C’est compliqué…

le-penseur-de-rodin-represente-l-homme-qui

Tellement compliqué, que je viens d’enlever l’article que je venais de poster. Plus moyen de parler, dans cette confusion.

Une chose est certaine : il pleut. Pour le reste, tout n’est que tristesse et colère. On fait ce qu’on peut, comme on peut.

 

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour C’est compliqué…

  1. Sarro Philippe dit :

    Et de cela qu’est qu’on en fait ? Est ce le seul avenir que l’on offre à notre jeunesse désespéré ?

    Quand on voit que c’est Nicolas Collin l’auteur du rapport sur la fiscalité du net qui a créé ce site « Les barbares attaquent » qui prônent la disruption et qui a basculé vers ceux qui veulent mettre à bas la puissance publique. Faudra pas s’étonner que nos jeunes se radicalisent de plus en plus et se tournent vers des mouvements violents pour avoir le sentiment d’exister.

    http://barbares.thefamily.co/

  2. Sarro Philippe dit :

    N’a t’on que la guerre à proposer ?
    La guerre avec des armes, des bombardements mais aussi la guerre économique.
    Ne faut il pas un traité de paix économique, et tendre vers le paradis sur terre et non un paradis après s’être fait sauter ?

  3. Sarro Philippe dit :

  4. Hélène dit :

    Merci Philippe …. 🙂
    Bernard, ton article était bien….

  5. Sarro Philippe dit :

    Le dernier qui s’en va éteint la lumière, chapitre 11 : « La guerre, encore et toujours seule solution envisagée pour les questions compliquées »

    C’est ce qu’a écrit l’anthropologue Paul Jorion

    http://www.pauljorion.com/blog/2015/11/14/le-dernier-qui-sen-va-eteint-la-lumiere-chapitre-11-la-guerre-encore-et-toujours-seule-solution-envisagee-pour-les-questions-compliquees/

  6. Iris Lagrange dit :

    Oui, c’est compliqué, … certain(e)s vont même jusqu’à ressusciter nos chanteuses d’hier pour parler d’aujourd’hui 😉 … Tiens, ça me rappelle les mots de Fanny Ardant dans ‘La femme d’à coté’ ‘… j’écoute uniquement les chansons, elles disent la vérité …plus elles sont bêtes, plus elles sont vraies …’ J’adore ce film. Rien à voir avec ton billet mais puisque tout est compliqué … 🙂

  7. Lydie dit :

    Il pleut… et il y a du vent !! Hmm… pas bon, le vent, souvent les gens sont énervés…

  8. serge barande dit :

    J’ai le souvenir – comme certainement la plupart des « vieux » d’entre nous – des images de la guerre du Biafra (années 70…), première « guerre climato », où la famine récurrente pesait déjà en la naissance de dictatures, despotes, massacres et violences.
    Où le gosse que j’étais, ne comprenait pas alors d’emblée qu’avec leurs gros ventres (donc plein de nourriture… Hein, t’es un gosse, tu piges pas tout), ces mômes crevaient la dalle !
    Mais leurs visages de vieillards et leurs bras décharnés ont fini par m’apporter toute « bonne » compréhension.

    Vous trouvez ceci « hors sujet » par rapport à la situation actuelle ?
    Moi pas. Tout est lié. Un enchevêtrement du tout, et depuis plus d’un demi-siècle.
    Misère, soif et faim = haine = (souvent) luttes fratricides internes, puis tendances et mouvements qui s’exportent…. Et sous un angle (un prétexte) qualifié parfois de « religieux »…

    Une terrible évolution dont la genèse tient initialement de la responsabilité des scissions sociétales assez anciennes, entre « nantis » du Nord et « désespérés » du Sud.
    Heureusement que dans tout ceci, certains ne tombent pas dans l’extrémisme et la violence.

    Je ne vous passerai pas quelques références idéologiques ou philosophiques…
    Je vous livre juste tout de go mon sentiment, qui ne vaut que… à l’aune d’une nouvelle conférence sur le climat, et vous avoue par la sorte, quelque part, mon pessimisme sur la capacité – la volonté suprême, hors de traités sibyllins – que l’Humanité a de se relever et d’agir droitement, sans tenir compte de la somme des impacts économico-politiciens.

    La seule chose « positive », c’est qu’avoir choisi cette époque pour traiter du réchauffement climatique… eh bien, ça rassurera certainement son prochain, vu que ça va cailler.
    Z’auraient pu organiser ça déjà en juillet 2003…
    Ben oui, le ressenti propre à l’Homme (« putain, fait très très chaud !), l’air de rien… ça agit positivement et directement sur son subconscient ! Et du coup… t’as les traités et les accords mondiaux plus vite signés.
    Franchement… sont maladroits ces lapins-là !

Les commentaires sont fermés.