J’sais pas quoi faire. Qu’est-ce que j’peux faire ?

Barbe-déco31-500x319

Je devais tourner sur un téléfilm en septembre. J’ai appris ce matin que je n’y tournais plus car j’étais trop vieux. Bon, je raccourcis un peu. En fait, l’actrice dont je devais jouer le mari a changé. D’une brune, ils se retrouvent avec une blonde qui fait plus jeune. La chaîne a donc dit « non, pas lui, il fait trop vieux ». Ou trop moche, qui sait. Un jour, ils comprendront peut-être qu’une barbe grise utile pour un rôle dans lequel je dois me vieillir, se rase facilement, par exemple. Mais ça, c’est pas facile à imaginer, peut-être…

Bon, demain, je passe des essais pour un autre téléfilm qui se tourne à la même période. Je dois me raser la moitié du visage, d’après vous ?

Heu… la photo, c’est pas moi.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour J’sais pas quoi faire. Qu’est-ce que j’peux faire ?

  1. Thierry de St Chinian dit :

    Bonsoir Bernard 😉 A n’en pas douter, il y a fort à parier que cette future production affichera un zéro pointé au compteur … Un acteur aussi talentueux que toi mérite beaucoup mieux que ces puériles et ténébreuses considérations physiologiques … Vive le poivre et sel et plein de belles choses pour tes essais du lendemain … Bona escaduda !

  2. Lydie dit :

    Ben en fait, ce qui pourrait bien passer, c’est juste 2 ou 3 jours de non-rasage :

    1) ça te vieillit pas comme une vraie barbe

    2) ça te donne un air acteur-baroudeur-pro (Et t’ajoutes à chaque casting « Vous préférez comment : je la laisse pousser complètement ou je rase tout ? »)

    3) Complètement imberbe, t’es moins bien, oups, c’est une opinion… ! 🙂

    V’là, ta coach barbante t’a tout dit !!
    😀

  3. Lydie dit :

    Et puis avec une blonde, t’aurais dû répéter 10 fois chacune de tes répliques, avant qu’elle comprenne, … Regrette rien ! 😉

  4. Lydie dit :

    Ton titre m’a fait éclater de rire, « J’sais pas quoi faire. Qu’est-ce que j’peux faire ? » :
    exactement ce que me dit parfois mi hija !!

  5. Lydie dit :

    Tu ne crois quand même pas, Serge, que j’ai crû BB et Hêtre à propos de l’arbre tout tordu hein ?! Quoique… Hêtre… 😉

    J’suis vite allée chercher l’info à Nancy… mon fils fait un master spécialisé dans la forêt, j’allais pas laisser passer l’occasion de lui demander, en lui envoyant la photo ! 🙂 (=mère niaisement fière de ses enfants !)

    • Blog Blancan dit :

      À Nancy, c’est la steppe, non ?

    • serge barande dit :

      Il est à l’ENGREF le « Petit » ?
      Après, je me suis peut-être gouré mais pour un bananier, l’arbre en question, il faisait triste mine !

      • Lydie dit :

        Aaah oui voilà, pour ma part j’aurais dit un bananier pas très en forme !!
        😉
        Alors, Serge, je vais essayer de ne pas te dire de bêtises (j’entends BB ricaner…) mais c’est long et c’est pas drôle à écrire ! Gabriel est en master 2 forêt agronomie environnement, son master est cohabilité par l’Engref, et il est en train de finir un stage à l’Inra dans l’unité d’écologie forestière… ouf ! j’crois que je me suis pas trompée 😉

        …Et dire qu’il a essayé de me faire reconnaître des zarbres pfff…trop duuur !!

  6. Lydie dit :

    C’est pas du turc,
    c’est encore un bug !
    😉

  7. Lydie dit :

    Alors, ces essais ?

  8. serge barande dit :

    Sont pénibles avec leur âge, leur changement d’actrice, leurs préjugés de top-caster.
    Boooh… comprennent même pas la notion de maturité. Et le gris nuancé est très joli ! En tout cas, ça fait vendre du papier. Y vont grave flopper leur bidule, ça leur fera les pingauds !

    Pour répondre à ta question titre : soit tu glandes méthodologiquement soit tu fais comme ma petite fille, tu mates en boucle des dessins animés qui t’amènent tout droit vers une bonne sieste réconfortante. Ça c’est du luxe !
    Quand, petite, ma fille me déclamait cela en faisant bien traîner ses pieds en même temps que ses mots… je lui évoquais ironiquement les tâches ménagères habituelles restant en plan.
    Ben figure-toi qu’illico une idée lui venait, dis donc. Un miracle !
    Résultat des courses, c’est moi qui me les tapait les tâches en question… Père extrêmement inefficace… !
    Mais si t’es à ce point désœuvré, file au Bon Marché, achète-toi des pelotes de laine et commence à préparer l’hiver : tricote toi un bon vieux pull jacquard, et fait attention à l’équilibre de la longueur des manches, et à l’encolure aussi… Puis tu t’allumes une américaine que tu fumes pénard.
    Perso, quand y fait mauvais, que je m’enquiquine, ben je fais à manger. C’est zen. Tu barjotes en même temps et quand la cuisine est terminée, j’ai trouvé un truc à faire après.
    Ouais… car j’ai horreur du sudoku ! Ça m’ennuie le sudoku…
    A un tel point que ce serait à ce moment-là que je serai réellement amené à me la poser ta question titre.

    • Blog Blancan dit :

      On me dit ici que 893 colliers de perles, ça commence à faire beaucoup et qu’on ne voit pas trop l’utilité d’en faire autant.

  9. Lydie dit :

    … alors tu rétorques que 893 colliers de perles ce n’est point suffisant pour une reine…

    … et tu continues ! … 894… 895…
    😉

  10. Lydie dit :

    Sudoku, dis-tu Serge ? Je ne voulais pas essayer… je suis devenue accro ! Une gym de l’esprit que je préfère aux divers maux croisés 😉

    Quant au fait de s’ennuyer, c’est amusant, les filles ne voient pas avec lucidité cette formidable « ludicité » qui émane des travaux ménagers… 😉
    Bon, quand elle s’ennuie, la mienne, elle fait maintenant la cuisine, et de la super pâtisserie 🙂

    Quoi ?? T’as pas précisé à Bernard qu’il faut prendre des aiguilles à tricoter pour faire un pull ?? Quelle inconscience !
    BB, y va nous chercher son marteau et son tournevis, à coup sûr, et se plaindre qu’il peut pas bâtir son pull !
    Y’a urgence, faut que tu le préviennes, l’avertisses, le faills’bouquiz, le èssèmesses (ou tu prends ta voiture, hé, au fond !)… sinon ça risque être la grôôsse détresse !!

  11. Pascale dit :

    Teins toi en rousse !

Les commentaires sont fermés.