Tranquille

rigolo2

Et voilà, c’est l’ouverture du festival de Cannes ! La première projection de Cosmodrama aura lieu samedi. Je n’y serai qu’à la seconde qui, elle, se déroulera le 22. Arrivée la veille, départ le lendemain. Oups, je ne me suis pas occupé de l’accréditation…

Ce matin, après avoir renâclé une dernière fois pour la forme (mais pas pour semblant), j’ai réglé tous les soucis d’intendance, transport, hébergement. Me reste qu’à réfléchir au dresscode. Finalement, je vais être content d’y être. Version pépère et détendu, le cru 2015. J’accompagne Cosmodrama. Point barre.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Tranquille

  1. Sarro Philippe dit :

    Tiens Depardieu qui dit que Cannes c’était mieux avant.

  2. Sarro Philippe dit :

    c’est pas lui sur la photo ?

  3. hetre dit :

    Non seulement tu assumes, mais par rapport à ce que j’ai pu apercevoir tu as raison d’assumer.
    Je croise les doigts.

  4. serge barande dit :

    PRESSE
    Je vois déjà les titres dans la presse du lendemain…
    « Depardieu Bouda Cannes. Mais Blancan ne bouda pas Cosmodrama. »

    ALLANT
    Et comme scandent les Intellectuels de sports d’équipe en déplacement, souvent coiffés comme des fions (lors du voyage aller dans le bus… Un vrai bus, pas comme dans Ogres Niais – escroc de réalisateur !) : « On vient. On gagne ! Et on s’en va !!! »
    Ben, je t’espère le même trivial déplacement, et que tu te le chantonneras lors du voyage retour… (enfin, euh… ça c’est pas obligatoire, non plus… c’est toi qui choise).

    VESTIMENT
    Et puis tu te fais beau, hein !? Bon…..
    Tu nous le mets le costume du dimanche !
    Oui-oui… Fais pas l’innocent, celui qui sait pas de quoi on cause. LE costume avé la ceinture de flanelle et la chemise blanche avé le col bien amidonné (sors les boulettes de naphtaline surtout).
    Et t’oublies pas de cirer tes souliers ! Oui, les noirs… Ceux du dimanche, aussi (quoi « y a un lacet de pété »)… Meuh non. Je te fais un nœud discret et ni vu ni connu, tu glisseras le nœud sous la languette.
    Même si le 22 c’est un vendredi, c’est pas une raison pour s’habiller comme en semaine !

    FONCTIONNEMENT
    En attendant, il est où le Momo pour te gauler l’accréditation pour pouvoir t’acheter le ticket d’entrée du film ??? (Ce serait pas transformé en lascive couleuvre sous le soleil de Paris, le Momo ? Aïe-aïe-aïe-aïe-aïe…..)………………………………….

    ONIRISME
    [Pi voir la jolie caissière. Pi les jolies ouvreuses toutes pimpantes car c’est le Festival que le Monde entier y nous envie… Pi MANGER un cornet de glace vanille-chocolat à l’entracte précédant le film. Juste après le vieux prestidigitateur qui fera d’abord sortir un crapaud de son chapeau – parce que ça change des lapins et que les lapins ils y sont tous passés cause que pour le repas d’après le film, ils sont en sauce les lapins – puis il fera aussi son numéro UNIQUE AU MONDE de dressage de mygales fildeféristes jonglant avec des petits pois sauteurs du Mexique. Le type il est fada!!! Après il dansera avec les mygales et c’est lui qui jonglera avec les p…..]
    Pardon… Merde ! Oh la vache ! Je m’étais endormi, dis-donc… La faute à Momo ça! Jj’ai dû trop l’imaginer en train de farnienter. Ben, ça m’a porté au système !

    REPRISE
    Oui… Reprenons.
    Je disais ça pour le Momo, parce que si t’as pas l’accréditation ni le ticket, c’est même pas la peine de te mettre en chantier pour le costume du dimanche et tout le reste !
    Et en plus, tu verras même pas les jolies ouvreuses (que j’ai vues quand je m’étais endormi, hé-hé), ni le prestidigitateur d’ailleurs.

    ÉPILOGUE
    Putain ! Ce serait moche…

    THE END
    Des bises, ça commence…

    • Blog Blancan dit :

      Bon, l’ACID, c’est le cinéma indépendant. Ça se la pète pas. C’est pépère, dans des cinémas loin du palais. Donc, pas costard. La veste, les pompes, la chemise, mais le jean. Tu vois le genre. Pour les accréditations, c’est pas grave. Juste je ne verrai pas de films. Mais en si peu de temps…

  5. serge barande dit :

    Belle cérémonie !

    Rossy s’est mise sur son trente-et-un (tu vois, toi, pour tes habits du dimanche).
    En revanche, j’ai trouvé les deux présidents très rajeunis. Z’ont fait de la cryogénie ou de la thalasso les frères Dardenne ? Je les ai pas reconnus, dis-donc…

    Notre Gégé n’a pas perdu un gramme ! Probablement sa tendance conservatrice, millésimesque. Si le Carmet il le voit, il sera fier de lui, et commandera illico un caisse de Blanc pour fêter cela.

    Mais y a du lourd en compète…

    Et j’entends, en même temps que j’écris, évoquer en TV le terme « Vertigo », qui serait « aussi » une boîte interlope cannaise… disent-ils en déconnant… Ou pas (?).

    Eh bien, pour belles précisions, un « Vertigo » est avant tout un escargot de 1-2 mm de long, torsadé à souhait, issu tout droit « du dessous des pattes des dinosaures » mais qui, dans nos marais, vit encore.

    Alors après, que quelques poètes du cinématographe non muet s’en inspire pour leurs métaphores artistiques… OK !
    Mais rendons à la Nature, quand même, ce qu’elle puit nous inspirer, etc nous verser encore. En les bonnes originelles définitions des choses…

    Je sais… c’est chiant… Et pour l’être encore davantage, il pourrait s’agir, par exemple de Vertigo angustior ou de Vertigo moulinsiana.
    Tapez donc ceci sur interchouet, et vous verrez la tronche de ces non-bigorneaux non apéritifs…
    Un double désastre pseudo gustatif…
    Mais la Nature est aussi faite ainsi. Tout ne se bouffe pas !
    Au grand dam de moi-même…
    Et de mon Balou… espèce voracivore par excellence. L’est colère ce soir…
    Ta gueule Balou… ! Oui je t’aime… Te casse pas… Il est susceptible, c’est infernal !

    Allez, je vous laisse, cause « vie de famille » (ben oui, si je dis « vie de chien », il me mord…), qui reste importante.

  6. serge barande dit :

    Festival de Cannes, oblige… Je festive ton blog, Man BB.
    L’important est qu’on se marre ensemble.
    Envahissant en ligne(s) le sergio, certes, je sais,. Mais c’est mon fucking pleasure, Man BB!
    Mais qu’est-ce qu’on s’en fout !…
    C’est gratos. C’est du pour se poiler ensemble !
    C’est souvent en mes palabres du vieux bazar d’avant, du Malabar Princesse…, avec tout le rêve du passif que je puis inscrire/instruire (poil au ponton).
    Et on voyage ainsi… En bêtises diverses et inscrites dans nos passifs, certes, mais en Bêtises !

    D’ici qu’on trouve l’Eau à la Source, il n’y a qu’un bel effet de baguettes…
    Mais ça, c’est toi qui voit. C’est toi qui sait… C’est Toi que ça regarde.
    Pauvre de moi, je ne trouve que l’eau… au seul filet versant du robinet de mon évier.

    Où la pertinence de l’Homme « de base » trouve ainsi ses malheureuses propres limites…
    Hé-hé… !
    Désolé de rire(ss) !!!

    • Blog Blancan dit :

      à propros de se poiler, ton cleps, y verrait bien de pas trop en perdre, des poils…

      • serge barande dit :

        Trop tard, c’est fait !…
        Outre le climat frisquet, ma Lucie lui a taillé son exubérante toison. Le Balou, il est ainsi passé du stade Démis Roussos en l’état Canteloup, mais avec quand même un peu plus de poils gardés sur son cailloux… Sur ton bon conseil.
        Et il t’en remercie !!!

      • Blog Blancan dit :

        Putain, il a triste mine, maintenant, le Balou maigrichon… 😉

  7. Lydie dit :

    Tu n’aurais pas un peu forci Bernard… ?

    😉 (j’ajoute ça hein, ocazou tu te vexes !)

  8. Lydie dit :

    QUOI ?? une baguette aux 7 céréales ?? (oui, je sais, je suis en retard sur l’histoire)

    Sacrilège, Serge, de t’être laissé dérober une baguette aux 7 céréales !!

    • serge barande dit :

      Chut… Cafte pas Lydie…
      Le chien… il fait semblant de dormir… Le malin que c’est (l’est couché derrière moi, à moins d’un mètre), mais il écoute le bruit des touches du clavier… Qu’il traduit en ses mots à lui !
      Il n’a pas fait « Sténo », mais il est capable, par le bruit des touches du clavier, de traduire les textes que j’écris, en ses bazars à lui. Et après il grogne…
      Je n’ai plus aucune intimité d’écriture… C’est faramineux !
      Je suis même obligé de sciemment faire des fautes de frappe pour troubler ses traductions auditives…
      Ah non… Mais là, on file du mauvais coton, je te l’assure…

      Pour les baguettes, j’en ai racheté deux. Et je les planque précieusement pour ne pas me les faire faucher. Car en ces presque temps de misère… le pain, et l’eau surtout, deviennent matières premières.
      Allez… Restons forts.
      Et optimistes…

  9. Lydie dit :

    Dresscode ?
    Bon alors, évite peut-être le mélange doudoune+cravate, ça ferait mauvais genre.

  10. Lydie dit :

    … le noir aminci, je dis ça comme ça…

  11. Lydie dit :

    aminciT

  12. Pascale dit :

    T’as qu’à mettre ta panoplie de facteur !

  13. serge barande dit :

    T’as pas vu la cérémonie d’ouverture ?
    Pour brièvement te résumer le fonds :
    Très classe Lambert Wilson. Et, entre autres, il s’est adonné à un très bel hommage aux Actrices. En la symbolique des Libertés que ces Femmes représentent – notamment en spécifiant que si l’on ferme les yeux, en Cannes, on voit d’abord des symbolique d’Actrices.
    Disant ceci au vu et au su de tous les intégristes. De quelque poil qu’ils se manifestent…
    Il a su ainsi faire montre qu’elles représentaient LA Résistance artistique et libertaire, face à tous ces nases…
    Eh bien, je suis juste très heureux d’avoir entendu ces (ses) propos qui élèvent la situation actuelle.
    Vive les « Femmes de la Place de Mai »…

Les commentaires sont fermés.