Actualités

saisons

LES JOURS RALLONGENT ! C’est pas une bonne nouvelle ? Voilà une donnée que les médias et les politiques, à fond sur le terrorisme, ne pourront pas nous enlever.

Pour me changer les idées, hier soir, j’ai regardé un documentaire du coffret des César (j’en ai encore plein à voir, putain !). Mais celui-là, je l’ai juste choisi pour son titre, sans même lire le résumé dans le livret. « Libres ». Affiche ensoleillée, de la nature, des gens sur un banc… Idéal pour quitter un peu l’actualité invariablement tournée vers le terrorisme (entretenant en cela le phénomène de terreur). On a le droit de penser à autre chose ? De souffler un peu ? De s’aérer un peu la tête ? Se nettoyer les neurones ? Va pour « libres » !

Ben, je me suis retrouvé face à un « joli » petit film qui me démontre que le nucléaire c’est super dangereux et qu’en jouant avec le plutonium, l’homme court à sa perte. Et merde… Moi qui voulais me détendre, c’est raté. Bon, ça ne veut pas dire que j’irai piocher une comédie pour le prochain. Une mauvaise comédie peut être particulièrement déprimante pour qui aime le cinéma.

Je commence à comprendre ceux qui ne postent que des photos de leur chat ou leur chien sur FB. Il y a un moment où l’on se sent tellement impuissant face à la marche du monde, que la futilité en deviendrait presque révolutionnaire.

Oui, donc, je disais, les jours rallongent. Ça fait du bien !

Cet article a été publié dans blancan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

34 commentaires pour Actualités

  1. serge barande dit :

    Jouer avec le plutonium…
    T’auras remarqué que dès que t’es gosse dans nos Sociétés dites modernes, on t’injecte dans le crâne sous prétextes de bonne éducation que, déjà, c’est dangereux de jouer avec des allumettes. Ou même de tripoter un simple canif qui ne te permettrait même pas d’en affûter une, d’allumette. Alors, imagine avec le plutonium !
    A l’époque de la TNT, il ne faut pas non plus s’aventurer à jouer avec son masculin. C’est rigoureusement interdit et punissable de prison.
    Et dans le même esprit, les ondes sont dangereuses (si-si, y a des chercheurs qui…). Pourtant, elles assurent la communication planétaire.
    On vit donc dans le danger ! En permanence. Le nombre d’accidents domestiques annuels est là pour en attester.
    Heureusement pour relativiser tout cela, il nous reste les bons vieux cartoons dans lesquels, par exemple, le Coyote (face au Bip-Bip) connaît beaucoup d’accidents mais se relève toujours à la fin, souvent fumant, vexé et grognon, mais jamais sanguinolent.
    Ça rassure les gosses, et réconforte parfois leurs parents qui se décontractent ainsi la nécessaire bonne éducation à leur transmettre.
    Alors si t’as des cartoons dans ton coffret des César… ça permettrait de calmer les parents et faire marrer les gosses.
    Moi, je te dis cela, car avec les nuits qui raccourcissent, le manque de sommeil qui peu à peu s’inscrit chez nos chères têtes blondes – et l’arythmie scolaire qui les menace -, comme dirait la ministre de l’Éducation nationale, ça craint…
    Si tu pouvais, en tant qu’ancien instit, interférer en cela, ça rendrait un peu plus futile la marche des gamins, d’habitude en rang par deux.
    On ferait ainsi des rangs de trois ou quatre, informes et turbulents, piaillant comme une troupe de moineaux hirsutes et mal fagotés, avec dans chacune de leurs poches une petite boîte d’allumettes, histoire de déroger…

    • hetre dit :

      Bravo sur le fond.
      Superbravo pour la forme.
      Mes les têtes blondes…c’est dans quelle région ?

      • serge barande dit :

        « A priori », plutôt en milieu urbain, les gosses des campagnes étant davantage livrés à eux-mêmes. Mais je n’en suis pas si sûr que ça, de nos jours.
        J’ai déjà remarqué que certains principes développés en milieu urbain, arrivaient à faire tache d’huile en certaines campagnes « périphériques ». De là à ce que cela gagne les campagnes éloignées…
        N’avons-nous pas déjà des ZEP existantes en des contrées bien éloignées des grands centres urbains ? « La Province », comme la qualifie les médias… Où commence-t-elle « la Province » ?…
        Sous un aspect de « protection » exacerbé, voire d’accompagnement – et cela parfois mené avec un bon-vouloir de fond éducatif, certes – on arrive à cadenasser bien des choses, au-delà du fait qu’il serait préférable de prendre les maux à leurs racines.
        Il est si délicat de redresser un arbrisseau qui a mal poussé au départ… Parce que le terreau n’était pas bon, ou par « manque d’eau » ?

        On lui adjoint donc, pour ce faire, « un tuteur » (ZEP…).
        Mais la rigidité d’un tuteur, convient-elle à l’émancipation de l’arbrisseau ?
        Peut-il, ainsi dirigé/canalisé, gagner son expression et se transformer en un Arbre cohérent ?
        Prendre le mal en la racine, et le transformer en bien. Grand concept…
        Apparemment, bien difficile à mettre en oeuvre.
        Cela reste possible, encore heureux, mais demande une énergie du feu de Dieu.
        Et le constat est que de moins en moins d’éducateurs ont la flamme d’un tel engagement, qui est consommateur d’énergie, bouffeur d’existence.
        Sur le plan général de l’éducation des mômes, « nos chère têtes blondes », tout ceci reste un grand dilemme : Quoi et comment bien faire ?…

      • Blog Blancan dit :

        Mouais, pas simple tout ça. On sait qu’on peut faire, et même comment faire. Mais là-haut, ceux qu’on a élus, ils n’en font qu’à leur tête, comme si ça les arrangeait de maintenir les choses telles qu’elles sont et de ne rien faire pour les changer dans le sens positif. Aujourd’hui, c’est la peur de l’autre, le racisme caché, la réponse sécuritaire et répressive uniquement. Si l’on veut que ça dure, on n’a qu’à continuer exactement comme ça 😉

    • pascale265 dit :

      C’est rare que je lise ces commentaires interminables mais ça ressemble un peu à du délire verbal pour tester polie, cette tirade.
      Comment peut-on s’éloigner autant de la note de l’auteur ? Les allumettes, les parents, les enfants, la ministre… C’est pas les enfants qu’il faut éduquer. C’est les parents qui les rendent complètement cons.

      • Blog Blancan dit :

        Alors, ça ne ressemble pas à du délire verbal, c’est du délire verbal. Le petit délire verbal se Serge. Ce petit délire verbal fait partie du blog depuis de nombreuses années pour encore de nombreuses années pour le bonheur de nombreux visiteurs (j’en ai le témoignage constant). Alors, le souci, c’est que j’enlève des articles sans prévenir. Alors, forcément, le lecteur extérieur n’a pas toujours les textes auxquels le petit jeu se réfère… Ce qui est le cas ici. Mais bon, l’idée que les parents sont des cons est évidemment (en nuançant) quelque chose à creuser. Mais c’est encore une autre histoire… Mais steup, touche pas à mon pote ! 😉

      • Pascale dit :

        Promis j’y toucherai plus à ce ptit sugar en sucre 🙂

      • Blog Blancan dit :

        T’açon, fais gaffe à tes plumes. Y a Balou qui veille 😉

      • Pascale dit :

        Putain, lui, i m’approche, je le dégomme !

      • Blog Blancan dit :

        Fais gaffe. Pas certaine d’avoir le dessus, ma chère 😉

  2. hetre dit :

    A voir comment depuis plusieurs jours on nous rebat les oreille sur l’anniversaire du 7 janvier, sur le souvenir du 13 décembre et j’en passe, je pense me passer de la télé durant plusieurs mois. La désinformation nous prend vraiment pour des demeurés que l’on exploite à outrance alors que la vie est tellement belle et ton blog très instructif. Tiens! même l’article d’hier que tu as si vite fait disparaître.

    • Blog Blancan dit :

      Pour l’article d’hier, je regarde la provenance des lecteurs. Et quand je sens que j’ai un lecteur venant d’un pays bizarre, en bon parano, j’enlève l’article. Qui me lit dans ce pays ? Pourquoi ? Hop hop hop, j’enlève l’article. Je veux pas d’emmerde, moi 😉
      De toute façon, c’est souvent que je laisse un article quelques heures puis que je l’enlève. J’ai remarqué qu’il y a toujours des gens pour aller rechercher des articles polémiques qui datent de plusieurs mois. Et ça, ça ne me plait pas. Un coup de gueule, il vaut au moment du coup de gueule. Pas six mois après. Donc, généralement, désormais, les coups de gueule, ils disparaissent assez vite.

    • serge barande dit :

      Oui, j’ai remarqué aussi, que l’on ne pouvait pas y accéder, en tout cas pour y répondre. Mais on peut le lire…
      Où il était notamment question de l’influence du Net sur les déviances de certains.
      Pollutions et indigence intellectuelles, parfois s’il en est.
      Et parfois… il en est !
      Alors que l’on en est en une grande phase de tri sélectif, certains, visiblement, se trompent encore de poubelle !
      Non pas « technique », mais intellectuelle et philosophique.
      Certaines idées doivent donc être rangées au titre de déchets, et rejoindre le bon bac (de couleur noire, en l’occurrence), car elles ne sont en aucun cas recyclables…
      Sinon, cela se saurait !
      Il n’y a qu’à considérer la Constitution, première instance décisionnelle en le tri sélectif de la Pensée et des Actes.

  3. Sarro Philippe dit :

    On s’aère l’esprit comme on peut:

    file:///C:/Users/EPSA5321/Downloads/Francis%20Picabia%20_%20Voil%C3%A0%20la%20fille%20n%C3%A9e%20sans%20m%C3%A8re%20_%20Images%20d%E2%80%99Art_files/l(36)

    Chat de Picabia

  4. Sarro Philippe dit :

  5. Iris Lagrange dit :

    Sympatoche, ton billet, mais mon chat est vexé :/

  6. Pascale dit :

    Y’a peut-être une excellente comédie qui déride les zygos dans ton coffret quoique sur un thème dramatique mais HYPER bien traité avec intelligence, empathie et optimisme c’est NOUS TROIS OU RIEN de Kheiron. De la balle atomique… http://www.surlarouteducinema.com/archive/2015/11/09/nous-trois-ou-rien-de-kheiron-5713664.html#more

    • Blog Blancan dit :

      Ben, je vais la regarder, promis ! Tu as fait un bel article, d’ailleurs 😉

      • Pascale dit :

        Il est dans la liste des nommés ? M’étonnerait que tu n’aimes pas ! ça pourrait paraître trop beau pour être vrai, mais quand on découvre que dans la vraie vie les parents de Kheiron ont toujours consacré leur vie au bien de l’humanité, on voit le film différemment. Les parents de Kheiron c’est le genre de parents qu’il faut pas jeter avec l’eau du liquide amniotique, sur ma vie frère !

      • Blog Blancan dit :

        En tout cas, il est dans le coffret. Donc je le verrai 😉

  7. Lydie dit :

    J’ai bien ri, à te lire !!

    Mais je ne dirais pas « futilité »(à la fin de ton article), plutôt « désir d’insouciance »… 😉

  8. hetre dit :

    Sous la plume de Gérard Cazalis, homme de culture du Sud-Ouest, on peut lire dans la République des Pyrénées » de ce jour un article qui va très bien avec le début de ton blog.

    – « Face au tintamarre des médias fascinés par le vacarme d’un arbre qui tombe, il faut prendre le temps d’écouter le bruit silencieux de la forêt qui pousse ».

    On dirait soit un proverbe chinois, soit un grand moment de Serge, mais moi j’aime cette phrase colorée qui résume une situation aussi succinctement qu’un dessin de Cabu.

  9. serge barande dit :

    Phrase magnifique de Cazalis, qui oppose ainsi le fracas soudain (et la notion de mort) au paisible silence de la croissance, et de la vie qui se perpétue.
    Et effectivement, cela aurait bien mérité un énième dessin de Cabu…

Les commentaires sont fermés.