Ce soir on coiffe gratis

coiff

Ce soir, les deux derniers épisodes de la saison 6 du Village Français. Anselme retrouve quelques signes d’humanité. Je dis ça pour ceux qui ne l’aiment vraiment pas, ce personnage.

Ce matin, j’ai fait la manche pour la première fois à un arrêt de bus. Pas si difficile que ça, en fait. Il s’agissait de la scène d’un court-métrage d’Éric Pouchin. Une vraie cliente a failli me donner quelques centimes. Ce qui fût très encourageant quant à la vraisemblance du jeu. Comme le film est un very short film, l’affaire était pliée à 14:00.

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Ce soir on coiffe gratis

  1. Hélène dit :

    Ben voilà….On attend la saison 7 avec impatience…. 😉
    Très beau plan sur le visage d’Anselme, qui se tient à l’écart de la curée…

  2. Tomaticha dit :

    Belle partition dans « Le Village ». J’aurais bien aimé qu’Anselme empêche la tuerie dans la cellule du commissariat…mais bon, téléspectatrice hein ? pas scénariste !
    Vivement la prochaine saison.

  3. hetre dit :

    Quand on regarde l’actualité : Pénurie, arrestation déportation, arrestation, morts, dénonciation, retour des fachos, on se demande à quoi ça a servi qu’Anselme se décarcasse.

  4. serge barande dit :

    Beaucoup d’émotions, hier soir…
    Peut-être même davantage que lors de la pendaison de Marie… Quoique ce fut un choc,…
    Saleté de scénaristes !
    Voyant les conséquences… Terribles !
    Et la difficulté d’un Avenir qui, automatiquement, s’ensuit …

    Mon enfance fut bercée par ces éléments-ci…
    Alors, face à tout ceci… Et quoique qu’en pense autrui, je hisse volontiers le drapeau de notre bien-être, en gage(s) de sérénité et félicité.
    N’est-il pas de bon ton de le faire ainsi ?
    Résistance à tout-va !
    Jamais,Ô grand jamais…
    Ni longue poésie, ni grande tirade, ni métaphore d’ailleurs…
    Todo va bene,… !

Les commentaires sont fermés.