeler Momo pour te sortir de là…

  2. serge barande dit :

    Hé Bernard ! ….. On nous écoute pas au moins… ?
    Non, parce que … ?

    Bon. Alors… (je mate à droite, à gauche, au centre, à l’extrême de la droite…)… ça a l’air d’aller. M’ont l’air distraits les ragondins en question. Mais il est vrai que le marais est vaste…

    Du coup, je te dis…
    Pour éviter de te faire virer d’un tournage, de nuit en plus… Alors que t’as été casté nickel. Que le doc des assurances il t’a dit ok. Soulignant que t’étais MÊME apte à tourner de nuit…
    Ingère avant d’aller pioncer un bon litre de tisane à la boldoflorine, additionné de 5 cachets d’euphytose. Et dispose un cataplasme au camphre et à la moutarde sur ton front.

    L’ensemble est certes peu trivial, à l’approche de l’été et des filles en fleurs, mais efficace. Très efficace, je te l’assure.
    Les rêves se concluent par s’imaginer se trouver très très mal aux abords d’une décharge d’ordures ménagères. Et donc sans rapport avec le fait de se faire potentiellement virer d’un tournage. Prendre quelque distance ainsi, reste appréciable…

    J’ai moi-même dernièrement rêvé que mon chien était coincé dans le volet roulant…
    Et même que ça couinait fort ! J’ai donc remis un double cataplasme sur mon front – pi j’ai éjecté le chien du volet roulant, surtout.
    Ben, je ne sais pas si c’est le cataplasme… Mais après, ça couinait moins – le cataplasme a quand même de sacrées vertues !

    J’organise prochainement un atelier sangsues puis un atelier ventouses. Un week-end d’escroc à 400 euros par tête. Les participants doivent s’amener sangsues et ventouses…

    Sinon, pour les vocalises et le bon placé de la voix, t’as le chocolat au lait au rhum et au miel de lavande.
    Mais c’est un autre contexte…

    En tout cas, avec mes bons conseils et l’ensemble de mes posologies, le Momo y sauve sa carcasse, le crapaud.
    M’en vais lui réclamer 100 euros pour l’avantage que je lui apporte ainsi. Ce rôle de conseil que j’offre (moyennant quelques deniers…). Faut bien vivoter quand même.
    Et tout émolument reste appréciable, mazette !

    • Blog Blancan dit :

      Balou ! Baaaaalou !!! Non ! Quel con ce chien. Il a bouffé le cataplasme à la moutarde…

      • serge barande dit :

        Et pas que… Bernard… Pas que !!!

        Résumé détaillé ci-après. Où tu te rendras compte de la foultitude de difficultés…
        Car…
        M’a aussi niqué un morcif de baguette aux sept céréales. Vous vous en foutez, vous tous… Mais c’était à Moi ce morcif de baguette aux sept céréales ! Quasi sacré le bazar !
        Suite à quoi je l’ai « psychanalysé » le bestiau… Pas aisé… T’imagines… L’Engin, c’est pire qu’un Momo ! Pire qu’un scénario……… Vas-y, toi, en lui, en trouver les bons sentiments…

        Lui conseillant cependant : LE « Chienibalisme »… Oui………, Néologisme… je sais.

        En gros, qu’il bouffe plutôt un vieux con répudié par le produit de ses… heu… comment pourrais-je dire… le produit de sa… Heu… de ses…… Heu… : De SA Génétique ! (même pas un gros mot le Sergio; il s’applique, restant dans le terme scientifique), au lieu de bouffer l’ultime morcif de ma baguette aux sept céréales !!!
        Putain…!!!! (ah, merde, ai écrit un gros mot)

        « Non mais, allo, je rêve » (citation de Georges Sand, je crois. ou alors je me goure).

        A neuf ans et demie, le Baaalooooouuuuu, il est plus fort que deux-trois-quatre Turcs. Tu verrais la Teigne, mon ami ! Un guerrier !!!
        Si tu veux te faire le Momo avant les Marches, tu me le précises, on coalitionnes grave !…….
        Mais bon.. Là, il dort sur le canapé…
        Et j’ose même pas le réveiller pour pas trop foutre le « ouech » dans la Cité.
        Je me suis d’ailleurs déchaussé. Je survole même le parquet, en apesanteur, afin qu’il ne me perçoive pas.
        Sinon, je crains le pire demain dans la presse.
        Hèèèèèèèèè……… Vous n’imaginez même pas mon calvaire !!!…..

        Et là , on coordonne lui et moi, les « vieux qu’on plisse » :

        C’est bon mon Balou… Tu peux arrêter ton cinoche. Papa Sergio il a terminé son mail. Tu peux reprendre une vie normale…
        Putain ! Quel Acteur ce Cleps…
        – Fellini aurait été fier de toi, tu sais mon Kiki Balou… ?
        – « Je sais… Je sais… » … Qu’il me dit ce con-là, imitant Gabin…

        Meeeeerrrrdeeeeeee…!!!!!…. Le Balou y me parle…………!!!!!!!!!!!!!!!!

        Désolé Bernard, mais là ça craint. L’exponentiel du bouzin… Donc je file directo en psychanalyse ! J’entends maintenant le Balou qui me cause dans le poste !!!

        Tu crois que c’est grave ???

      • Blog Blancan dit :

        Rrrrrrrrrrrr ouarf ! ouarf ! ouarf !

  3. Lydie dit :

    Ambiance… angoisse… Hey, on s’y serait cru !
    Pas mal ce nouveau polar sur plateau de cinéma… tu nous le peaufines quand ?

  4. Lydie dit :

    hi hi, celle-la, Serge, je finissais par la connaître par coeur, on nous la servait si souvent (la pub, pas la potion) ! 😉
    http://www.ina.fr/video/PUB3212137031

  5. Lydie dit :

    Alors voyoooons… j’ai rêvé récemment que j’étais poursuivie par des bandits… Y’a quelqu’un ici qui fait de jolis rêves fleuris pas stressants du tout ?? hein ?

  6. Sarro Philippe dit :

    Angelique la clé des coeurs, j’ai un peu de retard.

    Et moi qui croyais que l’abée Saunière c’était pas le trésor des templiers qu’il avait trouvé, mais la tombe de Sisgibert IV dis le rejeton ardent (plant ard en vieux français, comme c’est drôle), le fils du dernier roi Mérovingien Dagobert II.

    Et que pour ça il avait chanter les Hasbourg car c’était les descendants de ce Sisgibert IV qui étaient les vrais prétendants légitimes des trônes de France et d’Europe, dont le fameux Plantard de Saint Clair.

    On nage en plein Da Vinci code là lol!

Les commentaires sont fermés.