Les randonneurs (conte philosophique)

rando

Un groupe de 12 randonneurs est perdu dans le brouillard. Arrivé à une croisée de chemins, il faut choisir d’aller à droite ou à gauche. Choix difficile. On va voter.

Qui veut aller à droite ? 4 randonneurs lèvent la main. Qui veut aller à gauche ? 2 randonneurs lèvent à leur tour la main. Bon, ben, alors, on va à droite !

Et voilà les 12 randonneurs qui partent à droite, alors qu’il n’y a qu’un tiers d’entre eux (4) qui a fait ce choix.

Votants : 6. Abstention 6. Droite 4 (66% des suffrages exprimés). Gauche 2 (33% des suffrages exprimés).

Le choix final concernant les 12 randonneurs repose donc seulement sur un tiers d’entre eux.

Conclusion : ne pas voter, c’est voter pour ceux qui gagnent. Au premier tour des régionales, les abstentionnistes ont donc voté FN dans pas mal de régions. Merci à eux.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Les randonneurs (conte philosophique)

  1. Pascale dit :

    Dans mon village : 2 000 randonneurs, 617 pour le parti qui gagne mais QUI NE VA PAS GAGNER n’est-il pas… ça fait qu’une personne sur trois que je croise doit me filer des boutons !

  2. serge barande dit :

    Salop de métaphoreux… !
    Par l’Esprit, ils ne sont vraiment pas grand chose…
    Quelle indigence… !

  3. Lydie dit :

    Pas mal ton raisonnement mais… si les randonneurs qui s’abstiennent avaient décidé de choisir de tourner à droite… !?
    😉

    • Blog Blancan dit :

      Ben, ils n’ont rien dit. Et comme ils sont un troupeau, ils suivent la décision du vote. On se fout bien de savoir ce qu’ils avaient dans la tête.

  4. Lydie dit :

    Avais-tu vu l’intervention d’Étienne Chouard ? Je l’ai écoutée récemment…

  5. Sarro Philippe dit :

    Euh… je vais téléphoner à Condorcet avec mon fil et mon pot de yaourt pour savoir ce qu’il pense de ton raisonnement.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Condorcet

    Jean louis Bourlanges propose la proportionnelle pour sortir du tripartisme mais Marcel Gauchet est plutôt sceptique sur celle-ci.

  6. Sarro Philippe dit :

    Reste à demander l’avis à Pierre Rosanvallon sur le randonneur introuvable ou plutôt sur le peuple introuvable.

Les commentaires sont fermés.