Adaptation

deca

Tiens, l’été a enfin réalisé qu’il n’avait pas tout-à-fait terminé son œuvre. Soleil, ciel bleu, douceur.

Vous savez quoi ? Je vais me lancer aujourd’hui-même dans l’écriture d’un court-métrage de fiction. Une histoire en costumes, s’il vous plaît. L’adaptation d’une nouvelle du Décaméron de Boccace. On m’a dit souvent que je pouvais ressembler à Pier Paolo Pasolini. Et ben là, je vais suivre humblement sa trace, le temps d’une historiette.

Soyons clairs. Il s’agit là d’un très vieux projet. Ça fait peut-être trente ans que j’en ai écrit les premières lignes. Ogres niais, c’était pareil. Un projet qui a mis une vingtaine d’années à murir. Rien ne dit pour autant qu’une fois le scénario pondu j’aie envie de mener le projet à bien. Peut-être me faudra-t-il attendre une dizaine d’années supplémentaires… Mais il se trouve que ce que raconte cette histoire n’a jamais cessé de m’amuser. Il doit bien y avoir une raison profonde, quelque chose qui résonne.

Mon idée pour l’heure, c’est donc d’adapter une des 101 nouvelles de l’œuvre de Boccace écrite au milieu du XIVème siècle (1353). Pour se faire, je ne veux pas relire la dite nouvelle, ni même de Décaméron. Je veux juste travailler à partir du souvenir que j’en ai. Entre parenthèse, j’ai toujours été sidéré par la modernité de ces textes, tout comme de ceux de Cervantès (Don Quichotte,1605). De sacrés fabricants d’histoires, ces deux-là ! Il sera question d’amour, bien sûr, mais aussi de religion et de virtualité. Tout cela nous parle encore, il me semble. Évidemment, il sera question de moi aussi. En conscience et en inconscience. Sinon, à quoi bon faire un film ou quoi que ce soit ?

Au fait, c’est mon anniversaire. Alors vous n’avez qu’à me le souhaiter, pendant que vous y êtes !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Adaptation

  1. Sarro Philippe dit :

    Tu as fui la peste ou ebola ?
    BB le nouveau troubadour qui va nous conter l’amour courtois.

  2. Sarro Philippe dit :

    Ca va peut être plaire au Pape François.

  3. Tomaticha dit :

    Aussitôt dit, aussitôt fait ! Bon anniversaire ! Vous étiez plus jeune de quelques années hier après-midi dans un épisode de Cordier juge et flic…..;)

  4. serge barande dit :

    Bon anniversaire Bernard !!!
    Que les cadeaux et présents soient foisonnants. Que les troubadours, danseurs et jongleurs gagnent la grand salle et que ton festin soit opulent et joyeux ! Ce serait-y pas du Bocacce, ça ?

    En ton honneur, les vendanges ont commencé à Léognan ! Ils attendaient le 9/09 justement, LA bonne date.
    Ce matin, vers 7h30, j’ai croisé un papi au bord des rangs de vigne, à Léognan, le baillot dans la main gauche, les sécateurs dans l’autre, planqué sous l’ombre d’un béret poussiéreux, son bleu élimé, la boyard papier maïs bien calé en sa commissure, qui m’a demandé : « Ben quand c’est l’anniversaire au Blancan ? Pasque nous, on commence les vendanges quand c’est l’anniversaire à Blancan ».
    Dans un premier temps, je croyais que son phrasé tournait en rond, et qu’il allait me redemander quand est-ce que c’était ton anniversaire. Mais dans le même instant, j’ai pigé. Faut dire que la papier maïs bavante, n’apportait pas de clarté à sa question.

    Ben c’est aujourd’hui, que je lui dis !
    Mon Dieu, vous l’auriez entendu gueuler comme un putois à toute une cantonade de vendangeuses et vendangeurs affalés en lisière d’un bois d’acacias : « On commence! On commence!!! C’est l’anniversaire au Blancan ! Magnez-vous le train ! Ça démarre !!! ».

    C’est qu’il m’a fait peur le vieux à hurler comme ça !

    Donc je te le confirme bien : ton anniversaire déclenche les vendanges en Pessac Léognan, Cadaujac et Villenave inclus !

    Et sans baguette c’t’affaire-là !

    Moi, je les conclurai d’ici une quinzaine. Mais c’est une autre histoire…

  5. Lydie dit :

    Ôoooooh… trop tard, j’arrive trop tard ! 😦 T’as déjà… combien au fait ?
    Moi, j’vais te le dire, tu as la fraicheur de tes projets, 30 ans, un bel âge !!

    Bon, alors, puisque tu le demandes si aimablement,
    JOYEUX ANNIVERSAIRE À TOI 🙂

  6. Lulu dit :

    44, c’est vite dit ça Monsieur!!
    Allez, 44 bises et vive toi ! 😉

  7. Lydie dit :

    44 ?
    Oh, tu ne les fais pas dis donc ! 😀

  8. Bon anniversaire ! (en retard, je découvre tout juste votre blog.)

Les commentaires sont fermés.