J’écris

IMG_3162Comme acteur, j’ai un goût un peu désuet de l’accessoire. Petit carnet de moleskine pour jouer l’auteur. J’espère qu’en la circonstance, il ne s’agit pas d’un simple rôle.

Je me suis lancé avec une telle délectation dans l’écriture de Manigances que, maintenant que c’est terminé, j’ai du mal à ne pas être entraîné par cet élan. Dans le voyage en train pour Cognac, j’ai trouvé la solution qui me permet de reprendre l’écriture de mon projet de long-métrage, Un autre. Un petit carnet, un stylo, l’influence de circonstances et le film devient une comédie policière. Initialement, l’histoire commençait à Cannes en plein festival. Je me souviens que l’on m’a dit que les films qui parlent de cinéma, du petit monde et de ses clichés, ça n’intéresse pas grand monde. Dans les faits, la série Dix pour cent imaginée par Dominique Besnéhard, sur le petit monde des agents d’acteurs, a fait un carton sur France 2. Assez jubilatoire, d’ailleurs, cette série. Comme quoi, on ne sait jamais vraiment ce qui intéresse ou non les spectateurs.

Mais soit, exit Cannes. De toute façon, c’était trop compliqué et l’envie était grande de glisser trop de vécu. Démarrage donc en pur polar. Mais, évidemment, on se retrouvera à un moment ou à un autre sur des plateaux de tournage. Ça fait partie du sujet de Un autre.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour J’écris

  1. Lydie dit :

    Très classe, le carnet noir !

    Tu fais comment pour être aussi méthodique ? Moi je me noie sous des feuilles de toutes les tailles, c’est tout le temps l’automne ! 😉

Les commentaires sont fermés.