Mon bureau

lampe-bureau-metal-noir-mekano

J’ai rangé mon bureau. Intéressant, non ? Mais quand je dis que j’ai rangé mon bureau, c’est un après-midi de labeur. Perceuse, visseuse, rideau devant étagères, bref, là où le foutoir bénéficiait d’un environnement propice à son expansion visible, ne demeure qu’un bureau, sa petite lampe et l’ordinateur.

D’une part, ce type d’activité a le bénéfice conjugué de vous offrir une activité physique tout en vous donnant un cadre psychologique constructif, par le biais d’un tri nécessaire (ça, je n’en ai plus besoins (poubelle), ça c’est fait, ça, ça me rappelle un temps révolu (poubelle), maintenant, c’est ça que j’ai envie de faire (je garde)… putain, j’ai bien bossé).

Comme je ne tourne donc pas en septembre (voir article précédent), assis devant mon petit bureau, je vais pouvoir avancer sur mes projets personnels. La fiction un peu folle que j’envisageais pour le cinéma, c’est en roman que je vais la poursuivre. Sans penser une seconde en faire plus tard une adaptation. J’apporte cette précision car, dans l’écriture de Catapulte, il y avait une idée audiovisuelle qui traînait derrière. Cet entre-deux a eu l’avantage d’aboutir à un bouquin à l’écriture simple et visuelle, facile à lire, court, construit narrativement comme un montage de cinéma. Un autre (c’est le titre du prochain) aura une ambition plus littéraire, avec l’avantage de pouvoir développer ici, trainer là, sans la contrainte de surprendre le lecteur toutes les dix pages. Je ne suis pas certain d’écrire un chef-d’œuvre. Juste un livre.

Pour ce qui est de l’adaptation de Catapulte pour la télévision, je crois avoir pas mal œuvré pour, sans que jamais l’amorce du réel intérêt d’un producteur ne se manifeste. Mon histoire n’entre pas facilement dans une case, pas plus que les films que j’ai déjà réalisés jusqu’à présent. Bien qu’acharné et plutôt déterminé, je ne suis pas de ceux qui forcent. Et puis, franchement, je n’ai pas l’impression d’avoir écrit La Fiction de ma vie. Pas plus que bien des scénarios qui sont d’ailleurs produits aujourd’hui. Seulement, je connais la longueur de mes bras et je n’ai pas envie d’aller dragouiller machin ou machine si je n’ai pas d’avance leur sympathie.

Reste encore le documentaire. Celui sur le petit monde des livres. Il me semble que, embarqué dans l’écriture d’un autre roman, j’aurai obligatoirement un problème de place à l’intérieur de cet objet filmé.

Me vient à l’idée que je ferais bien d’oublier un peu ces projets de réalisation jusqu’à ce que naisse une envie enfantine, presque naïve, de celles qui vous donnent la force d’agir dans une illusion d’invincibilité, que vous être prêts à monter avec trois cacahuètes. Pas de celles qui répondent à des préoccupations qui tiennent au comment gagner sa vie. C’est je crois cette énergie-là qui fait naître les choses les plus surprenantes et les plus belles.

Voilà, mon bureau est rangé. Je commence à y voir plus clair. La suite, c’est la vie qui la décidera, au gré des rencontres et des bavardages, loin du bureau.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Mon bureau

  1. Iris Lagrange dit :

    ‘Un autre’ … et déjà l’envie d’en savoir plus 🙂

  2. Michèle dit :

    ça craint ! en principe quand je range mon bureau, c’est à dire quasi jamais, il m’en arrive une qui me détourne illico de ce projet fou qui me faisait battre le coeur rien qu’à l’idée, mais bon, je suis une exception disons!

  3. Lydie dit :

    Si ton bureau est toujours bien rangé dans 15 jours,

    Si tu ne poursuis qu’un seul projet personnel bien linéairement,

    … Aïe, c’est pas toi ça !

    À moins que tu aies atteint l’âge de raison ? … quel ennui ! 😉

  4. Lydie dit :

    Au fait, oui oui j’ai vu, t’as pas mis de gros mot, ah si mince, j’en vois un ! Tout n’est donc pas perdu ! 😀

    Parce que là, ton article, ça fait un peu « bonnes résolutions » de début d’année (scolaire ou pas !)… tu arrives à les tenir, toi ?

    Ceci dit, c’est p’têtr la jalousie qui me fait parler hein… : tu viens ranger mon bureau ? J’y arrive paaaas !!!

  5. anita dit :

    ben dis donc, … y avait plusieurs jours que je n’avais pas suivi les aventures sur le blog, vacances à la ferme obligent … t’es pas très rigolo … vivement le changement de l’attitude 😉

  6. hetre dit :

    Je ne sais pas si j’ai bien compris mais pour toi ranger le bureau c’est planquer le désordre derrière un rideau ? C’est une bonne idée je vais y penser pour chez moi.
    Tu as vu, je me suis appliqué pour ne pas dire foutoir afin de ne pas choquer certaine personne prude.

  7. Lydie dit :

    Me plaît bien ta lampe,

    factice ? à piles ? bruito-sensible ? (tu sais, quand Bébel frappe dans ses mains, ça s’allume !), calori-sensible ?

    elle consomme pas d’électricité on dirait… 😀

Les commentaires sont fermés.