Un Village Français, c’est demain !

uvft7j

Enfin va commencer la diffusion des inédits d’Un Village Français, demain sur France 3 aux heures habituelles. On sait qu’il va falloir résister. Anselme n’est pas le dernier. Enfin… c’est compliqué.

Ce matin, j’étais à la Fémis pour enregistrer avec bonheur une voix-off pour un court-métrage tourné en Pays Basque (un beau pays, tè !). C’était le rôle d’un fantôme. Ou un fantôme de rôle. Ça me rappelle que, visiblement, mon petit rôle (pour ceux qui suivent), hé bé, on dirait bien que ça n’a pas marché.

En ce moment, je suis dans l’immobilier. Bonjour meubles et cartons.

53 réflexions sur « Un Village Français, c’est demain ! »

  1. Yepa !
    Ouais le Pays Basque, c’est superbe. Tu as face à toi un convaincu (en un seul mot, stp).
    Mais plusieurs choses autres…
    La première est que ces mots, là…dans l’article du journal, ne me paraissent pas très optimistes…
    La deuxième, c’est que pendant que je te cause, y a Indigènes qui passe sur France Ô (Ho… France…).
    La troisième, c’est que comme demain il fera nuit quand la téloche diffusera le Village, je serai devant, vu qu’il n’y a plus rien à compter (putain, subitement, j’y pense… pourvu qu’il n’y ait pas une migration de grues cendrées à la même heure !!!)
    La quatrième, mais qu’est-ce que tu fous avec tes meubles et tes cartons ??? Louis la Brocante…
    La cinquième, c’est plus simple – quoique jusqu’alors tout l’était, simple – je serai à tes côtés demain soir, cochon qui s’en dédit (qui sent des pieds, oui… ok).
    Ce sera bat ça !!! Depuis le temps qu’on attend… Et toi qui ne fout rien pour accélérer le mouvement.
    Ah je vous jure… l’indigence et l’atermoiement des intermittents… il m’en faut une patience… Mon Dieu !…
    Pas à vous… ! ?
    A demain, B., pardon… Anselme.
    T’es plusieurs du coup…
    Espion, va !…

    J'aime

  2. Tu changes de maison ? 😀
    Hop, ‘tention, trébuche pas sur ce carton !

    Hi hi, toi, dans l’immobilier ?
    Ça te va pas trop, t’es jamais immobile !!

    J'aime

      1. Et Où ???…………
        Non…, parce que je suis en train de ranger deux-trois bricoles (des conserves et des bouteilles de vin, pour tout t’avouer), alors faudrait pas que ça interfère sur mes rangements à moi…

        J'aime

  3. C’est d’autant bien qu’aujourd’hui c’est demain. Je suis prêt et toujours impatient et je pense passer enfin une bonne soirée.

    J'aime

  4. Désolée, mais je ne pourrai pas être au ponton ce soir car j’ai rendez-vous avec Anselme. Y a des priorités dans la vie ! 😉

    J'aime

  5. Je me demandais pourquoi j’étais si impatient de voir le village français. Maintenant que j’ai vu ces 2 épisodes j’ai compris. Quelle vérité tant dans le texte que l’interprétation tout le monde est à féliciter … même toi (j’y vais molo pour que tu ne te prennes pas la tête).
    Mais quand même quel beau rôle.
    Demain, si je retrouve ma cravate, je vais saluer Momo au funérarium.

    Bravo !

    J'aime

  6. Chapeau Anselme ! Vivement les prochains épisodes ! Cette série nous fait beaucoup échanger en famille et je trouve ça formidable.

    J'aime

  7. Un feuilleton d’une qualité exceptionnelle : des acteurs extraordinaires…une réalisation à couper le souffle. J’ai passé encore une fois une soirée remplie d’émotion grâce au VILLAGE FRANÇAIS.
    Bernard incarne un homme rebelle, fort, juste, puissant, écorché vif, prêt à tout pour que la justice soit rendue. Ce personnage reste inoubliable, comme la plupart des autres.
    Franchement ?
    Il y a longtemps qu’on n’avait pas vu quelque chose qui sonne aussi juste.

    Entre courage et trahison, les êtres ont choisi leur camp. Merci aux héros de la résistance

    Mais la guerre n’est sort pas grandie

     » QUELLE CONNERIE LA GUERRE  »

    (Prévert)

    J'aime

  8. Ben c’était plutôt hier non ?
    Mais tu dis des trucs zarb’ comme « C’est le grand retour des frangins » et « La France veut du sang »…

    J'aime

  9. Eh… Bernard… j’ai tout maté, Man ! Oui… Hier soir… Et j’ai trouvé ça bien trop court !
    Mais quelle belle intensité !… Mon Dieu, Quelle Belle Intensité !!!
    (Tu vois que je ne comptais pas les palombes… Médisant, va !).
    Le jeu d’acteurs, les situations, la cohérence historique (maîtrisée par le Conseiller accompagnant scénar et tournage), l’intensité régnante, les dialogues, les personnages… ceux d’avant et ceux qui apparaissent – le préfet est excellent -, la mise en scène, les retournements de situations…
    Bref, le Môme du Ponton, il a grave kiffé sa race devant tout ceci.
    De la très bel ouvrage !
    C’est peut-être ballot à dire, mais mon « Tonton » (guillemets et majuscule, car second mari de ma grand-mère), eh bien quand, étant môme (8-10 balais), je parvenais à lui soutirer quelques souvenirs de ses actes de résistance… je le sentais à la fois in memoriam, et me sentais quelque part « inquisiteur »…
    Ben oui !… Vu qu’il n’en faisait jamais cas lui-même, de tout ceci !

    Alors… le Village Français, quoique que l’on en pense…
    Moi, je revis mon Enfance…
    Ainsi fleurie et éduquée… cette Enfance.
    Auprès de ceux qui ne sont plus…
    Mais qui m’ont tant laissé……

    J'aime

  10. J’dis ça à l’occasion, mais au ponton, j’y aurais bien amené quelques livres, c’est possible ?

    D’abord, ici ça me permettrait de moins trébucher,

    Et puis ptêtr que ça plairait à Balou, entre 2 épisodes de BB ;
    il aime quoi, comme lectures ?

    J'aime

    1. Ben Balou n’est qu’un chien… Après avoir lu tout La Fontaine, Prévert et Rimbaud, assis confortablement sur deux-trois « livres » de BHL, il en est revenu à des lectures plus terre-à-terre, davantage le concernant…
      Qui veut, peut donc lui apporter la compil Boule et Bill !

      J'aime

      1. Dès que finie, je veux bien lui prêter !

        … Attends… dans que état rendrait-il les livres ?? Est-ce un chien soigneux ?

        Parce que s’il fait comme moi, à corner les livres dès qu’un truc lui plaît sur une page, ah non, finalement j’lui prêterai pas ! 😀

        J'aime

  11. Amusant, Tomaticha, parce que j’ai un ancêtre commun du 16°s avec Georges Bernanos
    … que je n’ai pas lu 😮
    Je m’y mettrai p’têtr en même temps que Balou alors ! 😉

    J'aime

  12. Mais non, les miliciens se sont évadés et il est à leur recherche.
    Avec son pétard rouillé il ne va pas tarder à nous les ramener.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.