Kikou !

panda

Youpi, les amis. Aujourd’hui, il va faire encore super beau ! Salutation au soleil pour fêter le réveil. La journée a hyper bien commencé. Après un petit dèj plein de fibres et de vitamines, un peu de méditation. Entendu François Bayrou à la radio. Il a l’air cool. Mais bon, la politique, pffff, tous les mêmes 😉 Houlala, mais l’heure file à toute vitesse ! Ils vont dire quoi mes pigeons si je ne vais pas faire ma distribution de pain dans le square ?!

Bon, le blog continue. Il faudra juste aller le chercher…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Kikou !

  1. Lulu dit :

    Pfouuuuuuu…….. 😀

  2. Sarro Philippe dit :

    Pandi Panda, c’est le retour de Chantal Goya.

  3. Sarro Philippe dit :

    Pour ton post précédant les transhumanistes eux parlent carrément de up-loading, c’est à dire de transfert de la mémoire et de la conscience sur un ordinateur. Il y a même un film avec Johnny Depp Transcendance (avec les loups) qu’il s’appelle.

  4. Lydie dit :

    Ben l’air de rien, ton kikou m’a fait réfléchir sur les notions d’action et du temps qui passe ! 😉

    Mais en noir et blanc… t’en aurais pas un rose et bleu ?

  5. Hélène dit :

    Tu nous postes une petite video de meditation et relaxation? ça ira bien avec le pandi panda…Ou alors,  » Lolo le lutin »…. 😉

  6. Sarro Philippe dit :

    J’en reviens à l’abandon de ton long métrage. Sur le même thème mais qui n’a pas vraiment été traité au cinéma tu pourrais faire un film sur la « Singularité technologique » en t’inspirant par exemple D’accelerando de Richard Stross ou la Cité des permutants de Bruce Sterling ou encore une des nouvelles de Greg Egan (voir ses 3 recueils Axiomatique, Radieux ou Océanique) ou encore Les enfants de Darwin de Greg Bear.
    A moins que tu fasse un film Steampunk style La machine à différence de Gibson et Sterling

    Mais c’est peut être un peu trop ambitieux

  7. Pascale dit :

    Ah mais cet article est intéressant je vais briller dans les diners en ville.

Les commentaires sont fermés.