Non mais…

conseil-constitutionnel_308

Petite satisfaction personnelle, ce matin. Le conseil constitutionnel a invalidé 3 amendements de la loi Macron que je dénonçais dans un autre article : le site de déchets radioactifs, le ramollissement des règles de la publicité sur l’alcool et le plafonnement des indemnités en cas de passage aux prud’hommes. Comme quoi les institutions de la république servent à quelque chose.

Après, pour le reste de la loi Macron… l’assurance qu’on ne peut pas faire du grand n’importe quoi ne garantit pas que l’on ne puisse pas faire du n’importe quoi. À suivre…

En fait, faire une loi, c’est comme une partie de poker. Tu glisses trois trucs archi grossiers sachant qu’ils ne passeront pas et ça aide à faire passer le reste.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Non mais…

  1. Lydie dit :

    J’te dis, t’es prêt à entrer en politique… tu connais toutes les ficelles ! 😉

  2. serge barande dit :

    Il est content le ministre de laisser son nom. Puis ça aurait été bien que le centre d’enfouissement de déchets radioactifs il porte aussi son nom au ministre. Sont pas gentils avec le ministre les gars du Conseil constitutionnel !
    M’en vais au Pays basque, comme d’hab. Je m’éloigne de la capitale pour me rapprocher des oiseaux migrateurs. Pas de radio, pas de journal et le portable ne passe pas.
    De vraies vacances !
    A la rentrée !!!
    Besos

  3. Lydie dit :

    Oh, c’est la migration sergesque !

  4. hetre dit :

    Pour Serge, le pays basque ce ne sont pas des vacances mais un travail harassant de comptage. C’est d’autant plus dur que la palombe ne se mange qu’avec les yeux dans ces cas la…quoi que ?

  5. Lydie dit :

    Oh oh, si le compte n’est pas bon cette année… 😉

Les commentaires sont fermés.