Self-taped audition

flip_camera_display

Grâce au football, tout le monde connaît maintenant la sex-tape. Ben, grâce au cinéma, désormais, je connais le self-taped. Pas très compliqué. Tu prends ton iPhone, tu le mets sur pied, tu te places à un mètre, sur fond neutre si possible, et tu joues la scène qu’on te demande pour les essais. L’avantage de la méthode, c’est que tu n’as pas à te payer une heure de métro, stresser dans la salle d’attente, jouer avec une réplique plus ou moins convaincante, faire des simagrées, repartir en te disant que tu n’as pas été assez bon. Là, au moins, t’as géré ton affaire, tu ne donnes que ce qui te plaît. L’inconvénient, évidemment, c’est que tu n’as croisé personne, que tu n’as pas eu de direction et que tu t’es peut-être vautré comme un malpropre en cabotinant comme un enfoiré d’acteur de merde.

J’avoue que dès qu’il s’agit de bidouiller, placer une caméra, mettre une lumière, coller un petit générique, je m’éclate carrément. Alors, je suis très heureux de cette nouvelle expérience. On mesurera son efficacité dans peu de temps, je pense…

11 réflexions sur « Self-taped audition »

  1. Astucieux

    Mais pas très interactif

    Et puis là, t’es même pas gêné dans ton jeu par la sonnerie de portable d’un quidam, c’est pas du jeu, ça ! 😉

    J'aime

  2. Faudrait faire un tableau à deux colonnes : avantages / inconvénients.
    Tu le fais par le texte…
    Mais le procédé, modernité technologique oblige, manque carrément de convivialité.
    Ça fait même très bizarre de découvrir que de tels moyens « d’auditions » existent…
    T’as les Frangins Lumière qui font du trampoline au fond de leur tombe !
    Et Chabrol qui leur propose sa cambuse, pour un peu de réconfort au ventre.
    Ça c’est humain !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.