Louis Lumière

lumiere

Invité par Myriam Aziza, ce matin, j’intervenais à Louis Lumière pour raconter le métier d’acteur. On devinera que je n’ai pas fait dans la paillette. Ou si. La paillette dans l’œil. Ces apprentis réalisateurs rencontrent ainsi les principaux corps de métier du cinéma et de la télévision. J’ai l’impression que la petite équipe commence à appréhender la profession avec un certain réalisme. Merci à eux.

En y allant, rencontre entre deux mondes : j’ai croisé un sourcier de mes connaissances sur le quai de la ligne 13, celle qui est toujours bondée. Il faut le faire, non ?

À propos de sourciers, un producteur que j’avais contacté est intéressé par imaginer l’adaptation de Catapulte pour la télé. On ne peut présager de la faisabilité de la chose si tôt, mais d’ici la fin du mois, nous nous voyons pour envisager sérieusement la chose.

Si ça continue, je vais devenir réalisateur…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Louis Lumière

  1. Lulu dit :

    ça coule de source ! ….

  2. Lydie dit :

    … j’te dis : t’as un oeil de réalisateur !

    Bon, l’autre a peut-être une petite paillette de lumière… mais c’est pas mal aussi 🙂

  3. Iris Lagrange dit :

    Deux sourciers sur la ligne 13, c’est de bon augure, non 😉 ?

  4. Géo Sophe dit :

    En tout cas cette rencontre inattendue m’a filé la banane pour la journée 😉

  5. Lulu dit :

    Mince, j’ai cru voir passer un so(u)rcier…. 🙂

  6. Lydie dit :

    Joli parcours, Géo…

    Pas trop de bananes pour bb, paraît qu’il est au régime ! (mouais c’est moyen)

  7. pascale265 dit :

    De quel Lumière tu causes about ? Je suis chez les frerots en ce moment et ne t’ai point vu.

  8. Pascale dit :

    Je connais l’Institut à Lyon.

Les commentaires sont fermés.