Le voyage du héros

img_20141204153301

Non, non, le blog ne s’arrête pas. Dernières nouvelles : ça frémit du côté d’une adaptation télé de Catapulte. Rien n’est fait, mais voilà une chose qui devrait m’occuper dans les semaines à venir.

Bientôt aussi les dépôts de Manigances, le court-métrage écrit en mode TGV.

Longtemps, pour l’écriture comme dans d’autres domaines, j’ai fonctionné en autodidacte libre, loin des codes imposés. Je dois avouer que je me régale à la lecture du guide du scénariste de Christopher Vogler. Je comprends enfin (il était temps) que les contraintes et les lois du genre ne sont pas obligatoirement les geôles de la créativité, mais de géniaux supports à l’inventivité. Il est probable que je reparte dans l’écriture du long-métrage. Comme quoi on apprend à tous âges.

L’abandon de certaines postures apaise et libère quelque peu. Début d’une nouvelle étape ? À suivre…

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le voyage du héros

  1. Lydie dit :

    Être scénariste me paraît au final aussi difficile et régi par des contraintes qu’écrire des pièces de théâtre… non ?

Les commentaires sont fermés.