Ouf…

Daibutsu

Bon, d’accord, je me suis un peu énervé. Je ne suis pas certain que ce soit très productif, excessivement apprécié, stratégiquement malin. Mais bon, un petit sursaut de dignité, ça fait toujours du bien au présent. Et sans doute au-delà.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Ouf…

  1. Lulu dit :

    Oui, et ça permet aussi d’aérer un peu l’espace, de ne pas se laisser étouffer par tout ce qui nous bouffe petit à petit…et de se positionner..

  2. hetre dit :

    Tiens ! un bouddha laïque maintenant.

  3. Lulu dit :

    Il a même une moustache, celui là… 🙂

  4. Pascale dit :

    C’est pas un sursaut de dignité. Tu sais parfaitement dans quel milieu tu évolues.
    Et tu as aussi le choix de supprimer l’article si tu veux pas ajouter deux sous à leur moulin 🙂

  5. serge barande dit :

    Non-non, pas de rétropédalage. La sincérité que l’on attend d’un acteur sur un plateau tient aussi de la sienne propre.
    Et faire démonstration de qui on est, tient avantage en ce que l’on peut interpréter.
    Et puis il est quand même question d’amour-propre dans tout ceci, merde !
    Après, c’est toi qui pèse. Mais il est de toute façon trop tard…
    Et puis t’as bien eu raison de foutre un grand coup de pied au cul de cette fourmilière indécrottable.
    Après… j’ai des cèpes et du Pomerol. ..
    Et puis, je me souviens très très bien où j’ai planqué les clés du ponton (au même endroit où j’ai très très bien planqué le paquet de clopes, même que Lydie elle ne le trouvera jamais…).

    Alors si tu te rappliques avec six œufs (et pourquoi je dis « six », moi… ?), RHAOUHHHHHH, c’est du tout cuit !
    Et le fleuve, la nuit…

  6. Lydie dit :

    Ne regrette pas ton article précédent, il fait partie de ta vérité et, comme le dit Serge, de ta sincérité.

    On avance plus « fort » après avoir dit, exprimé certaines choses, mêmes si elles peuvent paraitre déplaisantes au premier abord.

    Et puis les gens intelligents et sensibles, qui te comprennent, existent aussi dans ton métier impitoyable, non ?

  7. Lydie dit :

    Serge, j’vois pas trop pourquoi tu veux faire manger des fourmis à Bernard AVANT les cèpes et le…biiip…

    Mais t’inquiète pas, si tu ne retrouves pas les clés du ponton, c’est normal, je les ai changées de place !

    • Blog Blancan dit :

      Les clés ! Rendez-nous les clés !!!!

    • serge barande dit :

      M’étonnerait ça ! Je viens d’y aller courir vérifier. Me suis crotté les godasses, au passage, cause que le coeff 92 y m’avait envasé l’accès à la cachette…
      Ben je les ai retrouvées mes petites clés rouillées et aimées, toujours aussi bien planquées sous la… Oh bazar ! J’ai failli lâcher le morceau, dis donc !!!
      Donc tout ça, c’est pas de la vraie info. C’est que de la menterie pour me faire peur et aggraver ma facture carbone. Ben oui… j’ai dû prendre ma bagnole.
      C’est pas gentil, mais ça me fait marrer !

      PS : C’est bon BB, j’ai stocké les cèpes (diurétiques).

  8. Sarro Philippe dit :

    Si il y en n’a qui font exploser les Bouddhas, toi tu as fait exploser l’audience et les commentaires sur ton article précédent.

Les commentaires sont fermés.