Unité nationale

unite

Les républicains ? En cette période compliquée pour le pays, la droite met toute son énergie à cracher sur le gouvernement. Alors même qu’un assaut est en cours à Saint-Denis, Brice Hortefeux est l’invité de France Inter. Il ne trouve rien de mieux à faire que de donner l’effectif exact, à l’unité près, des effectifs de police. Un auditeur intervient : « vous êtes complètement irresponsable de donner ces chiffres alors que l’assaut est en cours ». Il poursuit : « Monsieur, je suis réserviste. J’aurais peur de combattre à vos côtés ».

Ils s’appellent les Républicains les mecs qui transforment l’assemblée nationale en cour de récréation dans ce moment. La belle équipe !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Unité nationale

  1. Pascale dit :

    Tu pourrais être poli avec les cours de récréation. Ils t’ont rien fait les moutards.

  2. Sarro Philippe dit :

    Aux grands chiens la patrie reconnaissante.

    Hommage à Diesel malinois de 7 ans, chienne d’assaut du ‪#‎RAID‬ a été tuée par les terroristes dans l’opération en cours à Saint-Denis.

  3. Hélène dit :

    RIP Diesel……

  4. hetre dit :

    Comment font ils tous ces mecs qui ont de grosses casseroles au cul pour être encore plus bravaches que jamais mais surtout pourquoi sont ils invités si souvent ?
    Il n’y a vraiment pas des édiles à avoir des choses plus sensées à dire ?

  5. Blog Blancan dit :

    Ben, ils voient que 73% des Français approuvent la gestion des attentats par François Hollande et que 81 % approuvent l’intervention en Syrie. Ce ne sont pas les attentats qui leur font peur, c’est les élections du 3 décembre. La politique est plus importante à leurs yeux que ce qui nous arrive.

  6. serge barande dit :

    Le dessin illustrant le propos est superbe. Plus joli que l’attitude du Brice (alias Paul Émique).
    Cette soif du pouvoir, des résultats des urnes – et de paraître dans les médias, de fait – leur refilera peut-être une cirrhose politique. Le temps de vivre un peu à l’hosto et de réviser la définition de « dignité ».
    L’Assemblée Nationale (Congrès itou) vit tout et son contraire, et cela en deux-trois journées !
    Ça te chante la Marseillaise à gogo, unis comme un seul homme, les traits marqués, au plus profond de leur sincérité… Et le lendemain ou surlendemain, ça conspue, ça hue…
    Ah la belle crédibilité ! Ah la belle ligne directrice de conduite ! Putain d’exemple pour les mômes des courts de récré…
    Ce matin, j’ai dit à Balou de ne pas postuler vers quelque métier à risque (pauvre bestiole qui a péri !). Il a geint, grogné, puis réfléchi et s’est ravisé dès qu’il a compris l’actualité.
    De son plein gré, il restera donc gardien de ponton et de canapé. Surtout qu’à bientôt dix ans, il est à deux doigts +++ de la retraite…
    Un âge requis pour se présenter aux sénatoriales.

  7. Thierry de Saint-Chinian dit :

    Image pertinente Bernard 😉
    En agissant ainsi, les « élus » LR ont fait preuve d’une rare indignité au moment même où les Français de tous milieux et de toutes opinions ont besoin de se montrer solidaires pour répondre aux attaques djihadistes qui frappent la France. Mais cela, la caste LR n’en avait cure en cette journée du mardi 17 novembre : tétanisés par la perspective d’une victoire du Front National dans une, deux, voire trois régions en décembre, ils se sont livrés à une pitoyable surenchère sécuritaire en se démarquant sans vergogne – et dans un écœurant chaos disciplinaire – des circonstances dramatiques que connaît notre pays.
    La Marine se frotte les mains par avance : grâce à la prestation des caciques de l’ex-UMP, jamais les chances du FN n’ont été aussi élevées ! Et rarement dans l’histoire récente l’Assemblée Nationale n’a été le théâtre d’une aussi pitoyable séance … Pitoyable politiciens.

    • Blog Blancan dit :

      On est mal barrés, tiens…

      • serge barande dit :

        Boh… pas bien plus qu’avant, finalement… Si l’on se retourne un peu sur le récent passé politique et étatique, on retrouve aujourd’hui ce que furent les cas comportementaux d’avant.
        Le comportement des politiciens, c’est comme la mode… cyclique…
        Ça s’en va et ça revient.
        C’est fait de tout petits riens. Souvent chafouins;
        Comme une Assemblée populaire.
        Et nous, bons couillons de Prolos, on attends NOTRE Lundi au Soleil
        Et on vote…
        Mais c’est toujours pareil, c’est quand on travaille que le ciel est beau.
        On serait bien mieux le cul dans le foin ou à cueillir du raisin.

        PS : l’état d’urgence rend service au Peuple… Tout du moins si la minute de silence se perpétue… et, de fait, que Nadine M., ainsi, se tait.

      • Blog Blancan dit :

        Tu penses qu’il fallait bien changer une constitution, pour la faire taire, celle-là…

Les commentaires sont fermés.